Le pape ouvre une brèche en faveur de l'ordination d'hommes mariés

Publié le 9 Mars 2017

Maurice Page dans son article pour cath.ch nous montre que dans un entretien publié le 9 mars 2017, dans le journal allemand Die Zeit, le pape François ouvre une brèche en faveur de l’ordination d’hommes mariés (viri probati).

 

L’Église doit reconnaître le bon moment où l’Esprit-Saint exige quelque chose, explique le pape. “Nous devons réfléchir si les viri probati sont une solution. Nous devons aussi déterminer quelles tâches ils pourraient accomplir par exemple dans les régions isolées.” Mais dans le même temps, le pontife refuse de laisser le libre choix du célibat aux candidats à la prêtrise. “Le célibat facultatif n’est pas une solution”, assure-t-il.

 

La question de l’ordination d’hommes mariés ou viri probati est discutée déjà depuis le Concile Vatican II au début des années 1960. L’Église catholique de rite latin n’a des prêtres mariés que dans des situations exceptionnelles, notamment lorsqu’il s’agit de prêtres orthodoxes, de pasteurs protestants ou de prêtres anglicans mariés qui se sont convertis au catholicisme. Les Églises catholiques de rite oriental ont traditionnellement un clergé marié, mais leurs évêques sont choisis parmi les moines qui ont fait vœu de célibat.

 

Face à la pénurie de prêtres, le théologien allemand Helmut Hoping a suggéré, la semaine dernière, d’ordonner prêtres des diacres permanents dont la plupart sont mariés.

 

L’ordination d’hommes mariés pourrait répondre au manque de prêtre et être une solution viable à la crise du sacerdoce, encore faut-il que cette réflexion soit aussi mise en place au sein de l’Église par sa hiérarchie qui est peu encline à réformer le statut des prêtres.

 

Merci !

Rédigé par paroissiens-progressistes

Publié dans #Sacerdoce

Repost 0
Commenter cet article

Françoise 11/03/2017 11:19

Vu qu'un grand nombre de diacres mariés sont issus de communautés intégristes et déviantes (Renouveau Charismatique principalement), c'est pas une relève qui va changer la donne.