N’est pas le Christ qui veut, Mélenchon trop centré sur lui-même et l’affaire Théo avance

Publié le 14 Février 2017

Libération.fr nous montre dans son article du lundi 13 février 2017 intitulé «Astuce» qu’Alors que chaque parole politique est maintenant scrutée et vérifiée, Emmanuel Macron a trouvé la parade : ne rien dire. Le candidat d’En Marche l’assume sans mal. Dans une interview au JDD, où il explique par ailleurs que «la politique, c’est mystique», Macron déclare que «c’est une erreur de penser que le programme est le cœur d’une campagne». Macron se prend pour le Christ, mais n’est pas le Christ qui veut.

 

Comme le montre francetvinfo.fr ce mardi 14 février dans son article «"On ne nous dit rien" : Macron taille sa route... tout seul, regrettent ses soutiens politiques», dans les rangs des soutiens politiques d'Emmanuel Macron, des voix s'élèvent pour regretter le manque de concertation dans les décisions de leur leader. On ne prend pas de décision. Comme le dit un député, soutien d'Emmanuel Macron : «On discute logistique et agenda.» Quand on les interroge, les "politiques", dépendants du calendrier de communication de leur leader, sèchent souvent sur le détail du programme. "Ce sont les experts qui ont la main, résume l'un d'eux. On ne nous dit rien, en nous expliquant que c'est pour éviter de voir les infos sortir le lendemain dans la presse."

 

La mystique en politique ne semble pas être porteuse comme le montre ouest-france.fr ce mardi dans son article «Popularité. Hamon s’envole, Fillon dégringole, perplexité autour de Macron». Selon le baromètre politique Odoxa pour la Presse Régionale, L’Express et France Inter, le taux d’adhésion à Benoît Hamon est en net progrès (33 %, + 10 points) alors que celui de François Fillon décroche (22 %, -10 points). Emmanuel Macron reste, malgré un léger recul, le candidat suscitant le plus d’adhésion (37 %). Mais sa "présidentiabilité" semble poser question.

 

RTL.fr nous montre dans son article de ce mardi nommé «Présidentielle 2017 : Hamon va-t-il offrir un bouquet de roses à Mélenchon ?» qu’à gauche, les négociations avancent entre Benoît Hamon et le candidat écologiste Yannick Jadot. Mais avec Jean-Luc Mélenchon, c'est plus compliqué. C'est même au point mort, pour l’instant. Alors que ses alliés communistes ne seraient pas contre un accord électoral avec le Parti socialiste en vue des élections législatives, le candidat de la "France Insoumise" multiplie les fins de non-recevoir dans la presse. Lundi 13 février, c'était "On ne m'aura pas en me faisant des bisous partout !". Ce week-end, alors que Yannick Jadot avait fait savoir qu’il lui avait laissé un message sur son portable, Jean-Luc Mélenchon a tweeté qu’il ne lisait que les SMS. Bref, il les rend fous.

 

"Il faut qu’il arrête son numéro de diva !", s'égosillent les proches de Benoît Hamon. Ils sont quatre autour du candidat socialiste à travailler au rassemblement de la gauche : les députés Pascal Cherki, Roberto Roméro, François Lamy, et le député européen Guillaume Balas. Forts de la dynamique Hamon dans les sondages, ils n'ont pas l’intention de se rallier au "panache rouge" de Mélenchon le "bonapartiste".

 

Certains montent au créneau dans les médias en accusant Jean-Luc Mélenchon de "se dérober" aux discussions et affûtent leurs arguments : "la responsabilité est historique", "l'extrême droite peut l'emporter", etc. Pour l'instant, pas question pour Benoît Hamon de décrocher son téléphone lui-même. Mais en sous-main, ils réfléchissent à une initiative publique. La forme n'est pas encore décidée. Mais Benoît Hamon pourrait bien s’adresser publiquement à tous les dirigeants de la gauche. Et donc en filigrane à Jean-Luc Mélenchon. "Il aura son bouquet de roses", plaisantait même un soutien de Hamon.

 

Tandis que Libération.fr dans son article «Hamon mise sur la Saint-Valentin pour conquérir les cœurs», nous montre qu’avec un slogan comme «Faire battre le cœur de la France», il fallait s'y attendre. Pour la Saint Valentin, Benoît Hamon demande aux abonnés de sa newsletter de se photographier avec un panneau portant ce fameux logo et «d'inonder» les réseaux sociaux avec ce joli cliché. Pour les plus fervents, il propose même de pimper leurs photos de profil. En un clic, une bannière «Faire battre le cœur de la France. Pour la Saint-Valentin» avec un petit cœur vert apparaît en bat de votre photo profil. Notons qu'il ne l'a pas fait lui-même, à en juger par ses photos de profil inchangées sur Twitter comme sur Facebook.

 

François Fillon enchaîne de malchance comme nous le montre Libération.fr. Une fois de plus, François Fillon semble avoir réussi, ce mardi devant les parlementaires LR, à désamorcer la fronde de ceux qui veulent son remplacement dans la course à la présidentielle. Mais le Canard enchaîné a dégainé de nouvelles infos, cette fois sur le député LR Thierry Solère, porte-parole de la campagne de François Fillon, qui est sous le coup d’une enquête du fisc pour fraude fiscale entre 2010 et 2013.

 

Enfin Libération.fr nous montre qu’en déplacement à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis) ce matin, François Hollande a tenté d'apaiser les tensions en affirmant qu'il veut «que la justice passe» après les violences subies par le jeune Théo, à Aulnay-sois-Bois, lors d'une interpellation policière. Mais l'après-midi même, devant l'Assemblée nationale, le ministre de l'Intérieur, Bruno Le Roux, a évoqué un «tragique accident». Il a ensuite reconnu que le terme était «inapproprié». Par ailleurs, l'IGPN a été saisie après le témoignage d'un autre jeune Aulnaysien, qui dit avoir subi des violences de la part d'un policier impliqué dans le viol présumé de Théo.

 

Merci !

Rédigé par paroissiens-progressistes

Publié dans #Actualités

Repost 0
Commenter cet article

Françoise 19/02/2017 10:56

Tu as vu que sur l'affaire Théo, en réalité, le service dont dépend le policier responsable avait déjà commis des faits similaires quelques années auparavant? L'article était sorti dans l'Huma et d'ailleurs, à la suite de cet article, la journaliste qui a sorti l'info s'est faite menacer. Etonnant dans une démocratie...L'investigation journalistique fustigée...ça donne un drôle d'aperçu sur la liberté de la presse.

http://www.humanite.fr/le-troublant-passe-judiciaire-du-commissaire-daulnay-sous-bois-632010

Concernant le PS, comment veux-tu que l'entourage de Hamon dont Myriam El-Khomery qui a fait voter la loi Travail puisse être crédible pour une politique de gauche?
Y a quelque chose de surréaliste...

paroissiens-progressistes 19/02/2017 17:40

Françoise,

J'étais au courant pour l'affaire Théo du passé de ce policier.

Ensuite, ceux qui ont fait la loi travail ne sont pas dans son entourage et ils ne se gênent pas pour le critiquer, s'il devient président il prendra sans doute des proches. Et il n'y a pas plus belle vengeance pour celui qui a été frondeur de voir ses ennemis faire campagne pour lui ou le soutenir.

Merci !

Françoise 17/02/2017 13:30

Le choix de Mélenchon comme candidat par deux mouvances citoyennes:

https://blogs.mediapart.fr/edition/les-invites-de-mediapart/article/160217/nous-choisissons-lavenir-en-commun-avec-j-l-melenchon-plutot-qu-une-gauche

Les violences sur Théo sont avérées. Inacceptables. Tout autant que le sont les violences gratuites sur n'importe quel individu.
Dans les conditions de ghetto de misère, c'est encore plus insupportable.

paroissiens-progressistes 18/02/2017 09:12

Françoise,

Ensemble a choisi Mélenchon, mais je ne suis pas obligés de les suivre. Ils ne laissent pas Hamon faire ses preuves, tout cela parce que le PS le soutien, mais il faut être honnête quand on veut gagner une élection, on a besoin d'une machine pour la gagner. Il faut dire que le PS a des militants et des sympathisants qui l'aident. Je vois mal le PS et les Frondeurs soutenir Mélenchon qui voulait leur disparition. Les électeurs PS ne l'auraient jamais suivi et serait allés vers Macron. Je suis sympathisant PS depuis de nombreuses années, et les militants étaient vraiment dégoûtés par le tournant libéral de 2014 et demandaient des comptes. D'ailleurs, il n'était pas soutenu par les militants avec la loi travail. D'autres ont quitté le parti, mais ne sont pas allés vers le Front de gauche.

Ensuite, pour les violences envers Théo ce n'est en rien étonnant, puisque l'on envoie toujours de jeunes policiers inexpérimentés qui risquent de faire des bavures. Ils devraient être accompagnés par des policiers expérimentés pour éviter cela.

Merci !

gaetan ribault 15/02/2017 21:11

C'est quoi une enquête du fisc ? Il m'est arrivé d'en avoir et le fisc dans un cars a reconnu que j'avais raison et dans l'autre que l'interprétation des textes était douteuses ce qui fait que nous avons été remboursés d'un côté et avons du payer un peu plus de l'autre (cas des dons à 66% ou 75% de l'autre
Il est certain que si je me présentais aux élections (Dieu m'en garde) le volatile pourrait dire que j'ai eu deux enquêtes du fisc

paroissiens-progressistes 16/02/2017 09:15

gaëtan,

Dans ce cas, on dit que M. Solère aurait «omis» de régler une partie de ses impôts sur le revenu entre 2010 et 2013, de même que la taxe foncière «de la dernière année» ce qui lui aurait valu une «saisie-arrêt sur salaire». Je pense qu'il a réglé ce problème. Je ne pense pas que vous étiez dans la même situation, et il heureux que l'on vous ait remboursé.

Merci !

f 15/02/2017 11:43

Rectification. Les violences dont Theo prétend être victime. La présomption d’innocence existe aussi pour les policiers.
Étonnant ce réflexe communautariste. Quand un blanc prétend avoir subi des violences de la police, je ne me sens pas obligé d'agresser les forces de l'ordre.
En 2005, deux crétins voulant échapper à un contrôle entrent dans un bâtiment sur lequel est écrit danger de mort et, o surprise, meurent et c'est le début d'émeutes.
En 2007, d'autres crétins meurent en entrant en collision avec une voiture de police et c'est de nouveau l'émeute.
Il y a un moment où il faudra arrêter avec les excuses toutes faites d'enfances difficiles et de pauvres gamins rejetés. Si Le Pen passe faudra pas s'étonner.
Les gens en ont marre.

paroissiens-progressistes 15/02/2017 19:17

f,

Je ne mets pas tout sur le dos des bourgeois, je dis que ce communautarisme va dans les deux sens, les bourgeois et les pauvres qui vivent chacun de leurs côtés et je n'aime pas ça. Cela donne une société fermée où personne ne s'occupe de l'autre et vit dans son coin.

Je suis contre les casseurs autant que vous. Mais, il ne faut pas leur donner ce qu'ils veulent, c'est-à-dire l'affrontement. Ce sont souvent des personnes minoritaires dans ces quartiers. Je doute réellement de la thèse de l'accident, car on peut difficilement croire que l'introduction d'une matraque dans le rectum de Théo sur 10 cm est un accident.

Mais vous croyez que ces casseurs en ont quelque chose à faire qu'on leur coupe les aides sociales ? Non. Cela leur donnera même raison. Vous croyez qu'il n'y a que des personnes de couleurs qui défilent dans ces manifestations durant l'affaire Théo, il y a des blancs aussi. Dans ces quartiers la pauvreté n'a pas de visage, la violence non plus.

Vous avez une vision communautaire de ces quartiers puisque vous me parlez de blancs alors qu'ici la couleur n'a rien à y faire, mais c'est plutôt le fait que les policiers se conduisent ainsi envers les jeunes de ces quartiers.

Merci !

f 15/02/2017 13:10

Ce n'est pas ce que j'ai dis.
Seulement, dans un État de droit, on ne eut pas tolérer que des types se fassent justice eux-mêmes. Si vraiment les faits sont avérés, ce sera à la police des polices de faire son travail. Encore une fois, il n'y a pas de preuve que les policiers aient réellement violé ce Théo.
Qu'est-ce que c'est que ce raisonnement marxiste? Tout mettre sur le dos des bourgeois c'est mensonger.
Mais oui c'est tellement facile. Allez hop on vote une subvention au moindre problème pour que ces types sachent bien que quoi qu'ils fassent ils auront de l'argent qui leur tombera dessus.
S'ils suffit d'agresser d'honnêtes policiers pour avoir ce qu'on veut, le pays va finir en feu.
Toujours ce raisonnement consistant à attendre que le gouvernement trouve une solution.
Si tout le monde avait le même raisonnement, ce serait une léthargie généralisé.
A priori, nous parlons de personnes dotés d'un cerveau. Au lieu d'attendre que le père Noël vienne pour eux, ils peuvent se bouger et trouver eux-même des solutions qui n'impliquent pas la violence car non la violence n'est pas la seule issue.
Qu'on coupe les aides sociales aux casseurs, ce sera déjà une bonne chose.
Rien n'excuse le fait d'agresser des policiers.
Et j maintiens que c'est un réflexe communautaire. On n'entend jamais d'une émeute de blanc quand un blanc a un problème

paroissiens-progressistes 15/02/2017 12:13

f,

Alors la police aurait tous les droits et ne devrait pas respecter la loi. On envoie souvent des jeunes inexpérimenté dans ces quartiers alors qu'on devrait envoyer des policiers expérimentés, comme on le fait avec les professeurs débutants actuellement. Le risque de bavure est plus grand dans ce cas.

Réflexe communautaire, joli mot pour dire que le réflexe est aussi du côté des quartiers bourgeois qui ne veulent pas que ces quartiers les touchent. On leur laisse alors, la misère et le chômage. Après on s'étonne qu'il y ait de la violence et que le seul choix qu'on leur laisse est l'économie parallèle. Désenclaver ces quartiers, aider financièrement les associations qui veulent que le jeunes ne tombe pas dans la criminalité et rétablir la confiance sur la police qui devrait les protéger seraient déjà une solution plutôt que de seulement leur envoyer la police avec les résultats que l'on connaît.

Merci !