Des prêtres allemands réclamant la fin de la «solitude» du célibat et l'Ordre de Malte a annoncé qu'il ne respectera pas les ordres du pape François

Publié le 13 Janvier 2017

periodistadigital.com dans son article du jeudi 12 janvier 2016 nous montre qu’un groupe de prêtres allemands éminents a appelé aujourd'hui à travers une lettre ouverte dans un journal, à la fin du célibat, en faisant valoir qu'une telle une disposition les oblige à une "vieillesse solitaire".

 

Lorsque vous approchez de la vieillesse "on ressent particulièrement les effets de la vie sans partenaire et la solitude", dit un religieux, dans un article publié le jeudi 12 janvier par le journal Kölner Stadt-Anzeiger de Cologne. La lettre est signée par onze prêtres de la Rhénanie qui se plaignent du célibat obligatoire pour les prêtres catholiques. Les signataires ont fait leurs vœux comme religieux il y a plus de 50 ans et ont actuellement plus de 70 ans, expliquent-ils.

 

Dans leur lettre ouverte, ils appellent aussi à l'ouverture de la prêtrise pour les femmes et les progrès accomplis dans l’œcuménisme, ainsi que la possibilité de célébrer conjointement le sacrement de la communion des catholiques et des évangéliques. Les signataires disent aussi que la vie religieuse au début des années 60 fut décidée, "sous l’impulsion de Vatican II", puis la lamentation a ensuite repris l'Église, à la fois à Rome et dans l’évêché de Cologne, dans ce qu’ils appellent une "mentalité de bunker".

 

Ces prêtres allemands ont une vision réaliste de l’Église qui ne semble pas se rendre compte que les vieilles recettes ne marchent plus et qu’il faudrait trouver des solutions raisonnable pour en finir avec la crise des vocations.

 

Cameron Doody dans son article pour periodistadigital.com du jeudi 12 janvier intitulé "L'Ordre de Malte a annoncé qu'il ne respectera pas les ordres du pape François" nous montre aussi que l’Ordre de Malte a annoncé qu’il ne coopérera pas avec la commission d'enquête établie par le pape, en disant que son intervention par le Saint-Siège est "légalement sans propos", juridiquement "impossible" et "superflue".

 

"Compte tenu de la pertinence juridique de ce groupe et de ses conclusions ... l'Ordre a décidé qu'il ne faut pas travailler avec elle", a dit le Grand Maître de l’Ordre dans une nouvelle déclaration, ce mardi sur son site Web. Dans cette déclaration, le Grand Maître affirme que la décision de ne pas à coopérer avec l'enquête sur les circonstances du départ de son ancien chancelier, Albrecht Freiherr von Boeselager, répond à une volonté de "protéger sa souveraineté contre les initiatives dirigées durant cette enquête ou à même délimiter objectivement sa souveraineté".

 

À cette fin, la congrégation rapporte qu’elle a décidé de museler les présidents nationaux qui sont en désaccord avec la position qu'ils ont pris à travers le Grand Maître Matthew Festing et le cardinal patronus Raymond Burke. Le Grand Maître augmente encore la tension en jugeant que "le refus d'un commandement ‘d’obéissance’ ne justifie en aucune façon la participation des ‘supérieurs religieux’, d'autant plus que tous n’appartiennent pas à l'Ordre."

 

L'Ordre ne fait aucune mention, toutefois, du fait que Mgr Festing et Mgr Burke ont agi en affirmant que sa démission était ce que voulait le Saint-Siège. Une assertion qui est fausse. Enfin l'Ordre dit dans sa déclaration que "le manque de coopération avec le groupe précité ... ne peut en aucun cas être considéré comme un manque de respect." Une Assertion qu'il est difficile à croire, compte tenu de la volonté exprimée par le cardinal Parolin et Mgr Tomasi - outre le pape lui-même - qui ont mené une enquête approfondie afin de clarifier le le subterfuge de Mgr Burke et Mgr Festing pour forcer la démission de von Boeselager.

 

Pendant ce temps, les membres de la commission d’enquête du Vatican insistent qu’ils restent à l'écart d’une simple "affaire intérieure" de l'Ordre, le scandale von Boeselager est directement dû à un manque d'obéissance de leurs chefs. La Commission rappelle que son travail est "tout à fait légitime et autorisé" et qu’ils ont le droit d’informer le pape de leurs conclusions.

 

Les réformes du pape François ne seront possible que si des ordres comme l’Ordre de Malte les suivent et une bonne refonte serait bienvenue pour que ce groupe religieux ait une vision plus ouverte du monde.

Merci !

Rédigé par paroissiens-progressistes

Publié dans #Actualités de l'Eglise

Repost 0
Commenter cet article

gaetan ribault 16/01/2017 16:48

Je crois que vous idéalisez les relations familiales
Il y a des veufs et des veuves sans enfants , ou dont les enfants se sont éloignés ce qui est pire
pour la solitude.
Les prêtres en général ne sont pas nés fils uniques mais plutôt dans des familles assez nombreuses, il existe donc des frères des sœurs des neveux des nièces ce sont des cas que je connais, de plus l’Église regroupe souvent ses prêtres âgés dans des maisons diocésaines ils ont aussi la présence d'autres prêtres.
Le seul reproche que vous pouvez me faire c'est d'être trop laconique dans mes comparaisons , mais je fais confiance à votre intelligence. Ais-je tort ?

paroissiens-progressistes 16/01/2017 17:46

gaëtan,

Les veufs ont aussi des familles, comme les prêtres. Mais, il n'y a pas que des prêtres âgés et même des jeunes peuvent ressentir la solitude. Le problème, ce n'est pas de regrouper des prêtres entre eux, c'est d'en finir avec cette sensation de solitude qui les quittent difficilement.

Merci !

gaetan ribault 16/01/2017 09:16

Ont-ils un instant pensé à la solitude des veufs et des veuves ??

paroissiens-progressistes 17/01/2017 17:53

gaëtan,

Le Seigneur on le trouve, mais la solitude aussi. Le Seigneur a toujours mis en avant une ambiance de groupe et la solidarité. Donc à ne pas être seul ou se sentir seul. Le Seigneur sait aussi déléguer.

Merci !

gaetan ribault 17/01/2017 15:14

Mais enfin , ils ont le Seigneur pour les accompagner !!!

paroissiens-progressistes 16/01/2017 12:48

gaëtan,

Je vois que vous comparez souvent des choses différentes. La solitude des prêtres serait sans doute valable pour vous s'ils étaient veufs ? Les veufs ou les veufs ont encore leurs enfants, leur famille pour les soutenir dans leur solitude. Les prêtes n'ont rien de tout cela.

Merci !