Un dogme adopté pour de mauvaises raisons : l'Immaculée conception

Publié le 8 Décembre 2016

Pie IX tenait beaucoup au dogme de l'Immaculée Conception. Celui-ci mettait en avant que Marie a été préservée du péché originel pour devenir la mère de Dieu, alors que rien n'y transparaît dans les Écritures.
 
Le catalyseur de sa rédaction fut son expulsion de Rome entre 1848 et 1849. Il espérait vraiment que la Mère de Dieu interviendrait sur le cours du temps pour l'aider à reconquérir ses États pontificaux. Puis, par l'encyclique «Ubi primum» du 2 février 1849, le pape voulu avoir le sentiment des évêques sur une éventuelle définition du dogme de l'Immaculée Conception. Il nomme aussi deux commissions en 1849 et 1851 pour avoir une définition opportune de l'Immaculée Conception.
 
 
De plus, un fort sentiment marial pousse le pape Pie IX à consulter  les évêques du monde entier entre 1851 et 1853 pour définir seul ce dogme dans la bulle Ineffabilis deus du 8 décembre en 1854 à  la suite des apparitions de la Vierge Marie à sainte Catherine Labouré, en 1830, à Paris dans la chapelle des Filles de la Charité de la rue du Bac, et ses médailles soit disant miraculeuses avec les mots «conçue sans péché» qui permirent à l'Église d'utiliser le dogme pour promouvoir la dévotion et la soumission à l'Église contre la critique religieuse, et à la demande de nombreux évêques notamment français depuis le règne de Grégoire XVI à partir de 1840, mais ce dernier ne donna pas suite de peur l'opposition des milieux théologiques allemands et français.
 
 
Ce dogme sera confirmé par les apparitions de Lourdes en 1858, où  Bernadette Soubirous voit une «Belle Dame» qui lui dit : «Je suis l'Immaculée Conception». Mais cela n'aurait rien de miraculeux, puisque Bernadette a été influencée par son confesseur l'abbé Ader, mariolâtre convaincu et fervent défenseur des fausses apparitions de La Salette en 1846. De plus, elle n'eut pas besoin d'inventer ce mot puisque l'on avait placé entre elle et sa «vision» une belle statue de «l'Immaculée Conception». Et pour ne rien arranger, il n'y eut pas d'unanimité sur ce dogme puisqu'il rencontra des oppositions en France et en Allemagne.
 
 
Entre 1849 et 1870, Pie IX veut maintenir l'ordre sans compromis, et ne laisser aucune place au libéralisme. La révolution de 1848 l'avait rendu particulièrement radical. C'est pour cela qu'il utilisa le dogme de l'Immaculée Conception en 1854 rendant également explicite le rôle de Marie comme MédiatriceConciliatriceReine du ciel et de la terre. Mais il institua ce dogme sans le faire par un concile, ce qui provoqua de vives réactions chez les théologiens modernistes qui à Malines et Munich mirent en avant la séparation de l'Église et de l'État en 1863, ce qui poussa le pape à condamner les idées modernes en 1864. En 1870, abandonné par les Français, Pie IX perd ses États pontificaux et refuse de reconnaître l'État italien, se considérant comme un prisonnier dans ce qui lui reste à Rome.
 
 
Marie n'intervint pas en sa faveur, sans doute à cause de sa vision absolutiste. Après tout comme le disait le Magnificat de Marie : «Il a déployé la force de son bras; Il a dispersé ceux qui avaient dans le cœur des pensées orgueilleuses. Il a renversé les puissants de leurs trônes, Et il a élevé les humbles. Il a rassasié de biens les affamés, Et il a renvoyé les riches à vide» (Luc 1,51-53). Le pape Pie IX n'a pas suivi l'enseignement de Jésus dans lequel il aurait dû s'abaisser et être le serviteur des autres, trouvant la fin des puissants renversés de leur trônes.
 
 
En réalité la définition de ce dogme n'a pas été fait pour de bonnes raisons puisque le pape voulait renforcer son autorité (un prélude au dogme de son infaillibilité); la soumission au magistère, favoriser la dévotion mariale, particulièrement populaire, et souligner certaines vérités religieuses pour combattre les idées modernistes dans l'Église. Imposer cette croyance fut fatale à un catholicisme moderne et à un œcuménisme naissant. Comme le disait saint Bonaventure : «Marie n'a pas besoin de nos mensonges.»
 
 
Merci !

Rédigé par paroissiens-progressistes

Publié dans #Histoire de l'Eglise

Repost 0
Commenter cet article

Mike 15/12/2016 11:32

Cher Paroissien,
Vous citez fort justement Jésus à propos des faux dieux. Or, à Paray, il s'agit... de Jésus lui même qui apparaît à une jeune fille (devenue ensuite religieuse il me semble). Où est le problème ?
Bon, après, chacun est libre de croire ou non à ces manifestations divines. Mais c'est comme tout: ce n'est pas parce qu'on y croit pas, que ceux qui y croient ont tort, et doivent récolter les avanies des esprits dits "éclairés"...
Bien à vous.
Maike

paroissiens-progressistes 15/12/2016 12:49

Mike,

Non, mais ceux qui y croient doivent être plus prudent, ou sinon il suivront le mauvais berger.

Merci !

Guillaume 12/12/2016 15:24

Et les apparitions à Lourdes où elle se présente elle même à une jeune fille inculte, loin de toute manipulation, comme étant l'immaculé conception ? Qu'en pensez vous ?

paroissiens-progressistes 12/12/2016 17:49

Guillaume,

Loin de toute manipulation ? Vous allez un peu vite en besogne. Elle suit avec enthousiasme le catéchisme de l'abbé Ader, fervent admirateur du curé d'Ars, et également un dévot des fausses apparitions de La Salette. Il a un grand ascendant sur la jeune fille. Quelques jours avant les apparitions, elle est admise comme externe dans la classe des indigents, tenue par les sœurs de la Charité de Nevers. Donc, elle n'est pas si inculte que ça. Pour l'Immaculée Conception, j'ai déjà donné ma réponse, mais des fêtes pour célébrer le dogme ont lieu à partir de 1855, des prêtres l'ont mis en avant comme l'abbé Ader, et une statue de l'Immaculée Conception se trouvait sur son chemin entre son apparition et le village.

Ensuite Bernadette ne semble pas approuver le culte miraculaire autour de la grotte. Puis Bernadette ne donne pas satisfaction à la soif miraculeuse ce qui permet à d'autres visionnaire d’apparaître depuis le mois d'avril 1858 et qui seront arrêté au mois de juillet. Cette dernière quitte Lourdes en 1866 pour le couvent Saint-Gildard des sœurs de la Charité de Nevers, car elle n'en peut plus d'être la proie des curieux et des journalistes. Un fois Bernadette partie, l'Église occupe le terrain. La grotte est aménagée, une basilique est érigée entre 1866 et 1871. Les auberges, les marchands de souvenirs, et les curés bénéficient de cette manne financière, alors que Bernadette refusait tout don en argent.

Il est intéressant de voir que les mythes ne tiennent pas face à l'histoire.

Merci !

Pat 12/12/2016 13:29

Paroissien et progressiste
Au fond ça ne sert à rien d'y discuter .C'est juste triste et dommage pour vous de n’y croire car sans les apparitions mariale et du Christ le calendrier liturgique de l'Eglise catholique devient quasiment vide. Autrement dit que vous le vouliez ou non ils rythment la vie de l'Eglise et éclaire l’Evangile.
Au fait etes vous sûr que vous n'êtes pas protestant qui se fait passer pour un catholique ? Croyez vous par exemple au sacrement de reconciliation et à la presence reelle dans l'Eucharistie ?

paroissiens-progressistes 14/12/2016 10:15

Guillaume,

L'Eglise n'a pas fait d'enquête sérieuse, elle avait déjà son idée sur ces apparitions. Comme à La Salette en 1846, un procès a prouvé que c'est une fraude, pourtant elles ont été reconnues par l'Eglise. Un pèlerinage est un avantage à la fois politique et financier et souvent l'Eglise ne met pas en avant les enquêtes contradictoires.

Merci !

Guillaume 14/12/2016 10:10

Donc d'après vous l’Église a gobé ces apparitions sans émettre le moindre doute, en criant allelouia ? Même pas une petite enquête ? rien du tout ?

paroissiens-progressistes 13/12/2016 10:13

Pat,

La première apparition de Marie arrive en 352, quatre siècle après la dernière apparition de Jésus, et il y avait déjà des doutes sur celle-ci. Vous pouvez comprendre que je sois plus que prudent.

Merci !

paroissiens-progressistes 13/12/2016 09:10

Pat,

Il y aussi la comparaison de Marie comme un Nouveau Temple recevant l'Esprit de De Dieu dans l'exégèse et c'est une vision intéressante également.

Merci !

Pat 12/12/2016 22:14

Paroissien progressiste ,

Les premières apparitions mariale sont plus vieille que Le sacrement de réconciliation comme sacrément. Mais bon c'est déjà ça si tu y crois . Et pour la période de l'Avent je vous prescris le chapitre 8 de Lumen Gentium. Je pense que ça vous fera du bien.

paroissiens-progressistes 12/12/2016 13:45

Pat,

Non, je ne suis pas protestant, je n'ai rien contre le sacrement de la réconciliation puisqu'il est ancien et je pratique aussi la confession, et pour la présence réelle dans l'Eucharistie, je préfère la définition de Thomas d'Aquin.

Pour croire on pas besoin de calendrier, la foi est plus importante. Je ne crois pas aux apparitions mariales, mais je crois à celles du Christ.

Merci !

Françoise 09/12/2016 14:15

L'élaboration première du dogme au Moyen Age avait pour but de mettre en place l'équivalent païen de la déesse Gaïa. Et c'était important pour l'institution catholique pour plusieurs raisons:

- pour pouvoir créer un nouveau culte plus attractif (une figure féminine se vend mieux qu'une figure masculine).
- pour montrer un modèle aux femmes qui soit quasi asexué mais néanmoins mère. Ce qui permettait d'interdire la sexualité féminine autre que reproductive.

- pour contrer les pratiques d'initiation sexuelle et les pratiques orgiaques païennes saisonnières en les remplaçant par des pèlerinages très encadrés sur les anciens lieux d'orgies païennes.

Au 19ème, amener le dogme de l'Immaculée Conception permettait de réenchanter la religion catholique bannie par la Révolution de 1789. C'était un moyen de gagner de l'argent, de mobiliser les croyants de façon populiste et de remobiliser aussi financiers, politiques et notables.
Les lieux d'apparitions ont été rapidement investis par tous les bonimenteurs de foire et tous les groupes les plus réactionnaires qui soient, avides de profits sonnants et trébuchants.
Et ce qui aujourd'hui encore persiste, c'est la surenchère commerciale en ces lieux "saints".
Sans compter des groupes et communautés qui se sont installés pour mieux profiter de la détresse de pèlerins ou de familles en difficulté.

Je te rejoins tout à fait, Taï, dans ton analyse. L'institution a joué la carte du merveilleux pour capter les foules et mieux les soumettre.

paroissiens-progressistes 12/12/2016 18:05

Guillaume,

Ce n'est pas de la mauvaise foi, car les spécialistes n'ont pas dégagé ce qui posait problème déjà à l'époque. Souvent on fait des enquêtes trop rapidement comme à Lourdes, alors qu'elles devraient prendre des années. Ceux qui reconnaissent ces apparitions sont souvent douteux, comme le soit disant miracle de Laciano où les conclusions de 1971 ont été contredites lors d'examens récents, pour l’hostie de Lourdes, c'est juste l'humidité contenue naturellement dans le pain azyme est restée constante à l'intérieur de la pile, mais la face supérieure s'est trouvée séchée par son exposition à l'air et/ou à la chaleur des projecteurs. De ce fait, elle s'est rétractée et a provoqué la brusque convexité, on ne peut plus naturelle, enfin pour Lourdes Bernadette ne savait pas ce qu'elle avait vu et c'est l'Eglise qui s'est précipité sur le futur filon d'un pèlerinage.

Nous n'avons pas besoins de signe comme l'a dit Jésus et de soit disant fantasmagories pour soutenir notre foi.

Merci !

Guillaume 12/12/2016 15:54

C'est vrai, pour croire, on n'a pas besoin de calendrier et le désir pour Dieu c'est que " les vrais adorateurs adoreront le Père en esprit et en vérité" Jean 4:23. Seulement voilà, l'homme a besoin de signes parfois matériels pour croire. Les pharisiens l'exigeront d'ailleurs de Jésus: "Quel miracle fais-tu donc, lui dirent-ils, afin que nous le voyions, et que nous croyions en toi ?". Si la personne de Jésus s'est imposée dans le paysage religieux de son temps jusqu'à nos jours, c'est certes par sa prédication puissante et forte mais surtout elle fut soutenue par de multiples prodiges qu'il a accompli. C'est pour cette raison qu'il a jugé bon de laisser une Église: "Et moi, je te dis que tu es Pierre, et que sur cette pierre je bâtirai mon Église, et que les portes du séjour des morts ne prévaudront point contre elle. 19Je te donnerai les clefs du royaume des cieux: ce que tu lieras sur la terre sera lié dans les cieux, et ce que tu délieras sur la terre sera délié dans les cieux.…", les différents sacrements qui ont chacun un fondement biblique. Les miracles, qui ont soutenu la foi, parfois flageolantes des chrétiens de tous les temps (le miracle eucharistique de laciano, Lourdes avec Bernadette, l'hostie en lévitation toujours à Lourdes et en direct lorsque le prêtre invoque l'Esprit Saint sur les offrandes (http://www.dailymotion.com/video/x2hh2g_hostie-en-levitation-lourdes-1999_fun). J'ajoute que ces miracles et apparitions ne sont pas imposées, elles font l'objet d'un examen scientifique approfondi de la part des spécialistes indépendants.
Dire qu'il n'y a rien de vrai dans tous cela est faire preuve de mauvaise foi.
Tous ces signes sont les faveurs que Dieu nous accorde pour soutenir notre foi. Ainsi, notre foi n'est pas désincarné.

paroissiens-progressistes 10/12/2016 11:35

Françoise,

Pour moi, j'ai une option différente au sujet de nombreuses adoptions de dogme, car c'est au Moyen-âge que commence l'interdiction aux fidèles de lire les Evangiles qui permettait de voir que certains dogmes étaient inventés de toutes pièces comme l'Immaculée Conception, puis pour garder les populations ignorantes on mit en avant la dévotion populaire et laissa les superstitions mettre les fidèles dans la crainte pour permettre d'inventer que les saints étaient des intercesseurs. Enfin, la piété naïve et souvent payante permettait à l'Eglise d'avoir des fonds, et certains dogmes y ont beaucoup aidé.

Merci !

Mike 09/12/2016 04:59

Paroissien,
Il n'est pas nécessaire de croire en Marie pour avoir la foi. De même pour toutes les apparitions. De là à traiter la piété populaire à de l'auto suggestion ou pire à de la superstition... On vire dans la démonstration contre la foi. Un peu de retenue tout de même ... et de respects pour ces petites gens qui n'ont pas forcément votre bagage intellectuel.
Plutôt que de faire du prêchi-prêcha à des convaincus, allez donc dans ces lieux d'apparition pour vous rendre compte. Je vous conseille tout particulièrement Cotiignac et ses apparitions de Marie et Joseph, et bien sûr Paray le Monial (apparition de Jésus , excusez du peu), plutôt entre le 15 juillet et le 15 août, afin de mieux profiter de la tranquillité des lieux.
Et puis un peu de soleil vous fera du bien !

Réactionnairement votre
Mike

paroissiens-progressistes 12/12/2016 18:09

Guillaume,

Les dogmes sont des inventions d'hommes cherchant à comprendre leur monde ou plutôt ici leur religion. Mais je n'ai jamais vu Cro-Magnon ou Néanderthal me citer le Crédo dans leur habitat. Au départ les religions était polythéistes, elles sont devenu hénothéiste pour enfin devenir polythéiste. C'est juste une évolution historique pas une vision religieuse fantasmée.

Merci !

Guillaume 12/12/2016 16:31

Françoise,
Les dogmes ne sont pas des inventions des hommes, mais elles sont la conséquence d'un raisonnement logique. Dieu qui nous a créé, fait confiance à notre intelligence. Vous ne trouverez nulle part dans la bible le mot trinité. Mais c'est un dogme qui précise la relation entre le Père le Fils et le Saint Esprit. Le titre de Théotokos (du grec Θεοτόκος, « qui a enfanté Dieu ») attribué à au concile Nicée, avant celui définitif du concile d'Éphèse (431) à Marie procède également d'un raisonnement logique. Nous pourrons emprunter ce type de raisonnement logique à la philosophie antique par le syllogisme suivant : "tout homme est mortel, or Socrate est un homme, donc il est mortel". Si on essaye d'appliquer ce raisonnement à Marie, voilà ce que ça donne: Jésus est Dieu, or Marie est sa mère alors, Marie est la mère de Dieu. Pas besoin d'être chrétien pour aboutir à une telle conclusion. C'est un raisonnement logique.

Les dogmes ne sont pas des vaines idées pondues par des esprits farfelus. Elles sont l'expression de la bonté de Dieu qui a donné à sa créature une intelligence pour appréhender et comprendre les mystères de sa création.

Les dogmes peuvent donc être assimilables aux formules mathématiques ou physiques. C'est des choses qui existent depuis la création du monde. L'homme ne fait que les découvrir grâce à son intelligence.

paroissiens-progressistes 12/12/2016 10:37

Pat,

Le problème c'est que Paul a été aussi vu par les proches de Jésus comme dangereux. Mais, rien ne parle d'apparition de Marie dans les évangiles et les apôtres n'en font aucune mention après. Ici, on est dans le cadre de la résurrection de Jésus. Du fait que l'on recevaient de moins en moins d'apparescence de Jésus, Paul dit aux communautés qu'il forma d'attendre son retour, qui selon lui devait arriver bientôt.

"Après moi", a dit Jésus, s'il n’apparaît plus le reste se résume à des faux Christs et des faux prophètes. Si Jésus n'est plus apparu, cela démontre sa confiance envers sa communauté naissante qui n'avait plus besoin de le voir jusqu'à son retour, puisqu'elle demeurait dans la foi. Après tout, c'est Jésus qui a dit : 'Heureux qui croit, sans m'avoir vu'. Nous n'avons donc pas besoin de pseudo-apparitions pour demeurer dans la foi. Le besoin d'apparitions et de merveilleux démontre une foi infantile plutôt qu'une foi adulte. Il faut revenir à l’Évangile qui nous fera demeurer dans la foi sans attendre du merveilleux pour croire.

Merci !

Pat 11/12/2016 22:47

Paroissiens progressistes,

Et à l'apparition St Paul ou d'autres relatés dans les actes des apotre ou dans épîtres vous y croyez ?

paroissiens-progressistes 09/12/2016 09:41

Mike,

Je suis déjà allé à Fatima au Portugal, et les pèlerinages mariaux ne m'ont rien apporté de plus que de voir de belles entreprises commerciales profitant aux courants les plus réactionnaires de l'Eglise. Quant à Paray le Monial, encore des délires visuels auquel on ne peut pas porter crédit.

Vous pouvez comprendre que je sois dubitatif puisque Jésus nous a dit : "il s'élèvera de faux Christs et de faux prophètes; ils feront de grands prodiges et des miracles, au point de séduire, s'il était possible, même les élus" (Matthieu 24,24). Donc, si Jésus nous dit d'être prudent, vous pouvez comprendre me doutes au sujet des apparitions post-Jésus.

Merci !