Les évêques irlandais ne demanderont pas le mariage des prêtres au pape François

Publié le 21 Janvier 2017

IrishCentral.com dans son article du samedi 21 janvier 2017 nous montre que l'Association des catholiques en Irlande a déclaré que mettre fin à l'exigence de célibat des prêtres serait une solution à la pénurie chronique de prêtres dans l'église.

 

Mais un porte-parole de l'Association, qui est un groupe de laïcs catholiques, est "frustré" suite à une décision prise par les évêques de ne pas soulever la question. "Ils collent leurs têtes dans le sable, en espérant que le problème va disparaître", a déclaré le porte-parole.

 

La migration, l’austérité économique, la laïcité, les abus sexuels cléricaux, la baisse de la fréquentation des messes et un déclin des vocations de la prêtrise sont quelques-unes des questions qui ont été vues par les 26 évêques irlandais de chaque diocèse en Irlande au cours de leur visite de 10 jours au Saint-Siège, qui a commencé lundi. Mais, quand ils ont une audience le vendredi 20 janvier avec pape François, la seule question qu'ils ne touchent est le célibat.

 

Une visite "ad limina" a lieu à plusieurs années d'intervalle. Elle représente en quelque sorte une occasion pour de lointaines branches de l'Église de faire des rapports directement au siège social. La dernière visite ad limina irlandaise était en 2006, et il faudra plusieurs années avant qu'il y en ait une autre.

 

La proposition de Mgr Leo O'Reilly de mettre en place une commission chargée d'examiner la question du célibat sacerdotal n’a pas été soumise au pape suite à une "discussion peu concluante" sur le célibat parmi les autres évêques. Pourtant le pape a dit aux évêques locaux de mieux connaître les besoins des fidèles, d'être courageux et de faire des suggestions concrètes pour la réforme à Rome

 

Noel McCann de l'Association des catholiques en Irlande a fait observer que de nombreuses paroisses irlandaises étaient déjà sans messe quotidiennement en raison de la pénurie de prêtres. "La crise est claire. Ce qui cause la crise est clair, mais que faisons-nous pour trouver des solutions ? Où est l'urgence pour aborder la question", a-t-il demandé.

 

Une bonne question qui fait face à l’aveuglement des évêques irlandais qui ont même parlé des abus sexuels des prêtres, du rôle des femmes, de donner plus de place aux laïcs, et de la prochaine visite du pape en Irlande l'année prochaine.

 

Merci !

Rédigé par paroissiens-progressistes

Publié dans #Sacerdoce

Repost 0
Commenter cet article