Le Vatican et le Conseil œcuménique des Églises développent un texte commun pour le Ve centenaire de la Réforme

Publié le 4 Janvier 2017

"Séparer ce qui est controversé sur les bonnes choses de la Réforme, les catholiques sont maintenant en mesure de prêter l'oreille aux défis de Luther à l'Église d'aujourd'hui, le reconnaissant comme un «témoin de l'Évangile». Et donc, après des siècles de condamnation mutuelle et de dénigrement, les catholiques et les luthériens commémorent ensemble pour la première fois en 2017 le début de la Réforme".

 

Ceci est le texte approuvé par le Conseil pontifical pour la promotion de l'unité des chrétiens et la Commission la Foi et Constitution du Conseil œcuménique des Églises pour la Semaine de prière pour l'unité des chrétiens, qui aura eu lieu du 18 au 25 janvier prochain et, cette année, est sous le Ve centenaire de la Réforme luthérienne, comme nous le montre Jesús Bastante ce mercredi 4 janvier 2014 sur periodistadigital.com.

 

Dans ce document, le Saint-Siège et le COE sont encouragés à "rechercher l'unité tout au long de l'année", et à offrir un certain nombre de réflexions communes pour la semaine de l'unité "et pour l’ensemble de l'année" 2017. Une année pleine d'espoir sur le chemin voyage œcuménique. L’opportunité de «célébrer» une pause a été conclue dont l'accent est mis sur Jésus-Christ et son œuvre de réconciliation comme le centre de la foi chrétienne, permettant aux partenaires œcuméniques de l'EKD (catholique, orthodoxe, baptistes, méthodistes, mennonites et autres) de pouvoir participer aux célébrations de l'anniversaire de la Réforme.

 

Le document va aussi plus loin, les dénominations chrétiennes préconisent qu’elles doivent aller au-delà des prières pour l'unité des chrétiens, en exhortant un «témoignage commun». "Le monde a besoin d'ambassadeurs de la réconciliation pour briser les barrières, construire des ponts, faire la paix, ouvrir des portes à de nouveaux modes de vie au nom de celui qui a nous a réconciliés avec Dieu, Jésus-Christ. Son Saint-Esprit nous conduit sur le chemin de la réconciliation dans son nom", dit-il.

 

L’œcuménisme va dans la bonne voie, les Églises cherchent à se rapprocher et l’anniversaire de la Réforme protestante peut leur permettre d’y arriver. Restons tout de même prudent.

 

Merci !

Rédigé par paroissiens-progressistes

Publié dans #Actualités de l'Eglise

Repost 0
Commenter cet article

Guillaume 06/01/2017 15:23

Restons tout de même prudent.