Le pape mobilise l'Église avant un synode sur les jeunes

Publié le 13 Janvier 2017

L’OBS nous montre que le pape François a donné vendredi 13 janvier 2016 le coup d'envoi d'une grande mobilisation de l'Église catholique avant la tenue d'un synode, assemblée des évêques, consacré aux jeunes, trois ans après le dernier synode sur la famille.

 

"Je vous ai voulus au centre de l'attention parce que je vous porte dans mon cœur", écrit le pape argentin dans une lettre aux jeunes publiée vendredi, qui accompagne un long document préparatoire à ce synode, convoqué pour octobre 2018. la-Croix.com dans son article «Le pape François aux jeunes en vue du Synode 2018 : “L’Église désire se mettre à l’écoute de votre voix”», nous montre aussi que pour le pape un monde meilleur se construit aussi grâce aux jeunes, à leur désir de changement et à leur générosité et que «L’Église même désire se mettre à l’écoute de votre voix, de votre sensibilité, de votre foi; voire de vos doutes et de vos critiques.»

 

Lors de cette nouvelle assemblée générale ordinaire, les évêques débattront sur "les jeunes, la foi et le discernement vocationnel", pour réfléchir aux moyens pour l'Église d'"accompagner les jeunes dans leur chemin existentiel vers la maturité". Il s'agira, entre autres, de se pencher sur la crise des vocations, alors que de moins en moins de jeunes se montrent intéressés par la prêtrise ou la vie religieuse. Le document préparatoire s'articule autour de plusieurs chapitres décrivant la situation des jeunes dans le monde d'aujourd'hui pour se terminer par un questionnaire fourni auquel les évêques du monde entier devront répondre, comme ils l'avaient fait lors du précédent synode.

 

En octobre 2014 et 2015, les deux précédents synodes, consacrés à la famille, avaient illustré les profondes divisions au sein de l'Église face aux évolutions sociétales. Les délibérations houleuses à huis clos avaient débouché en avril sur des directives du pape François sur la famille et le mariage, dans une "exhortation apostolique" de 260 pages intitulée "Amoris Laetitia" (la joie de l'amour). Le pape François y tend la main aux divorcés remariés et à tous ceux vivant "en situation irrégulière", en n'excluant plus, au cas par cas, un accès à la communion, sans remettre en cause le dogme du mariage catholique indissoluble.

 

NCRonline.org précise que Mgr Baldisseri a déclaré que les évêques devaient "se mettre au travail immédiatement" pour répondre aux questions du synode 2018. Il a également dit qu'il attend que les jeunes prennent part à la réunion en tant que vérificateurs, ce qui leur permettra de participer pleinement à l'événement, mais pas de se prononcer sur tous les documents qui sortiront de celui-ci.

 

C’est dommage, car les jeunes qui prennent part à la réunion devraient se prononcer durant ce synode sur les documents pour bâtir l’avenir de l’Église.

 

Merci !

Rédigé par paroissiens-progressistes

Publié dans #Réforme de l'Église

Repost 0
Commenter cet article