Le pape François reçoit l’Ordre de Malte et met fin à la crise

Publié le 23 Juin 2017

Nicolas Senèze, à Rome, nous montre que le lieutenant du grand-maître de l’Ordre de Malte Fra’Giacomo Dalla Torre a été reçu vendredi 23 juin 2017 par le pape au Vatican, avec tous les honneurs d’un chef d’État souverain.

 

En recevant ainsi celui qui a été élu pour un an, le 29 avril dernier, après la démission de Fra’Matthew Festing – qui avait voulu placer d’Ordre de Malte en opposition avec le Saint-Siège – le pape entendait souligner la fin de cette crise rocambolesque. Visiblement très ému, Fra’ Dalla Torre a d’ailleurs été accueilli avec chaleur par le pape François, qui est venu saluer son hôte jusqu’au milieu de la salle du Tronetto, l’antichambre de la bibliothèque papale où il rencontre les chefs d’État. Fidèle à la tradition, le lieutenant de l’Ordre a fait la génuflexion devant le pape, embrassant l’anneau du pêcheur. Mais l’uniforme chamarré cher à son prédécesseur avait laissé la place à un costume sombre, signe d’une simplicité plus en phase avec la réforme que le pape François demande à l’Ordre d’entamer.

 

Ce sujet de la réforme a d’ailleurs été au centre des discussions que les deux hommes ont ensuite eu pendant 25 minutes à huis clos. À l’issue de cet entretien, le lieutenant de l’Ordre de Malte a présenté au pape la délégation qui l’accompagnait, composée des membres du Souverain Conseil, le gouvernement de l’Ordre. Parmi eux figurait notamment le grand chancelier Albrecht von Boeselager dont le renvoi brutal par Fra’ Matthew Festing, début décembre dernier, avait provoqué la crise au sein de l’Ordre, puis entre ce dernier et le pape François.

 

Ni le cardinal Raymond Burke, protecteur de l’Ordre mais mis à l’écart par le pape François, ni Mgr Jean Laffitte, prélat de l’Ordre, n’étaient présents. Pas plus que Mgr Giovanni Becciu, substitut de la Secrétairerie d’État et nommé en février dernier par le pape son «délégué spécial» auprès de l’Ordre jusqu’à l’élection d’un nouveau grand maître. Fra’ Giacomo Dalla Torre a ensuite offert au pape la médaille commémorative du pèlerinage que l’Ordre de Malte a effectué à Lourdes du 5 au 9 mai derniers, où 4 500 membres de l’Ordre ont accompagné 1 500 malades et handicapés. Il lui a aussi remis une enveloppe, contenant, a-t-il expliqué «une petite pensée».

 

En retour, et comme à la plupart des chefs d’États qu’il reçoit, le pape lui a remis un rameau d’olivier en bronze et ses textes Laudato si’, Evangelii gaudium et Amoris laetitia. Le pape François s’est ensuite retourné vers la délégation de l’Ordre de Malte, récitant avec elle un Ave Maria avant de leur donner la bénédiction apostolique. C’est une bonne chose que la situation revienne à la normale.

 

Charles Collins nous apprend aussi dans son article de ce vendredi sur cruxnow.com «Le nouveau responsable de l'Académie Pontificale des Sciences, un choix naturel de François», nous montre qu’avec son choix de Joachim von Braun en tant que nouveau président de l'Académie pontificale des sciences, le pape François a indiqué qu'il voulait que l'institution joue un rôle plus actif dans la recherche de solutions pour résoudre des problèmes tels que la fin à la pauvreté et le sauvetage de l'environnement.

 

Dans l'IFPRI (Institut international de recherche sur les politiques alimentaires), il a été chargé d’en finir avec la faim et la malnutrition dans le monde et il a utilisé différentes disciplines - économie, sciences agricoles, médecine et autres - pour résoudre les différents problèmes qui peuvent affecter la sécurité alimentaire. Le ZEF (Le Centre de Développement de Recherche), qu'il dirige actuellement - et qu’il a précédemment servi comme directeur fondateur - réunit des scientifiques naturels et sociaux pour rechercher des solutions fondées sur la science aux problèmes liés au développement. Von Braun a passé sa carrière à trouver des solutions à la famine, au sous-développement et à la pauvreté rurale.

 

C’est un choix judicieux qui rend la science très utile et met en avant une Église au service des plus pauvres, la pratique au lieu du théorique peut donner un effet intéressant dans ce cas.

 

Merci !

Rédigé par paroissiens-progressistes

Publié dans #Actualités de l'Eglise

Repost 0
Commenter cet article