Les cathos engagés sont plus Charlie que Manif pour tous

Publié le 12 Janvier 2017

L’OBS nous montre dans son article du mercredi 11 janvier 2016 que les catholiques engagés sont plutôt à droite mais plus Charlie que Manif pour tous, partagés sur l'accueil des migrants, même à gauche. C’est ce que donne une enquête Ipsos pour le groupe de presse Bayard qui dresse un portrait complexe et subtil des "catholiques engagés".

 

Cette grande étude à paraître jeudi dans le quotidien La Croix et l'hebdomadaire Pèlerin a été réalisée sur un échantillon plus large que le segment des catholiques pratiquants. Elle concerne les "catholiques engagés", c'est-à-dire tous ceux qui "revendiquent avoir des engagements spécifiques au nom de leur foi", notamment en paroisse ou dans des mouvements. "Le travail sur les pratiquants accorde un poids déterminant à la messe, alors que son importance doit être nuancée", explique à l'AFP le sociologue Yann Raison du Cleuziou, auteur de l'étude avec son confrère Philippe Cibois.

 

Les "engagés", eux, représentent 23,4% de la population française âgée de 18 ans et plus, soit 11,8 millions. Au total, il ressort que 53,8% des Français se déclarent catholiques, et qu'1,8% vont à la messe chaque semaine. Si 18% de ces catholiques engagés disent avoir manifesté en janvier 2015 après les attentats contre Charlie Hebdo et l'Hyper Cacher, ils ne sont que 6% à avoir fait de même dans les cortèges de la Manif pour tous en 2012 et 2013. Quant aux migrants, 49% des personnes interrogées veulent les "accueillir tous", 37% estimant au contraire qu'ils constituent "une menace pour l'Europe".

 

Les sociologues ont isolé six sous-catégories parmi ces "engagés". Les plus nombreux (45%) sont les "festifs identitaires", peu pratiquants, orientés vers la droite voire le FN, défiants à l'égard du pape François et hostiles aux migrants. Orientés à gauche, les "saisonniers fraternels" (26%) pratiquent, lors des grandes fêtes, et mettent en avant des valeurs d'hospitalité à l'égard des exilés.

 

On trouve aussi des "conciliaires" (14%), attachés à une Église ouverte après Vatican II, et des "observants" (7%), plus attachés à la Manif pour tous qu'à l'accueil des migrants. À gauche, les "émancipés" (4%) sont attachés à la figure d'un Christ libérateur quand les "inspirés" (4%), à droite, aiment la louange charismatique et la messe en latin, rite ancien auquel un tiers du total des engagés n'est d'ailleurs pas hostile.

 

Cette étude a été achevée fin 2016 sur la base d'une enquête réalisée en juin par Ipsos auprès de 1007 personnes représentatives des "catholiques engagés" dans la population française métropolitaine âgée de 18 ans et plus.

 

Le site de la-Croix.com met un article de Christophe de Galzain ce jeudi 12 janvier intitulé «Quel catholique êtes-vous ?», où vous pouvez faire un test pour savoir si vous êtes parmi les saisonniers, les festifs, les inspirés, les observants, les émancipés et les conciliaires. Pour moi le résultat du test est que je fais partie de la famille des conciliaires et je vois l'Église comme un hôpital de campagne. Seul problème contrairement à ce que dit l'étude, je suis de gauche, pas de droite et du centre droit, ni proche de La Manif pour tous (je vous mets le lien en dessous pour savoir de quelle famille vous faites partie).

 

Merci !

Rédigé par paroissiens-progressistes

Publié dans #Actualités

Repost 0
Commenter cet article

M.W 12/01/2017 20:39

Moi je fais partie de la famille des désabusés bourré de désillusions qui ne sont plus du tout attirés par la vie spirituelle, qui ne sont plus que déiste et ne prient plus car ils n'arrivent plus à se sentir attiré par la foi ou la spiritualité et qui voue un culte à l'Empereur.

M.W 13/01/2017 20:57

Attention, Taï, je ne suis pas désabusé que par la religion, il y a aussi eu des éléments dans ma vie qui ont fait que je suis devenu aigri. Pour l'Empereur en fait c'est plus compliqué, disons que plus le temps passe plus je pense que l'idéologie des Etat-Nations ne marche pas et qu'il vaut mieux revenir aux Empires multiethniques et multiculturels qui aurait un Empereur charismatique comme pivot d'où l'idée d'une sorte de culte autours de cet Empereur. C'est cet Empereur que j'applaudis en fait. Sinon , si je dois choisir entre Napoléon Ier ou Napoléon III, je prends Napoléon III que j'apprécie beaucoup plus que le Premier.

paroissiens-progressistes 13/01/2017 10:30

M.W,

Les désabusés existent même dans les religions, ce qui montre que l'offre n'est pas attirante. Il est bon qu'ils existent car ils obligent les religions à se repenser. Pour l'empereur, c'est Napoléon Ier ou Napoléon III ?

Merci !