Les femmes diacres, une possibilité pour un cardinal

Publié le 25 Février 2017

Christa Pongratz-Lippitt nous montre dans son article pour The Tablet que le préfet du Conseil pontifical pour la culture, le cardinal Gianfranco Ravasi, pense que le diaconat des femmes pourrait se produire.

 

Interrogé dans une longue interview pour le site web katholisch.de l'Église allemande le vendredi 24 février 2017, sur les possibilités qu’il voit pour les femmes dans l'Église catholique, le cardinal Ravasi a répondu : «Le diaconat pour les femmes serait, je pense, possible, mais il doit être évidemment discuté, car la tradition historique est très complexe».

 

Il pense que la présente fixation sur l'ordination des femmes est un peu «cléricale». «Pourquoi ne pas commencer à parler de femmes qui prennent d'autres fonctions plus importantes dans l'Église telles que les femmes administrant les paroisses, dirigeant les finances de l'église ou la planification architecturale ?»

 

Interrogé sur comment les femmes se portaient au Vatican, le cardinal Ravasi a rappelé qu'il avait 35 femmes de milieux très différents en tant que conseillères dans son groupe de consultation permanent au sein du Conseil pour la culture. «Parmi elles, il y a une professeure d'université, une mère, deux musulmanes, une juive, une non-croyante, des femmes du monde de la mode et des femmes journalistes.» Leur travail est également de lire et d’évaluer de façon critique ce que le Conseil a fait à partir du point de vue féminin. «Les femmes voient beaucoup de choses différemment des hommes. Nos femmes conseillères aident à préparer notre assemblée générale et y prennent part. J'espère que notre modèle deviendra un modèle pour d'autres Conseils pontificaux».

 

Le cardinal Ravasi a déclaré qu'il était pleinement conscient du risque qu'il prenait en permettant aux femmes consultrices de jouer ces rôles. «Si l'une d'elle dit qu'elle est en faveur de l'ordination des femmes, par exemple, et à mon avis, il serait tout à fait légitime pour elle d'exprimer son opinion ouvertement, la chose suivante serait sans doute d’aller immédiatement faire le tour du monde», suggère le cardinal Ravasi sur l’ordination des femmes. Ce genre d'«ambiguïté» dans les communications et les médias est actuellement un très gros problème, a-t-il déclaré.

 

Le cardinal Ravasi est très ouvert sur le sujet d’un rôle plus important des femmes dans l’Église et pense que le diaconat féminin est possible. Espérons que cet avis soit partage au sein de la hiérarchie, car notre hiérarchie n’a pas montré une belle maturité dans ce domaine.

 

Merci !

Rédigé par paroissiens-progressistes

Publié dans #Réforme de l'Église

Repost 0
Commenter cet article