José Antonio Pagola : «Je ne veux pas favoriser une division ou la nourrir»

Publié le 10 Mai 2017

«Je ne veux pas me nourrir d’une faveur ou de la division.» C'est la nouvelle et magistrale leçon évangélique de José Antonio Pagola, qui montre que tout ce qu'il demande est la promotion d'une campagne de signature publique à l'évêque Elizalde de Vitoria, afin de revoir sa décision et de lui accorder le doctorat honoris causa comme nous le montre ce mercredi 10 mai 2017 José manuel Vidal dans periodistadigital.com.

 

Il brise le silence et le théologien basque lance l’initiative du Forum populaire religieux de Vitoria-Gasteiz. Et le fait dans un communiqué laconique, adressée à la plate-forme «Groupes de Jesus», qui rassemblent des groupes et des communautés dans le monde entier, pour réfléchir, prier et partager la vie avec les œuvres de José Antonio Pagola.

 

«Je respecte la position que tout le monde porte sur ce fait», dit le théologien affecté, mais il insiste sur ce qui a été l'une des clés de sa vie : C’est d’entrer dans la «tâche de retourner à chaque fois avec plus de vérité et de fidélité à la personne, au message et au projet de Jésus».

 

Par conséquent, il ajoute que, bien que «ces tensions et controverses sont aujourd'hui inévitable dans l'Église», il veut juste voir en eux «un autre signe de la grande réception donnée parmi beaucoup de chrétiens de mes efforts pour amener la personne de Jésus et son Évangile aux hommes et aux femmes de notre temps». Cette génération de petits groupes autour de la figure de Jésus «est ce qui me rend heureux et que j’apprécie le plus profondément».

 

Ainsi, il termine sa déclaration en rappelant quelques mots «peu entendu» de Jésus, il les dit dans l'Évangile selon saint Matthieu : «Ne m’appelez pas» maître (Rabbi) «car un seul est votre maître ... ne vous laissez appelés «instructeurs» car un seul est votre instructeur, le Christ» (Matthieu 23,8-10).

 

Une bonne leçon aux fondamentalistes qui ont passé des années à essayer de faire taire l'un des plus suivi et lu théologien espagnol, ainsi que pour quelques évêques, qui se cramponnent encore à l'inertie de l’«ancien régime» et oublient que nous sommes depuis quatre ans dans le pontificat de François, dans lequel les anathèmes ne correspondent pas.

 

Le Forum religieux populaire de Gasteiz a donc demandé à l'évêque du diocèse Alavesa, Juan Carlos Elizalde, de reconsidérer sa décision de ne pas accorder un doctorat honoris causa à la Faculté de théologie José Antonio Pagola est espérons que sa demande soit mise en pratique pour un théologien qui a contribué à l'approfondissement de la foi en Jésus-Christ.

 

Merci !

Rédigé par paroissiens-progressistes

Publié dans #Actualités de l'Eglise

Repost 0
Commenter cet article