Un évêque demande à l'épiscopat brésilien d'ouvrir le débat afin que les laïcs président l'Eucharistie

Publié le 27 Février 2017

Emilia Robles sur periodistadigital.com ce lundi 27 février 2017 nous montre une exhortation intéressante de l'évêque Dom Demetrio Valentini, à l'occasion de la réunion de l'Association nationale des prêtres du Brésil au Sanctuaire de Notre-Dame d'Aparecida. Dans ce document, entre autres choses, il prend le problème des communautés sans Eucharistie et la nécessité d'associer les laïcs à une nouvelle forme de ministère sacerdotal.

 

Dom Demetrio Valentini est l'une des figures les plus braves des évêques brésiliens, car il est l'évêque en charge de la présidence de la pastorale sociale et de la Caritas brésilienne. Maintenant, comme évêque émérite, elle est libre de traiter de choses difficiles, de proposer des mesures d’examen sur des disciplines qui deviennent obsolètes tout en étant fidèle à l'évolution de la doctrine, comme l’indique les grandes questions de John Henry Newman.

 

Pour l’évêque l'Église au Brésil a besoin de réfléchir à la question des catholiques qui n'ont pas accès à l'Eucharistie de manière fréquente. Au centre de sa réflexion, l'évêque a parlé de la nécessité pour l'Église de réfléchir sur la réalité qui touche de nombreuses communautés ecclésiales, non seulement au Brésil, mais aussi dans de nombreuses régions du monde : le manque de prêtres pour présider l'Eucharistie.

 

«Aujourd'hui, l'église a besoin d'écouter les appels des communautés exprimant leurs besoins qui doivent être traités, et qui revient en jeu question presbytérale. Cela doit d'être résolu correctement et il est urgent de restaurer la vision ministérielle de Vatican II», a-t-il dit. «Je prends la liberté de demander à la CNBB accélérer la discussion du problème, sur la question de pouvoir compter sur les anciens de la communauté qui peuvent définir ses détails, de manière qu’ils soient organisé et mis à la disposition du pape François, de sorte que dans cette affaire qui implique profondément la vie de l'Église, le pape ne soit pas entravé par la force ecclésiale interne, mais avec le soutien clair de la CNBB, et en particulier prêtres brésiliens représentés ici aujourd'hui par l'Association nationale des prêtres du Brésil», a-t-il dit.

 

Dom Demetrio a donc appelé ces laïcs «prêtres de la communauté, en contrepartie des «prêtres diocésains», car pour lui «Sans Eucharistie pas de la communauté chrétienne». Emilia Robles n’a pas tort de demander que les évêques proposent des solutions courageuses, inspirées par l'Evangile pour l'absence de l'Eucharistie dans les communautés, des solutions qui nous enlèvent du cléricalisme et nous aident sur les routes d'une Église plus participative et utile.

 

Merci !

Rédigé par paroissiens-progressistes

Publié dans #Sacerdoce

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Guillaume 01/03/2017 12:41

«Aujourd'hui, l'église a besoin d'écouter les appels des communautés exprimant leurs besoins qui doivent être traités',

Aujourd'hui, l’Église n'a plus besoin d'annoncer et d'enseigner la parole et les commandements de Dieu dans .le monde entier.