500 réfugiés accueillis : Hollande salue un message contre "l'intolérance"

Publié le 15 Mars 2017

LePoint.fr nous apprend le mardi 14 mars 2017 que ce sont cinq organisations chrétiennes qui sont à l'origine de ce projet d'"accueil solidaire". 500 Syriens réfugiés au Liban devraient arriver en France.

 

Un protocole d'accord pour l'accueil en France de 500 réfugiés syriens en provenance du Liban a été signé mardi à l'Élysée. François Hollande a vu dans cet accueil un message contre "l'intolérance". Ce protocole a été paraphé, en présence du président de la République, par le ministre de l'Intérieur Bruno Le Roux et le secrétaire d'État au Développement Jean-Marie Le Guen. La signature associe les responsables des cinq organisations chrétiennes qui portent ce projet d'"accueil solidaire", trois structures catholiques (communauté de Sant'Egidio, Conférence des évêques de France, Secours catholique-Caritas) et deux protestantes (Fédération protestante de France et Fédération de l'entraide protestante).

 

La France est le deuxième pays européen, après l'Italie, à mettre en œuvre cette initiative imaginée par Sant'Egidio de "couloirs humanitaires" aériens destinés à éviter les "voyages de la mort" en Méditerranée d'exilés fuyant la guerre en Syrie. Le dispositif, qui doit durer 18 mois avec de premières arrivées espérées fin avril, est autofinancé par les organisations chrétiennes, l'État agissant pour sa part principalement sur les délais d'octroi du visa et du statut de réfugié. "Ce protocole confirme que dans une République laïque des collaborations fructueuses avec les Églises sont possibles et même sont souhaitées", a souligné François Hollande, qui s'est réjoui d'un accueil "sans distinction" de religion, le seul critère retenu étant celui de la "vulnérabilité" des personnes (âgées, malades, isolées, etc.).

 

À quarante jours du premier tour de l'élection présidentielle, le président sortant a opposé la "générosité" de cette initiative à "l'intolérance", qui consiste à "utiliser les peurs pour empêcher qu'il y ait cette solidarité qui est finalement celle d'une nation comme la France". "Cette intolérance n'est pas celle du peuple, même si parfois il peut être emporté. Elle est celle de ceux ou celles qui prétendent le représenter et qui pensent parler en son nom quand ils expriment, comme le disait Victor Hugo, non pas le bruit du peuple mais la fureur de la foule", a-t-il poursuivi.

 

Le visa d'asile, spécificité française, a déjà bénéficié à 4200 Syriens depuis 2012 et 4700 Irakiens depuis 2014, selon le ministère de l'Intérieur. La France a aussi accueilli 3000 personnes déplacées depuis des camps au Proche-Orient l'an dernier via la "réinstallation", et près de 3000 demandeurs d'asile aussi par le biais du programme européen de "relocalisation" depuis la Grèce ou l'Italie.

 

C’est une excellente nouvelle que de savoir que la France va disposer de couloirs humanitaires pour accueillir des réfugiés syriens à travers des «collaborations fructueuses» entre la République laïque et les Églises afin de permettre l’accueil puis l’intégration sécurisée de 500 migrants syriens vulnérables.

 

Merci !

Rédigé par paroissiens-progressistes

Publié dans #Actualités

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article