Attaque chimique en Syrie : les Etats-Unis menacent d'une action unilatérale en cas d'échec à l'ONU

Publié le 5 Avril 2017

francetvinfo.fr dans son Direct du mercredi 5 avril 2017 nous signale qu’une attaque chimique a coûté la vie à plusieurs dizaines de personnes dans cette ville de la province d'Idleb, au nord-ouest de la Syrie, mardi. L’OBS dans son article «Attaque en Syrie : les victimes présentent des signes d'exposition à "des agents neurotoxiques"» nous montre ce mercredi 5 avril 2017 que certaines victimes d'une attaque chimique présumée en Syrie présentent des symptômes évoquant une exposition à une catégorie de produits chimiques comprenant des agents neurotoxiques, a annoncé ce mercredi l'OMS à Genève. Selon l'Organisation mondiale de la santé, l'attaque qui tué hier au moins 72 civils dans la province d'Idleb semble avoir impliqué des armes chimiques, relevant "des signes compatibles avec une exposition à des produits organosphosphorés, une catégorie de produits chimiques incluant des agents neurotoxiques".

 

Libération.fr nous montre dans son Direct que le pape François a dénoncé mercredi au Vatican un «massacre inacceptable» en Syrie, où une attaque chimique présumée a fait 72 morts et provoqué l'indignation à travers le monde. «Nous assistons atterrés aux derniers événements en Syrie. Je déplore fermement le massacre inacceptable survenu hier (mardi) dans la province d'Idleb, où ont été tuées des dizaines de personnes sans défense, parmi lesquelles tant d'enfants», a déclaré le pape d'un ton sombre lors de son audience hebdomadaire.

 

Enfin francetvinfo.fr dans son Direct nous fait savoir que les États-Unis montrent les muscles. L'ambassadrice américaine à l'ONU, Nikki Haley, a prévenu, ce mercredi, que son pays pourrait prendre des mesures unilatérales si l'ONU n'arrivait pas à répondre à l'attaque chimique qui a fait plusieurs dizaines de morts près de Khan Cheikhoun, dans la province d'Idleb, au nord-ouest de la Syrie. Lors de la réunion d'urgence du Conseil de sécurité de l'ONU, les États-Unis, la France et le Royaume-Uni ont présenté un projet de résolution condamnant l'attaque chimique. Moscou a jugé ce projet de résolution "inacceptable".

 

Les États-Unis prendront des mesures unilatérales en Syrie si l'ONU ne parvient pas à répondre à l'attaque chimique, et il faut espérer que ça marche mieux qu’en Irak et en Afghanistan.

 

Merci !

Rédigé par paroissiens-progressistes

Publié dans #Actualités

Repost 0
Commenter cet article