Le cardinal Müller répond à Collins et se défend de ne pas répondre aux lettres de victimes

Publié le 6 Mars 2017

Joshua J. McElwee dans son article du lundi 6 mars 2017 pour NCRonline.org nous montre que le chef de la congrégation doctrinale du Vatican a défendu le refus apparent de son bureau der répondre aux lettres de victimes d'abus sexuels du clergé, une décision qui a conduit la seule survivante d’un abus sexuel dans la commission pontificale à démissionner de son poste.

Le cardinal Gerhard Muller, préfet de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi, dit dans une nouvelle interview, que c’est «un malentendu» de penser que son bureau «pourrait faire face à tous les diocèses et les ordres religieux dans le monde.»

«Il est bon que le contact personnel avec les victimes doit être fait par les pasteurs dans leur région», a déclaré Mgr Müller dans une interview dimanche avec le journal italien Corriere della Sera. «Quand une lettre arrive, nous demandons toujours à l'évêque qu'il puisse prendre le soin pastoral de la victime, et la clarification que la Congrégation fera tout ce qui est possible pour lui donner justice.»

Selon lui, la congrégation répond aux lettres, et les cardinaux du Vatican, «ne respecteraient pas le principe légitime de l'autonomie diocésaine et de la subsidiarité.»

Le cardinal semble aussi révéler que plusieurs dicastères du Vatican ont résisté à la mise en œuvre d'une décision du pape François en 2015 pour créer un nouveau tribunal pour juger les évêques qui agissent de façon inappropriée dans les cas d'abus sexuels. Dans l'interview, le cardinal Müller nous dit que le tribunal, qui a été approuvé par le pape, est un «projet» ou «plan» pour l'action contre la pédophilie.

Un autre officiel du Vatican a répondu à la démission de Collins d'une manière différente. Le cardinal Pietro Parolin, secrétaire d'État du Vatican, a dénoncé ce qu'il a appelé une résistance «honteuse» aux initiatives du pape de la part de certains dicastères du Vatican.

Cette démission de Marie Collins aurait du secouer l’arbre, mais malheureusement il y a une grand résistance de la part des dicastères du Vatican pour enfin régler le cas des prêtres pédophiles. Le pape devrait sans doute faire le ménage pour répondre aux victimes.

Merci !

Rédigé par paroissiens-progressistes

Publié dans #Actualités

Repost 0
Commenter cet article

Françoise 06/03/2017 21:09

Ca va swinguer dans quelques jours avec l'émission Cash Investigation sur les abus sexuels dans l'Eglise.
Sortie je crois le 21 mars, juste après la mise en examen "effective" de Fillon et le Pen.
L'enchaînement risque d'être particulièrement gratiné. J'espère juste que les instituts du Paraclet d 1947 seront mentionnés, ainsi que le refus du Vatican de démettre les prêtres pédophiles depuis lors. Il faut que tout ça sorte et que les catholiques dans leur ensemble et pas seulement nous et une poignée de cathos informés, apprennent à quel point ils ont été trompés, manipulés et considérés comme quantités négligeables, juste bon à subir les violences de ces prêtres pédophiles.