«Offrir mon appartement ne me coûte rien», dit Konrad Krajewski

Publié le 17 Juin 2017

Cameron Doody nous montre dans son article sur periodistadigital.com du vendredi 16 juin 2017 que Konrad Krajewski, aumônier du pape François, a donné jusqu'à son appartement au Vatican pour deux réfugiés syriens avec un nouveau-né. L’aumônier du Vatican - le bras principal de charité du Saint-Siège - dort maintenant dans son bureau.

 

Konrad Krajewski a découvert la situation familiale de ces réfugiés syriens grâce à des contacts dans la Communauté de Sant'Egidio comme l’explique le journal italien La Repubblica et que «de nombreux prêtres dans le monde se comportent bien». «La charité et le partage sont dans l'ADN de l'Église», a poursuivi Krajewski. «À chacun il est demandé selon sa vocation». Et sur sa mission en particulier l’aumônier a déclaré : «Je n'ai pas de famille, je suis un simple remède et j’offre mon appartement qui ne me coûte rien.»

 

La nouvelle initiative de l'archevêque Krajewski se joint à d'autres de l’aumônier du Vatican qui a lancé ces derniers mois, comme la nouvelle «laverie du pape» où les sans-abris peuvent se laver, sécher et repasser leurs vêtements, la nouvelle clinique médicale des sans-abris cogéré par des bénévoles de l'Association Solidaire italienne de médecine, ou la coopération avec la chaîne de restauration rapide McDonald avec lequel le Vatican peut nourrir jusqu'à un millier de sans-abris chaque semaine.

 

«Tout au long de l'été, nos services sont ouverts», rappelé Krajewski, «un barbier, des douches près de la colonne de Saint-Pierre, le centre médical, les toilettes publiques dont ils ont besoin tous les jours de l'année, et à toute heure. Nous ne fermons jamais.» «Nous avons déjà commencé le dimanche par prendre les personnes handicapées et les pauvres dans un spa», a-t-il ajouté. «La nuit, le jour finit toujours avec une pizza ensemble. Des choses simples mais concrètes», dit-il de ses activités de bienfaisance.

 

Un exemple suffit pour montrer que Konrad Krajewski a mis en pratique les conseils donnés par le pape quand il a été nommé à son poste actuel en 2013. Une exhortation dont l’aumônier se souvient en en parlant à La Repubblica. «Vous pouvez vendre votre bureau, vous n'avez pas besoin», lui a dit le pape François. «Vous devez quitter le Vatican. Ne pas attendre que les gens frappent à la porte. Il faut aller chercher les pauvres.»

 

Un souci d’aider les réfugiés et les migrants qui est partage en France comme le montre cet article de RFI.fr de ce samedi 17 juin : «France : les soutiens aux migrants et réfugiés à Calais mobilisent». Onze associations qui viennent en aide aux migrants à Calais dans le nord de la France, ont déposé cette semaine un recours devant le tribunal administratif de Lille. Cinq à 600 exilés parmi lesquels des femmes et des enfants mineurs sont revenus dans la «jungle» depuis le démantèlement du site en octobre dernier. Mais, selon les associations, les migrants sont privés des droits fondamentaux de base, raison pour laquelle elles ont saisi le juge afin qu'il oblige l'État à prendre ses responsabilités.

 

L'eurodéputé Daniel Cohn-Bendit et le réalisateur Romain Goupil ont appelé dans une tribune au quotidien Le Monde, vendredi, le gouvernement à une prise de conscience de l'urgence à agir. C'«est une question de survie» écrivent-ils. Des personnalités françaises, acteurs, intellectuels, membres de la Ligue des droits de l'homme ou encore du syndicat de la Magistrature mais aussi des responsables politiques comme Benoît Hamon, candidat socialiste à l'élection présidentielle, ont interpellé vendredi également dans une pétition hébergée par le Bondy blog le président Emmanuel Macron pour «faire cesser les violences» contre les migrants à Calais.

 

Merci !

Rédigé par paroissiens-progressistes

Publié dans #Actualités

Repost 0
Commenter cet article