Benoît Hamon, un homme de gauche qui suit ses idées

Publié le 29 Mai 2017

Benoît Hamon qui a eu le droit à des attaques faciles de la France Insoumise comme celle qui disait qu’il allait investir Myriam El Khomri, Manuel Valls ou Marisol Tourraine qui ne l’avaient pas soutenu et qui s’en sont allés offrir leurs services à Macron dans la majorité présidentielle, était des plus irréalistes, car il soutient actuellement Michel Nouaille (PCF) contre Manuel Valls, Caroline de Haas (EELV) contre Myriam El Khomri, Philippe Rio (PCF) contre Malek Boutih, Salah Amokrane (EELV) contre Gérard Bapt (PS) qui s’accroche à son poste de député depuis 10 ans, et à Nicolas Kada (1re circonscription de l’Isère) et Soukaïna Larabi (3e), qui se présentent sous l’étiquette “Ensemble pour gagner !”… face à des candidats investis par le Parti socialiste.

 

En plus de cela, l’actualité semble lui donner raison dans ces choix politiques. Contrairement au mépris médiatique qui le prenait pour un utopiste, il avait travaillé ses dossiers. San Francisco envisage une taxe robots comme réponse à l’automation, le juge Trévidic prend position en faveur de la légalisation du cannabis pour contrôler sa distribution et casser les trafics, et Mark Zuckerberg souhaite que les États-Unis travaillent à rendre leur société moins inégalitaire, qui autorise l’échec, et souhaite qu’on mette en place un nouveau contrat social avec le revenu universel, la couverture santé étendue, ou la garde d’enfants bon marché, tout en pensant que ce sont les gens comme lui qui devront payer pour cela, sans doute devrait-il commencer par mettre fin à ses pratiques d’optimisation fiscale en Europe, tandis qu’en Suisse 58,2 % des électeurs ont approuvé la loi qui remplacera progressivement le nucléaire par des énergies renouvelables.

 

Lors de l’émission politique sur France 2 le 18 mai 2017 Benoît Hamon a bien comprendre que Jean-Luc Mélenchon fait le mauvais choix en voulant mettre la gauche à sa botte : «La gauche ne peut être au pouvoir et défendre les acquis sociaux que rassemblée, et non pas sous l'hégémonie d'un seul.» Et pour ceux qui croyaient qu’il allait défendre les députés sociaux libéraux il a bien fait comprendre que «Trop, au PS, ont fait le choix de l'ambition plutôt que des idées. Je continuerai à défendre mes idées plutôt qu'un parti» et que «Seule l’élection de député(e)s réellement de gauche permettra la reconstruction, au-delà des calculs politiques». Comme le souhaite Yannick Jadot : "Il faut occuper un espace écolo, social, démocrate entre Macron, Mélenchon et Le Pen".

 

Pendant ce temps, Emmanuel Macron voit du positif dans l’attitude de Donald Trump lors du G7 alors que ce dernier n’est pas disposé à respecter l'accord de Paris, et invite en grande pompe le président russe Vladimir Poutine qui aide le dictateur syrien Bachar al-Assad a massacrer son peuple. On apprend également que le gouvernement Philippe veut en finir avec la publication mensuelle des chiffres du chômage. Cela peut difficilement cacher l’augmentation du chômage.

 

Merci !

Rédigé par paroissiens-progressistes

Publié dans #Actualités

Repost 0
Commenter cet article

M.W 29/05/2017 19:52

invite en grande pompe le président russe Vladimir Poutine qui aide le dictateur syrien Bachar al-Assad a massacrer son peuple

Parce que vous pensez vraiment que Benoît Hamon n'aurait pas invité en grande pompe au G7 Vladimir Poutine alors que la Russie est membre dudit G7 depuis 1997 (on parle de G8 d'ailleurs) ?

D'ailleurs que pensez-vous de cette vidéo du jeune Demos Kratos qui défend ouvertement le père Bachar el-Assad (Pas chère la Salade)

https://www.youtube.com/watch?v=Jbl_5S5X5_E

paroissiens-progressistes 01/06/2017 22:57

M.W,

Sa politique étrangère semble plus réaliste que sa politique intérieure. Voyons la suite des événements.

Merci !

M.W 01/06/2017 22:46

Tient tient, Taïus, vous défendez une décision d'not Donny ? Françoise ne sera pas contente ;)

Remarquez, mardi sur arte ils ont passé un documentaire sur les américains qui ont voté Donny, parmi eux, un musulman qui a dit être contre sa politique interne mais pour sa politique étrangère alors.

Bah, vu que la Russie ne cesse d'imposer son veto au Conseil de Sécurité, l'intervention des casques bleus c'est pas pour demain.

Sacré Donny quand même

paroissiens-progressistes 01/06/2017 22:32

M.W,

C'était une bonne idée, mais j'aurais préféré une intervention des casques bleus de l'ONU, plutôt que les Etats-Unis seuls.

Merci !

M.W 30/05/2017 21:55

Au fait, en parlant du Père Bachar, que pensez-vous de la décision du bon vieux Donny de bombarder des bases syriennes soupçonnés de fabriquer le gaz employé par le Père Bachar pour gazer les rebelles et les civils ?

PS oui quand je dis Donny, je parle bien de Donald Trump. Sacré Donny quand même

paroissiens-progressistes 30/05/2017 10:55

M.W,

Rien n'est moins sûr, mais il était dans la ligne de François Hollande à ce sujet qui était la fermeté avec le président russe. Cette rencontre ne donne pas forcément un bon signal.

Merci !