Une actualité religieuse bien remplie

Publié le 9 Avril 2017

I.Media dans son article du vendredi 7 avril 2017 «Le cardinal Walter Kasper reste partisan de l’ordination d'hommes mariés» nous montre que pour le 60e anniversaire de son ordination, le cardinal allemand a publié le 6 avril 2017 un entretien sur le site officiel des évêques allemands, Katholisch.de. À 84 ans, le président émérite du Conseil pontifical pour la promotion de l’unité des chrétiens affirme que le pape François attend des propositions de la part des Conférences épiscopales sur la question de l’ordination des hommes mariés, dont le prélat est un fervent partisan.

 

Encore sur I.Media, l’article du vendredi 7 avril «Le Saint-Siège en bref : le pape François remercie les évêques maltais pour leur interprétation d’Amoris laetitia» nous montre que par une lettre du cardinal Lorenzo Baldisseri, secrétaire général du synode des évêques, le pape François a remercié le 5 avril les évêques de Malte pour leurs directives sur l’exhortation apostolique Amoris laetitia (2016), a révélé le site américain National Catholic Register le 6 avril 2017. Les évêques maltais avaient publié début janvier leur interprétation concernant les personnes divorcées-remariées, les autorisant à communier au terme d’un discernement pastoral. Dans la presse maltaise, Mgr Charles Scicluna, archevêque de Malte, a également affirmé avoir eu une rencontre «cordiale» avec le cardinal Gerhard Ludwig Müller. Le préfet de la Congrégation pour la doctrine de la foi avait rappelé à l’ordre en février les évêques qui sur-interprètent le magistère du pape.

 

I.Media nous fait savoir également dans son article du vendredi 7 avril «Le Saint-Siège en bref : deux organisations caritatives catholiques appellent à prier et à jeuner pour la Syrie» que deux organisations caritatives catholiques, la Caritas Italie et Pax Christi Italie, prévoient une journée de prière et de jeûne pour la Syrie le mercredi 12 avril 2017, rapporte L’Osservatore Romano du 7-8 avril. «Alors que les institutions internationales et les gouvernements poursuivent des négociations stériles et se renvoient les responsabilités», Caritas et Pax Christi condamnent le massacre commis à Idlib (Syrie), peut-on lire dans l’article du quotidien du Vatican. «Nous restons du côté des victimes non seulement pour les aider à survivre à la guerre, affirme la Caritas, mais aussi pour construire un futur durable de paix, basé sur la culture de la non-violence».

 

Malheureusement I.Media nous informe aussi dans son article du vendredi 7 avril «Le Saint-Siège réaffirme clairement son opposition au contrôle des naissances comme la solution à la surpopulation» que l’observateur permanent du Saint-Siège à l’ONU, Mgr Bernardito Auza, a demandé l'abandon du contrôle des naissances comme solution à la surpopulation et à la pénurie de ressources, lors d’une session de travail des Nations unies, a-t-on appris par un communiqué de la mission du Saint-Siège le 5 avril 2017. Ce discours confirme les prises de position récentes du Saint-Siège et des évêques américains. S’opposer à la contraception, est pour Mgr Auza essentiel du fait que la croissance est pleinement compatible avec le partage de la richesse mais cela relève d’un grand optimiste. Les populations du Sud sont en constant développement démographique et doivent chercher une transition leur permettant d’avoir moins d’enfants plus éduqués et en meilleure santé. Élever des enfants est aussi un coût que tous les parents ne peuvent se permettre s’ils sont trop nombreux, d’où le travail des enfants ou le fait de choisir les enfants qui iront ou pas à l’école.

 

Aujourd’hui le pape François dans son homélie du dimanche des rameaux a dénoncé la souffrance dans le monde d'aujourd'hui, rappelant ceux qui «souffrent du travail d’esclaves, ils souffrent de drames familiaux, de maladies… Ils souffrent à cause des guerres et du terrorisme, à cause des intérêts qui font mouvoir les armes et qui les font frapper. Hommes et femmes trompés, violés dans leur dignité, rejetés». Un bon rappel puisque le pape met en avant que «Jésus est en eux, en chacun d’eux, et avec ce visage défiguré, avec cette voix cassée».

 

Merci !

Rédigé par paroissiens-progressistes

Publié dans #Actualités de l'Eglise

Repost 0
Commenter cet article