Les Primaire citoyennes : un scrutin indécis

Publié le 30 Décembre 2016

LCI.fr nous a montré le mercredi 28 décembre 2016 que la justice a validé ce mercredi le refus des candidatures de Gérard Filoche et Fabien Verdier pour la primaire de gauche, infligeant au passage 3000 euros d'amende aux deux hommes pour dédommagement des frais de justice, à verser au PS. Mais comme il le montre lors de son interview à 20minutes.fr, Gérard Filoche n’abandonne pas et pense à se rapprocher de Benoît Hamon et Arnaud Montebourg pour faire passer ses idées, puisque ceux–ci sont prêts à abroger la loi travail et sont favorable en cas de victoire à un programme commun de gouvernement avec Jean-Luc Mélenchon et Yannick Jadot pour faire gagner la gauche. Il verra qui de Montebourg ou de Hamon relayeront ses idées. Mais pour lui faire gagner Manuel Valls est la défaite assurée.

 

L’Express.fr dans son article du jeudi 29 septembre intitulé «Primaire à gauche : comment Valls va occuper le terrain en janvier», nous montre que Manuel Valls veut écraser la concurrence par sa présence médiatique et sur le terrain d'ici le 22 janvier, date du premier tour de la primaire. Trois rendez-vous télévisés importants sont d'ores et déjà prévus : hormis L'Émission politique de France 2 le 5 janvier, Manuel Valls sera l'invité d'un journal de 20 heures la même semaine, ainsi que de l'émission de Laurent Ruquier On n'est pas couché le 14. S'y ajoutera, de manière moins surprenante, une matinale radio.

 

Cette forme de supériorité médiatique n'a pas manqué de susciter l'agacement de Vincent Peillon, dont l'entourage a fustigé le "traitement de faveur" réservé à son concurrent. Il y a pourtant une nette préférence de la direction du PS et du gouvernement à son encontre. Un argument que l'équipe de Manuel Valls ne trouve "pas fondé". L’ancien ministre de l'Intérieur a également prévu son premier grand meeting à Liévin le 8, dans le Nord-Pas-de-Calais. Espérons pour lui que les syndicats, les travailleurs, les chômeurs le rappelleront à l’ordre.

 

LePoint.fr nous apprend ce vendredi 30 octobre 2016 que Christian Paul, soutien d'Arnaud Montebourg, et Patrick Bloche, directeur de campagne de Vincent Peillon, s'opposent au revenu universel défendu par Benoît Hamon. Il faut dire que Benoit Hamon commence à leur faire de l’ombre, surtout qu’il revient au socialisme de base et propose des solutions simples. D’où l’intérêt des militants socialistes et des sympathisants de gauche à son encontre.

 

Ce que nous voyons, c’est une Primaire où la gauche du PS a été privée de Verdier et de Filoche pour permettre à Manuel Valls de l’emporter, car la présence Jean-Luc Bennahmias, Sylvia Pinel, et François de Rugy est anecdotique, en dehors de celle d’Arnaud Montebourg et Benoit Hamon, qui peut créer la surprise. La seule solution pour que la gauche passe le premier tour de la présidentielle est de battre Manuel Valls dès le 1er tour de cette primaire, puis au 1er tour de la présidentielle d’envoyer une humiliante élimination à Emmanuel Macron qui doit réapprendre les bases de la gauche.

 

Merci !

Rédigé par paroissiens-progressistes

Publié dans #Actualités

Repost 0
Commenter cet article

M.W 30/12/2016 20:27

Ouais et avec tout cela vous reprochiez aux médias de trop parler de la primaire à droite que c'était pas bien car peux de français s'en préoccupé et gnagnagnagna. Et que faîte-vous ? vous débattez de la primaire à gauche alors que peux de français s'en soucis. En plus vous appelez à la défaite de Valls ? Encore une fois, cher Taï, vous me démontrez que votre blog est complètement politisée contrairement à ce que peut prétendre Françoise et que vous faîtes de la politique. Votre sois-disant envie de lutter contre l'uniformisation en politique n'est qu'une excuse pour ne pas reconnaître la politisation de votre blog, voilà tout. A bon entendeur.

paroissiens-progressistes 31/12/2016 13:49

M.W,

Ce n'est pas grave.

Merci !

M.W 31/12/2016 11:12

Taï

Oups, je n'avais pas compris, je suis désolé de m médisance et je vous demande pardon.

Avec mes regrets

paroissiens-progressistes 31/12/2016 11:08

M.W,

J'ai expliqué à Françoise que vous ne cherchiez pas à endoctriner mon blog, mais elle n'était pas d'accord et j'ai montré à plusieurs que c'était le cas. Rien n'y a fait. Je vous ais déjà expliquer les expériences de Françoise et pourquoi elle doutait à ce sujet. Françoise a dit que mon blog était apolitique, je vous avez déjà dit que je trouvais ça plutôt drôle, car j'ai toujours montré que j'étais de gauche sans pour autant détester la droite, j'ai des amis progressistes dans ces milieux. J'en connais de vrai gaullistes et centristes qui ne se sont pas vendus aux odes du libéralisme économique.

Merci !

M.W 31/12/2016 10:15

Oh mais je ne vous reproche pas d'avoir des convictions politiques je vous reproche juste d'être orienté et d'avoir un blog politisée mais de soutenir que ledit blog est apolitique. Je vous reproche de ne pas assumer le fait que votre blog est très politisée et de soutenir le contraire devant Françoise. D'ailleurs, je vous reproche aussi de ne pas avoir expliqué à Françoise que je ne cherchais pas à vous endoctriner dans une espèce de secte royaliste.

Cordialement

paroissiens-progressistes 31/12/2016 10:02

M.W,

Tout ce que je vois, c'est que la primaire à droite a été mieux gérée, et ce que je reproche à la primaire à gauche c'est qu'elle semble improvisée. Elle pouvait largement assurer le même nombre de bureaux de vote que celle de la droite, plus de candidats avec des visions différentes. J'ai le droit d'appeler à la défaite de Valls, car il a prétendu être de gauche et a fait de la droite. Comme je peux demander celle de Fillon qui se prétend gaulliste alors qu'il est libéral. Tout comme celle de l'extrême-droite qui vit sur les illusions de ceux qui votent pour elle. Je suis loin d'être naïf. Je suis de gauche, vous le savez. Mais pour moi, on doit avoir une vraie vision politique, soit on est socialiste, gaulliste ou on ne l'est pas. Nos convictions politiques et religieuses sur ce blog sont claires, comme les vôtres.

Merci !