États-Unis: des milliers de personnes défilent contre l'avortement à Washington

Publié le 28 Janvier 2017

RFI.fr dans on article du samedi 28 septembre 2017 que pour la 44e année consécutive, les adversaires de l'avortement ont manifesté à Washington pour protester contre la décision prise par la Cour suprême le 27 janvier 1973 de légaliser les IVG. Des dizaines de milliers de femmes en majorité, mais aussi d'hommes et d'enfants se sont retrouvés vendredi 27 janvier pour cette «Marche pour la vie», au même endroit où s'était tenue samedi dernier la «Marche des femmes», dont l'une des revendications était au contraire le droit à l'avortement. Au cours des huit dernières années, l'administration Obama a freiné toute tentative d'édulcorer la législation, mais cette année, avec l'élection de Donald Trump, les manifestantes ont retrouvé l'espoir.

 

En moins grand nombre que celles qui avaient participé à la «Marche des femmes», elles étaient tout aussi enthousiastes pour leur cause, et leur énergie a été revigorée par la présence pour la première fois d'un représentant de la Maison Blanche, et non des moindres. «Aujourd'hui, grâce à vous, et aux milliers de gens qui nous soutiennent et qui participent à des manifestations comme celle-ci à travers tout le pays, la vie est de nouveau en train de gagner en Amérique», a salué le vice-président Mike Pence. Également présente, Kellyanne Conway, la proche conseillère de Donald Trump. Le président a, lui, apporté dans un tweet son soutien total au mouvement, même si 59% des Américains dont 54% de catholiques sont favorables au maintien de la légalisation.

 

Mais ses adversaires sont encouragées par l'interdiction du financement des ONG internationales soutenant l'avortement, le désir du nouveau président de supprimer les centres de planning familial qui le pratique et son intention d'annoncer la semaine prochaine la nomination d'un juge anti-avortement à la Cour suprême.

 

Une nomination qui «va permettre de faire pencher la balance de la Cour en notre faveur. Jusqu'à présent, il y avait un équilibre entre les deux positions, et on s'achemine vers la nomination d'un ou de deux juges, ce qui permettrait de renverser l'arrêt Roe versus Wade dans les deux années qui viennent», explique Chris Gast, de l'association Right to Life in Michigan, qui a affrété une douzaine de bus pour se rendre à Washington pour cette marche.

 

Le militant salue également la présence de Mike Pence au rassemblement de vendredi. «Jamais en 44 ans un président ou un vice-président n'avait participé à cette "Marche pour la vie", rappelle-t-il. Donc c'est une première et cela permettra d'attirer l'attention sur cet événement, ce qu'on n'avait pas réussi à faire jusqu'à présent, malgré le fait que des centaines de milliers de personnes se rassemblent tous les ans depuis plusieurs décennies.»

 

Comme en Espagne et en Pologne, les fanatiques religieux veulent interdire l’avortement ou le limiter considérablement. Mais, ils découvriront comme en Espagne et en Pologne que la majorité de la population n’est pas de leur côté sur ce sujet. Ils croient que Trump va réaliser leur rêve, mais ils doivent aussi se rendre compte d’une chose, leur président a été élu avec 2,6 millions de voies de retard, ces décisions ne représentent pas la majorité du pays et il devra faire face à une forte résistance.

 

Merci !

Rédigé par paroissiens-progressistes

Publié dans #Actualités

Repost 0
Commenter cet article

M.W 28/01/2017 22:46

Taï, je voulais vous demander, plusieurs éminents scientifiques comme Frank Fenner pensent que l'humanité va disparaître dans 100 ans suite à la sixième grande extinction de masse. Vous en pensez quoi de cette idée ?

M.W 01/02/2017 20:10

Bon ben cher Taï nous sommes foutu, nous allons mourir dans un monde ravagé. Plus qu'à espérer que Stephen Hawkings a raison de penser que nous pourrons vivre sur Terre pour encore 1000 ans que nous ayons le temps d'aller sur d'autres planètes pour les détruire à leur tour.

paroissiens-progressistes 01/02/2017 10:54

M.W,

Je ne sais pas, mais c'est possible. Mais on peut éviter cela si nous nous mettons rapidement dans une transition écologique plus salutaire pour la terre et pour nous, les énergies renouvelables et moins polluantes sont déjà une piste avec la fin de la surconsommation de masse.

Merci !