Des élections législatives catastrophiques pour la gauche

Publié le 12 Juin 2017

Libération.fr dans son Récap et LE LIVE LÉGISLATIVES, nous montre ce lundi 12 juin 2016 qu’au terme d'un premier tour terni par le pire taux de participation de l'histoire de la Ve République, le parti du président Emmanuel Macron est en passe d'obtenir une majorité écrasante à l'Assemblée. La République En Marche et le MoDem raviraient entre 400 et 455 des 577 sièges, selon les estimations. Selon les résultats définitifs du ministère de l'Intérieur publiés cette nuit à 1h30, la République en marche arrive nettement en tête avec 32,32% des suffrages exprimés. Le mouvement présidentiel balaye Les Républicains et leurs alliés (21,56%) et le Front national (13,20%). Le PS et son allié PR, devancés par la France insoumise et le PCF (13,74%), obtiennent 9,51% des voix. Les listes écologistes ont de leur côté recueilli 4,30% des suffrages. Quant à l'abstention, elle a atteint le niveau record de 51,29%.

 

Le premier tour des législatives de dimanche a (mécaniquement) été marqué par une défaite historique du PS ainsi qu'un net revers pour la droite et le Front national, au même niveau qu'en 2012. Le signe de la fin d'un système partisan et de la poursuite d'une crise de régime. Plusieurs personnalités ont été battues dès le premier tour : Benoît Hamon (PS), Jean-Christophe Cambadélis (PS) et Cécile Duflot à Paris, Aurélie Filippetti (PS), Emmanuelle Cosse (écologiste), Patrick Mennucci (PS). D'autres sont en ballottage : Marine Le Pen (FN), Jean-Luc Mélenchon (FI), Manuel Valls (DG). Cinq des six ministres d'Emmanuel Macron, passibles d'exclusion du gouvernement en cas d'échec, sont très bien placés pour gagner au second tour, à l'exception d'Annick Girardin (Outre-Mer) en ballottage incertain, à Saint-Pierre-et-Miquelon.

 

LeMonde.fr dans son Live Législatives 2017 nous montre que laissant entrevoir l'ampleur de la tâche pour reconstruire le Parti socialiste, Benoît Hamon s'est contenté d'un tweet métaphorique ce matin et a convoqué le mythe de Sisyphe sur le réseau social. L'ancien candidat du PS à la présidentielle, député PS sortant des Yvelines, s'est fait éliminer dès le premier tour des législatives, battu hier soir par La République en marche et le parti Les Républicains. Le candidat de la France Insoumise avec ses 8 % l’a empêché de passer le second tour. Le travail sera dur pour réformer le PS, mais pas impossible.

 

Enfin, après sa logique de terre brulée la France Insoumise retrouve la raison comme le montre le Live Législatives de francetvinfo.fr. Le mouvement de Jean-Luc Mélenchon appelle ses électeurs à voter au second tour, dimanche, pour ses candidats qualifiés, mais aussi pour ceux du parti communiste avec lequel il est en froid, ainsi que pour les socialistes frondeurs "ayant signé la motion de censure contre la loi El Khomri". Benoît Hamon l’avait pourtant signé, alors pourquoi lui avoir mis un adversaire en face.

 

Merci !

Rédigé par paroissiens-progressistes

Publié dans #Actualités

Repost 0
Commenter cet article

M.W 12/06/2017 20:41

Franchement, j'étais choqué par l'écrasement de la gauche, d'autant plus que j'ai voté France insoumise pour faire barrage à Macron, un homme sans doute très sympathique et bien intentionné mais dont le programme très libéral risque de nuire à notre bien-être. Maintenant, je n'ai plus beaucoup d'espoir.

paroissiens-progressistes 13/06/2017 22:14

M.W,

J'ai le choix entre un homme de droite et un de la République en marche dans ma circonscription. Mon seul choix est le vote blanc.

Merci !

M.W 13/06/2017 20:23

Ah non, si vous votez blanc, qui va permettre à la gauche de gagner des voix face au macronisme ? La gauche a besoin de vous, Taïus, la France vous regarde.

"Taï, réveille-toi, la gauche est devenue folle"

paroissiens-progressistes 13/06/2017 10:44

M.W,

FI a fait une politique de terre brûlée qui a empêché la gauche de s'unir, pourtant si il y avait une alliance entre le PCF, EELV et les frondeurs du PS, la majorité Macron aurait été difficile. Maintenant, je vais voter blanc.

Merci !