Face au chômage, le Pape plaide une nouvelle fois pour l'inclusion sociale

Publié le 20 Mai 2017

«Écouter les pauvres» pour les mettre au cœur du développement humain intégral : c’est l’appel lancé par le pape François samedi 20 mai 2017 comme nous le montre Radio Vatican. Il s’adressait aux participants du rassemblement international de la Fondation Centesimus Annus-Pro Pontifice, qui vise à promouvoir la doctrine sociale de l’Église. Le pape a salué leur volonté de «développer des modèles de croissance économique centrés sur la dignité, sur la liberté et sur la créativité» de la personne humaine.

 

S’appuyant sur le travail de la fondation, le pape a d’abord rappelé l’importance d’aborder la lutte contre la pauvreté comme un «phénomène humain et pas seulement économique». Et qui mieux que les pauvres eux-mêmes pour mieux comprendre cette réalité ?

 

«Promouvoir le développement humain intégral, indique ainsi François, demande dialogue et engagement envers les besoins et les aspirations des personnes, demande d’écouter les pauvres et leur expérience quotidienne de privations multiples et superposées ». Le pape suggère la création de «structures de médiation» entre les communautés et le monde des affaires, où les pauvres soient à la fois «les protagonistes principaux et les bénéficiaires» des processus. «Une telle approche de l’activité économique, basée sur la personne, encouragera l’initiative et la créativité, l’esprit entrepreneuriale et la communauté de travail et d’entreprise, et ainsi favorisera l’inclusion sociale et la croissance d’une culture de solidarité efficace.»

 

Le pape est ensuite revenu sur la question du chômage dans un contexte de révolution technologique et de transformation du marché du travail. Une nouvelle fois le Saint-Père a pointé ce fléau qui touche les jeunes en particulier, «Un phénomène qui est arrivé à un niveau très grave» a t-il noté. Ce thème était au cœur du rassemblement de la fondation Centesimus Annus-Pro Pontifice qui s'est réunie du jeudi 18 au samedi 20 mai. Rappelant, à la suite du synode des évêques, que les situations d’incertitudes professionnelles contribuent souvent à l’augmentation «des pressions et des problèmes familiaux», le pape François a invité à prendre en considération «non seulement les individus mais aussi les familles» dans la recherche de solutions.

 

Mais le pape doit aussi se rendre compte de la situation en Europe dont les États en son sein font baisser le chômage sans solidarité avec ceux qui n'ont pas accès à l'emploi en créant des travailleurs pauvres gagnant des bas salaires, mangent grâce à des organisations de charité, ont du mal à régler les factures et sont exclus bancaires. On peut y ajoute les personnes âgées touchant de petites retraites et les femmes seules avec enfants. Voilà, la réussite européenne qu’on nous propose actuellement en France. Les mots du pape réchauffent le cœur mais ils ne pas permettent pas aux gens de vivre dignement.

 

Merci !

Rédigé par paroissiens-progressistes

Publié dans #Actualités

Repost 0
Commenter cet article

Françoise 23/05/2017 12:45

ATD Quart Monde n'a pas attendu cette fondation vaticane pour agir politiquement et faire des propositions pour faire avancer les choses.
F1 ne fait que valoriser une création de JP2 qui brasse beaucoup de vent, qui prétend parler au nom des plus pauvres, mais parle surtout pour les plus riches en maintenant la démarche dans un contexte de charité et non de dignité des personnes, et en plus, j'ai appris que cette fondation compte dans ses rangs des affiliations opusiennes et chevaliers de Malte qui bien sûr, noyautent la dite fondation.

Encore un coup de pub et de tentative de faire oublier certaines choses gênantes.

Je viens d'apprendre qu'une religieuse japonaise vivant en Argentine, a finalement été arrêtée dans une grosse affaire de pédophilie cléricale au sein d'un établissement catho argentin destiné à l'accueil et l'éducation de jeunes sourds, l'institut Provolo. Une sorte d'affaire Murphy argentine. La religieuse était chargée par les clercs pédophiles de sélectionner les enfants les plus fragiles avant de les leur livrer. Une des victimes a témoigné en disant que la religieuse l'avait obligée à porter une couche pour cacher lorsqu'elle avait 5 ans les hémorragies dues aux viols.

Et l'équipe indépendante de Wereport a indentifié deux nouveaux évêques français (ce qui place le nombre à 27) impliqués dans la protection de clercs pédophiles. Dans un tel contexte, je me dis que décidément, en dehors de faire de la communication, F1 ne fait rien de concret.

http://www.vsd.fr/actualite/argentine-une-religieuse-arretee-pour-abus-sexuels-sur-mineurs-20966