Les prêtres des bidonvilles remettent en question le resserrement des lois sur l'immigration

Publié le 11 Mars 2017

Dans son article du vendredi 10 mars 2017 AICA.org nous montre que les prêtres qui vivent dans les vila miseria, les bidonvilles et les établissements porteños (portuaires) de l’agglomération provinciale de Buenos Aires ont exprimé leur préoccupation à propos de la décision des autorités nationales de resserrer les lois sur l'immigration et la citoyenneté, étant donné que cela aura des «conséquences discriminatoires» et incitera «au racisme et à la xénophobie».

 

D’après les prêtres, les narcotrafiquants, les criminels, les terroristes et les criminels, n’entrent pas dans les contrôles d'immigration, puisqu’ils ne pénètrent pas les contrôles officiels. Le resserrement des mesures d'immigration n’est pas contre les criminels, mais contre des familles travailleuses.

 

Les prêtres des villas perçoivent que les mesures imposées par les autorités nationales peuvent «approfondir la fragmentation de notre pays, détruire notre rêve national pour le peuple, et en nous laissant de nous avec des horizons divisés et auto fragmenté, des groupes référentiels».

 

«Au lieu de positions discriminatoires, xénophobes et racistes, notre peuple tient des réserves morales qui nous invitent à la solidarité et à l'hospitalité», ont-ils ont souligné, et ils font valoir : «Nous préférons la législation qui ne se concentre pas beaucoup sur la peine, mais qui essaye de diriger tout le potentiel des migrants pour le bien commun de notre nation».

 

Le document comprend également des «approches» à la question de la migration dans l'Écriture, l'histoire du magistère et de l'Argentine.

 

Les prêtres des bidonvilles vont plus loin et pensent à convenir d'un document avec la position de la Commission interaméricaine des droits de l'homme. Comme dans tous les pays, on cherche à s’en prendre aux immigrés pour la poursuite à courte vue d’un l'impact auprès des médias et des gains politiques futurs. Dommage, il serait plus judicieux de voir la politique à long terme et d’arrêter de chercher des boucs émissaires.

 

Merci !

Rédigé par paroissiens-progressistes

Publié dans #Actualités

Repost 0
Commenter cet article