Le père Tony Mifsud sur les prêtres mariés : «Je pense que ce serait un cadeau pour l'Église»

Publié le 14 Juin 2017

«Je pense que ce serait un don pour l'Église.» Le père Tony Mifsud, directeur de la prestigieuse revue chilienne Mensaje, fait maintenant référence en ces termes aux hypothétiques prêtres mariés. «Peut-être pas maintenant, mais bientôt il faudra à long-terme en venir à cette idée», le Jésuite a émis l'opinion que l'Église puisse un jour ordonné des hommes avec un mariage valide comme nous le montre Cameron Doody ce mardi 13 juin 2017 sur periodistadigital.com.

 

En conversation avec le journal chilien La Tercera, le père Mifsud a réfléchi sur les avantages auxquels ont contribué les diacres mariés dans la période écoulée depuis Vatican II, et a émis l'opinion que l'acceptation de ceux-ci a été assez positive pour que l'Église accepte aussi bien comme prêtres des hommes qui ont pris les vœux de mariage. «Dans de nombreux diocèses de la présence des diacres mariés a été très important», a déclaré le père Mifsud, en particulier dans les zones rurales ou dans d'autres régions où la sécheresse vocationnelle est présente. «Je pense que l’ont devrait se préparer à l'étape suivante, si elle est nécessaire», songea-t-il. «Le fait qu’il y a des diacres mariés donne la possibilité d’ouvrir l'étape suivante».

 

Quant à faire la proposition des prêtres mariés au le niveau de la hiérarchie chilienne, le père Mifsud ne professe pas d'avoir des connaissances particulières sur le sujet, au-delà «c’est évidemment une question qui est à l'étude pour des raisons pastorales». Les raisons au sein desquelles le jésuite inclue la plus importante est «le sacerdoce au service de la communauté.» «Au fond, il est le service de la communion, uni comme la vie et la réconciliation», le père Mifsud définit ainsi ce ministère sacerdotal. Mais ces considérations font que le jésuite soulève une question clé, qui n’est rien de moins que «Comment à mieux servir la communauté?». Surtout quand «il y a une pénurie de prêtres et que parfois vous ne pouvez pas célébrer l'Eucharistie ni la réconciliation». «S'ils manquent de prêtres», fait valoir le père Mifsud en réponse à sa propre question, «ce n'est pas une mauvaise idée de commencer à penser à des hommes mariés».

 

Mais ce n'est pas à cause du fait que les prêtres mariés ne couvrent que le vide laissé par le manque de vocations chez les hommes prêts à vivre une vie de célibat. Ce seraient également les dons particuliers de leur personnalité et leurs expériences au service du Peuple de Dieu qui rentrent en compte. «Il sera très intéressant dans cette perspective d'avoir un homme marié», a déclaré le père Mifsud dans cette ligne. «Par exemple, dans le même sermon. La façon de prêcher la famille sera probablement une partie de votre expérience.» Mais beaucoup d'expériences seront dans les réalités familiale, après tout «ils sont plus proches de la vie quotidienne que nous les prêtres» admet le directeur de Mensaje. «Parfois, un prêtre utilise un langage que les gens ne comprennent pas, alors qu'un homme marié sait comment utiliser un langage qu’on entend», rappelle le jésuite.

 

Pendant ce temps, Vatican Insider montre que la décentralisation prend son chemin au sein de l’Église dans son article du jeudi 14 juin : «C9, la consultation proposée des laïcs et religieux pour la nomination des évêques». Dans l'esprit de la «décentralisation saine», les cardinaux du C9, qui ont terminé aujourd'hui leur vingtième réunion débuté le lundi 12 Juin, ont étudié la possibilité de transférer certains pouvoirs des dicastères romains aux évêques locaux ou aux conférences épiscopales. Auquel s’ajoute la réflexion sur un choix plus large des candidats proposés pour la nomination comme évêque avec des membres de la vie consacrée, des ordres religieux et des laïcs. Vient ensuite la proposition de transférer de la Congrégation pour le Clergé à la Conférence des évêques l'examen et l'autorisation pour l'ordination sacerdotale d’un prêtre célibataire, d’un diacre permanent, et d’un diacre permanent veuf.

 

Merci !

Rédigé par paroissiens-progressistes

Publié dans #Actualités de l'Eglise

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article