Ces collectivités qui persistent à installer des crèches de Noël dans les lieux publics

Publié le 17 Décembre 2016

francetvinfo.fr dans l’article de Louise Hemmerle ce samedi 17 décembre 2016 nous montre qu’à l'approche des fêtes, l'installation d'une crèche géante dans le conseil régional Auvergne-Rhône-Alpes ravive la controverse saisonnière.

 

Entorse à la laïcité pour certains, simple tradition pour d’autres, les crèches installées dans les bâtiments publics font à nouveau polémique cette année. Laurent Wauquiez, président Les Républicains de la région Auvergne-Rhône-Alpes, a fait inaugurer, mercredi 14 décembre, une crèche géante de 14m2, dans le hall du conseil régional. Très rapidement, les critiques ont fusé : "Plus qu'une atteinte, c'est un caprice en même temps qu'une provocation à la laïcité", a dénoncé le groupe d'opposition du Parti radical de gauche dans un communiqué.

 

Le débat sur la question est devenu particulièrement vif depuis la fin 2015 : l'Association des maires de France (AMF) avait alors recommandé, dans le cadre de la publication d'un guide de "bonne conduite laïque" à destination des élus locaux, de ne pas installer de crèches dans les mairies. Les maires Front national de Fréjus, Cogolin et du Luc (Var) avaient réagi en quittant l'AMF et leurs homologues de Hayange, Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais) et Béziers (Hérault, proche du FN) avaient malgré tout installé des crèches dans leurs mairies. Les députés LR Hervé Mariton et Philippe Gosselin avaient, de leur côté, lancé une pétition en ligne pour défendre ces installations.

 

Finalement, le Conseil d'État s'est saisi de l'affaire concernant une installation dans la mairie de Melun (Seine-et-Marne). Le 9 novembre 2016, la plus haute instance du droit administratif a tranché : l’installation de crèches dans des bâtiments publics est, a priori, illégale, car en violation avec la neutralité des agents de l'État. Pourtant, la décision comprend des exceptions.

 

Dans les bâtiments publics, sièges d’une collectivité publique ou d’un service public, une crèche de Noël ne peut pas être installée, sauf si des circonstances particulières montrent que cette installation présente un caractère culturel, artistique ou festif. La décision du Conseil d’État implique une évaluation au cas par cas. Pour Melun, les sages ont estimé que la crèche, située au sein de la mairie, n’était pas inscrite dans une environnement culturel, artistique ou festif.

 

La mairie de Melun a réagi en faisant les choses différemment. Elle a installé sa crèche dans les jardins municipaux où seront organisées d’autres activités de Noël. "Nous allons inclure notre crèche au cœur de nos festivités", explique le cabinet du maire à franceinfo, qui souhaite "coller au plus près de la décision du Conseil d’État".

 

Mais d'autres maires n'entendent pas changer leurs habitudes. "La décision du Conseil d’État est une non-décision, fulmine Joris Varjabedian, directeur de cabinet du maire FN du Luc, contacté par franceinfo. Elle est très alambiquée." Au premier étage de la mairie, une crèche "typique, provençale, réalisée par des artisans de la ville" a donc été installée, assure-t-il.

 

Même son de cloche du côté de la mairie FN de Cogolin, où une "crèche traditionnelle provençale" est installée dans le hall de la mairie, décrit le directeur du cabinet à franceinfo. "Nous avons simplement renouvelé ce que nous faisons tous les ans. En Provence, c'est une tradition, comme les bravades. Pour nous, c’est la tradition qui compte", assure-t-il.

 

La "tradition régionale" est une des "circonstances particulières" qui, selon le Conseil d’État, permet d'installer une crèche dans une mairie. Laurent Wauquiez invoque lui aussi la tradition pour justifier sa crèche géante. Le Conseil d'État autorise aussi l'installation d'une crèche dans un bâtiment public dans le cadre d'une exposition, si elle a un caractère clairement festif et est inscrite dans un ensemble de décorations de Noël.

 

Des critères que certaines mairies n’ont visiblement pas respectés. Le tribunal administratif de Lille a décidé, à la fin novembre, d’interdire l’installation d’une crèche dans la mairie d’Hénin-Beaumont, dirigée par le FN.

 

Dommage de voir que les crèches servent à des polémiques stériles. Le Conseil d’État avait trouvé une bonne décision : pas d’installation de crèches au niveau religieux, mais au niveau culturel et festif, mais dans beaucoup de cas on a détourné cette décision de son sens. Il n’y a rien d’anormal à ce que l'installation d'une crèche géante dans le conseil régional Auvergne-Rhône-Alpes fasse polémique vu que Laurent Wauquiez, président de la région, se revendique catholique et cela peut amener une certaine méfiance.

 

Merci !

Rédigé par paroissiens-progressistes

Publié dans #Actualités

Repost 0
Commenter cet article

Françoise 18/12/2016 11:15

Tu retrouves le même souci au plan scolaire, avec le privé confessionnel qui fait rattraper aux élèves les jours fériés laïcs et les établissements publics qui font rattraper aux élèves les jours fériés religieux. C'est d'un stupide...Jamais vu un tel truc quand j'étais gamine.
Et je suppose toi non plus, Taï. Mais actuellement, on assiste à une sorte de guéguerre identitaire tant laïque que religieuse. On dirait des gamins...Je trouve ça navrant au possible!

paroissiens-progressistes 18/12/2016 15:33

gaëtan,

La politique a beaucoup changé, et c'est ma génération et la suivante qui les ont subis ces changements. On peut se tromper, et ce n'est pas un mal. Il faut avant tout aller de l'avant. C'est plus complexe avec la loi de la séparation de l'Eglise et de l'Etat, on peut être croyant mais ne pas l'exposer dans des lieux publics, car cela est alors considéré comme du prosélytisme. Je pense que Mr Wauquiez a juste fait une erreur qui je l'espère il réglera pour être en règle.

Merci !

paroissiens-progressistes 18/12/2016 15:27

Françoise,

Je trouve cela dommage, je n'ai heureusement pas connu cela. L'éducation des enfants mérite autre chose que des conflits qui ne les concerne pas.

Merci !

gaetan ribault 18/12/2016 14:38

Sorry pour l’interruption///..St Jean et les gars de Victor Hugo pour les beaux yeux des filles de Jeanne d'Arc. C’était le bon temps !! au moins la laïcité avait un sens (devinez lequel)

gaetan ribault 18/12/2016 14:34

Ah Françoise ces bagarres entre les gars de ST Jea

gaetan ribault 18/12/2016 14:33

Ah bon parce qu’un bon communiste athéiste revendiqué , Maurice Thorez aurait du mettre son drapeau de l'URSS dans la poche pour se présenter aux élections ?.
Qu'un homme politique soit neutre dans ses fonctions OK , mais qui l'empêche de proclamer sa foi dans le stalinisme ou dans le christianisme .
Mon pauvre ami vous êtes trop jeune(s) pour comprendre la politique française, même moi je me suis trompé, je croyais que l’épisode de Pétain serait fini vers 2000 et bien j'ai tout faux !!. De plus sans vouloir vous vexer vos êtes comme Françoise avec des a priori trompeurs

gaetan ribault 17/12/2016 20:27

vu que Laurent Wauquiez, président de la région, se revendique catholique et cela peut amener une certaine méfiance.---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Vu que vous revendiquez catholiques j'ai raison de me méfier de vos raisonnements fumeux !

paroissiens-progressistes 18/12/2016 09:09

gaëtan,

Non, vous savez qu'un homme politique du fait de ses fonctions doit se montrer neutre et ne pas favoriser une religion plus qu'une autre. C'est un homme public. Dommage que du fait de cela, que cela entraîne une méfiance alors qu'il aurait pu trouver un moyen plus simple de mettre en avant la mise en place d'une crèche.

Merci !