Un retour à gauche des socialistes ?

Publié le 22 Mai 2017

La victoire de Pedro Sanchez, un renouveau du socialisme européen ?

La victoire de Pedro Sanchez, un renouveau du socialisme européen ?

LeMonde.fr dans son article dans Le Monde En bref nous montre aujourd’hui que Pedro Sanchez a obtenu sa revanche. Dimanche 21 mai, les militants l’ont réélu à la tête du Parti socialiste ouvrier espagnol (PSOE) lors d’une primaire interne décisive pour l’avenir de la formation avec 50% des voix contre 40% pour Susana Diaz, la candidate des barons du Parti socialiste ouvrier espagnol. Cet économiste, candidat malheureux aux dernières élections, promet un virage à gauche, une opposition ferme au gouvernement conservateur de Mariano Rajoy et un rapprochement avec le parti de gauche radicale, Podemos.

 

LCI.fr dans son Live Politique nous montre que ça bouge au PS en France. Douze figures du PS, dont les anciens ministres Najat Vallaud-Belkacem, Mathias Fekl et Estelle Grelier, appellent ce lundi dans une tribune publiée par Libération à "réinventer la gauche de demain", et à voter pour la gauche qu'ils incarnent lors des élections législatives des 11 et 18 juin. Les auteurs, parmi lesquelles le président du groupe socialiste à l'Assemblée nationale Olivier Faure, la présidente du conseil régional d'Occitanie Carole Delga, les maires de Nantes et Rennes Johanna Rolland et Nathalie Appéré et plusieurs proches de Manuel Valls (Olivier Dussopt, Mathieu Klein et André Viola), ont lancé en parallèle une pétition. "Le Parti socialiste, réduit à un score historiquement bas, doit revoir son discours et son projet : une refondation est indispensable pour redonner des perspectives à la gauche", écrivent ces socialistes. Récusant l'idée qu'il y ait des gauches "irréconciliables", ils assurent qu'il "y a, il y aura une gauche entre Emmanuel Macron et Jean-Luc Mélenchon".

 

LePoint.fr dans son article «Menacé de déroute électorale, le PS promet de se refonder» nous signale aussi que samedi, le sénateur Luc Carvounas, candidat aux législatives dans le Val-de-Marne, avait suggéré de baptiser le nouveau PS "parti des démocrates" et d'en faire une "belle maison commune, de gauche". Le commissaire européen Pierre Moscovici avait quant à lui estimé que "le socialisme démocratique" devrait "se reconstruire". Des initiatives ou prises de position qui viennent après le lancement par Anne Hidalgo de "Dès demain" et alors que Benoît Hamon doit lancer son mouvement le 1er juillet, environ 12 000 personnes ont déjà répondu présents sur le site internet de l'événement, selon son entourage.

 

Est-ce qu’un changement comme en Espagne peut venir, car les militants socialistes ont encore en travers de la gorge le manque de soutien des cadres du PS au candidat de la présidentielle Benoît Hamon et si le PS veut survivre il devra retrouver ce qui a fait son succès la mise en place d’idées sociales fortes et leurs applications. En gros, redevenir un parti de gauche.

 

Merci !

Rédigé par paroissiens-progressistes

Repost 0
Commenter cet article

Françoise 24/05/2017 12:19

Ne comparez pas la France avec l'Espagne, M.W.
Si l'OD espagnole souhaiterait avoir les mêmes coudées franches qu'elle les a en Espagne, un certain nombre de sentinelles citoyennes et véritablement démocrates, empêchent l'emprise.
Mais se ne sont pas les franc-maç toléré dons, plutôt des groupes citoyens, des associations antifascistes et des intellectuels qui ont encore un peu à coeur de protéger le pays d'une dictature religieuse.

Pourquoi on ne peut pas opposer la franc-maçonnerie à l'OD?
Parce que la franc-maçonnerie poursuit les mêmes buts que l'OD (dans la recherche et l'établissement d'une théocratie, même si différente structurellement de la théocratie militaire et religieuse opusienne, c'est le même style de gouvernance) et vise la même préservation des mêmes intérêts de classe que l'OD.
Ensuite, si la franc-maçonnerie française était si opposée à l'OD, pourquoi différents politiques francs-maçons, ont pris des attachés parlementaires opusiens, des secrétaires numéraires ou surnuméraires et ont donné des postes de ministres à des hauts surnuméraires?

Chirac qui donne un double poste aux Gaymard Lejeune (hauts opusiens).
Gaudin qui recrute et emploie comme attaché parlementaire durant 11 ans, Guillaume de Thieulloy au Sénat.
Je donne ces deux exemples emblématiques mais il y en a beaucoup d'autres.

Enfin mon paternel opusien ae me donner pour parrain un des responsables auvergnats francs-maçons du Grand Orient. Curieux n'est-il pas? Logiquement, il n'aurait jamais dû faire une telle chose si l'opposition OD et franc-maçonnerie était si implacable.

Et mon parrain n'a véritablement agi avec son réseau contre l'OD qu'une fois mon père assassiné par l'OD.
Il est mort peu de mois après malheureusement. Alors qu'il a vu mon père se faire récupérer par l'OD et instrumentaliser et semer la violence au sein de la famille, il n'est jamais intervenu.
Parce que des notables qui travaillent à la préservation d'intérêts de notables ne s'attaquent pas entre eux, même si leurs idées religieuses divergent.

C'est pourquoi vous avez des loges franc-maçonnes qui accueillent des intégristes cathos, que vous avez des passerelles et des contacts réguliers et plus que courtois entre les deux mondes.

Surtout quand ces formations se retrouvent invitées aux mêmes réunions lobbyistes atlantistes et néocons, se retrouvent dans les mêmes écoles, dans les mêmes cercles sociaux, dans les mêmes réseaux professionnels...

M.W 24/05/2017 16:56

PS
Jacques Chirac n'a jamais été franc-maçon, c'est une erreur du pamphlet antimaçonique les Frères invisibles

http://brest-loge-pleias.com/faux-freres.html
http://philippebenhamou.blogspot.fr/2014/01/des-presidents-pas-francs-macons-mais.html

M.W 24/05/2017 14:39

Et comment s'appelez votre parrain et votre père ?

M.W 24/05/2017 10:38

Taï

C'est terrible, la République française est dominée par la Franc-maçonnerie, les témoignages abondent. Stéphane Blet, le pianiste, ancien Maître FM ; Maurice Caillet, resté 15 ans dans la FM ou encore Serge Abad-Gallardo 24 ans FM et ancien vénérable maître. Tous pourront vous confirmer que la FM domine la République, installe ces marionnettes à des postes clés, prépare les lois dans les loges, donne des ordres. Aucun homme politique ne peut faire carrière sans son accord, elle contrôle les moyens de communication. Ceux qui essayent de s'en éloigner reçoivent des menaces, des intimidations et les mystérieux accidents.

Regardez Paul Doumer, le président français assassiné en 1931, peu de temps auparavant, il avait quitté la FM en 1906, dégoûte par l'affaire des affiches, il est assassiné en 1931, les anciens franc-maçons pourront vous confirmez qu'il a été tué par les Loges furieuses qu'un ancien FM devienne président de la République. En outre, Coluche : celui-ci a fait savoir dans sa chanson rester dans le noir en 1984 qu'il refusait de rejoindre la FM. Quelques temps plus tard, il est assassiné. Coïncidence ? je ne crois pas, il a été liquidé par les FM qui ne supportaient pas de voir un homme aussi populaire refuser de les rejoindre. D'ailleurs, le juge qui a déclaré que Coluche avait été tué par accident, qui est-ce ? Jean-Pierre Renard, un grand bonnet de la Franc-Maçonnerie. Même Balavoine a certainement été tué par des FM qui ne lui pardonnait pas d'avoir démonté leur plus grande marionnette : François Mitterrand. Nous sommes dominés Taï, ils nous censure et nous empêche de nous exprimés. NOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOON

Bon je plaisante, bien entendu, je veux juste dire par là que, lorsque l'on fait une enquête sur un mouvement, il faut se méfier des témoignages qui ne vont que dans un sens et ne pas croire aveuglément ce que raconte les anciens du mouvement sous prétexte que leurs propos et révélations nous arrange.

D'ailleurs, tout le monde sait que ces assassinats mystérieuses sont un coups des Bernardiens, le Général Bernard n'a pas fini de nous nuire.

Françoise 24/05/2017 09:30

Taï,

Ana qui est sur place et voit le manège de Sanchez depuis des années ainsi que celui de Suzanna Diaz, pourrait te confirmer que Sanchez n'a été autorisé à gagner qu'avec les assurances qu'il ne ferait rien de contraire aux valeurs de l'OD. De par sa formation et ses liens avec l'organisation.

Et c'est toujours ainsi que ça se passe avec le PSOE en Espagne. Dès qu'un politique sort des directives édictées par l'OD (qui a formé la plupart des politiques espagnols dans ses écoles), il y a menace et harcèlement, ou ça fait comme pour Garzon, ou alors un malheureux accident leur arrive...
L'OD en Espagne garantit par son emprise financière, éducative, religieuse, universitaire, entreprenariale, médiatique, la poursuite soft de la dictature franquiste et la protection de la monarchie et des anciens franquistes.
Avant de connaître Ana et d'apprendre certaines choses sur l'OD en Espagne, j'étais dans les mêmes ressentis que toi.
Mais au vu de ce qu'elle m'a appris, je comprends à présent à quel point le pays est toujours pris en otage et ne dispose d'une marge de manoeuvre qu'extrêmement réduite et conditionnée.
Et quand je relie ce qu'elle me dit à ma lecture des ouvrages de Paul Preston sur la guerre d'Espagne, je comprends mieux les problèmes profonds du pays et la difficulté de changement politique et notamment d'une politique de gauche.

M.W 23/05/2017 21:36

Taï,

Vous ne croyez pas en ce texte pétrie de vérité sans doute émis par un ancien membre de l'Opus Dei qui sait très bien ce qu'il se passe. Remarquez, il est difficile de croire en un texte qui n'apporte pas de preuves mais juste des affirmations gratuites.

Mais ne vous leurrez pas, Taï, il y a bel et bien un complot. Je vais vous dire ce qu'il se passe, Taï, ce n'est pas un coup de l'Opus Dei mais un coup d'une organisation plus diabolique : Pierre Sanchez est un sbire de cet homme qui, dans l'ombre, complote pour prendre le pouvoir avec ses serviteurs, c'est un sbire du redoutable, du puissant, de l'Infernal.... Général Bernard !!!!

Françoise 23/05/2017 12:56

Pedro Sanchez, pur produit de l'OD via l'IESE et autres joyeusetés:

http://disidenteporaccidente.blogia.com/2014/091501-pedro-sanchez-la-verdadera-y-fea-cara-del-psoe..php

paroissiens-progressistes 23/05/2017 19:22

Françoise,

Pedro Sanchez désire autre chose qu’on le catalogue comme venant de l’OD, d’ailleurs il veut promouvoir une loi pour mourir dignement, la revendication d’un État laïque afin que l'Eglise paye l'IBI (les impôts locaux), créer une Commission Vérité pour renforcer la loi sur la mémoire historique, et en finir les portes tournantes du privilège de juridiction des parlementaires. Il donne la parole aux militants et souhaite que le PSOE soit plus autonome. Des choses qui ne plaisent pas à l’Opus Dei pas plus que son souhait d’alliance avec Podemos, que l’OD voir comme un concurrent.

Merci !