Le pape François félicite un couple gay par le baptême catholique de leurs trois enfants

Publié le 8 Août 2017

Le pape François félicite un couple gay par le baptême catholique de leurs trois enfants

«Le pape François souhaite vous féliciter, en appelant à l’abondance de grâces divines pour la famille, afin de vivre constamment et fidèlement la condition des chrétiens». Tel est le texte provenant d'une lettre du Vatican de Mgr Paolo Borgia, conseiller du secrétaire d'État Vatican, qu’ont reçu un couple gay brésilien (Toni Reis et David Harrad) pour le baptême catholique de leurs trois enfants (Allyson, Jessica et Filipe) dans une église à Curitiba (sud du Brésil) comme nous le montre ce mardi 8 août 2017 sur periodistadigital.com.

 

En attente de confirmation, les sources du Vatican ont minimisé l'importance de cette lettre, en disant que le pape François essaie toujours de répondre positivement à des milliers de lettres semblables qu'il reçoit tous les jours. «Nous ne nous attendions pas à une réponse. Recevoir une lettre au sceau du Vatican, avec la photo dédicacée du Pape. C'est la gloire !», dit Reis dans un entretien téléphonique avec l'AFP. La lettre est datée du 10 juillet, mais la famille l’a vu vendredi dernier lors de leur retour d'un voyage de plusieurs semaines en Europe. «Cela signifie une grande avancée dans une institution où les homosexuels ont été brûlé pendant l'Inquisition et nous envoie maintenant une lettre officielle pour féliciter notre famille. Je suis très heureux et je peux mourir en paix», a-t-il ajouté.

 

Toni Reis, âgé de 53 ans et l’anglais David Harrad, âgés de 59 ans, sont ensemble depuis 27 ans. Ils ont pu à officialiser leur mariage en 2011, lorsque la Cour suprême du Brésil a reconnu l’«union stable» même pour les couples de même sexe, ce qui en pratique donne des droits assimilés à ceux des couples hétérosexuels, en leur accordant l'accès au mariage, l'adoption, l'héritage et la mort. En 2012, ils ont adopté Allyson, un garçon de 16 ans et en 2014, Jessica (14 ans), et Filipe (11 ans).

 

Ceci est un autre coup de pouce vers la reconnaissance ecclésiale des personnes LGBT, entreprise par un pape déterminé à éliminer toute trace de discrimination à l'égard de ces personnes au sein de l'Église. Le pape François a dit en 2016 que, selon lui les homosexuels «ne doivent pas être victime de discrimination, mais respectés et accompagnés au niveau pastoral», répétant une formule utilisée au cours de la première année de son pontificat, quand il a surpris tout le monde avec sa déclaration : «Si quelqu'un est gay et cherche le Seigneur avec sincérité, qui suis-je pour juger ?».

 

Tous n’ont pas ce souci de faire une place aux couples LGBT comme le montre l’article de Cameron Doody : «Une plainte est déposé contre l'archevêque de Grenade pour promotion la haine envers les personnes LGBT».  La ville de Grenade a décidé de déposer une plainte de l’Observatoire de LGBTfobie contre l'archevêque de la ville, Francisco Javier Martínez suite à son homélie donnée le 12 février, où il a affirmé que derrière l’«idéologie du genre est une pathologie, un manque de perspicacité et de la stupidité envers l’intelligence», est constitutive d'un crime de haine. Ses propos reçurent un déluge de critiques de l'Observatoire lui-même, des communautés chrétiennes populaires de l'Andalousie et de Grenade, et même de différents partis politiques ou due gouvernement de l'Andalousie, entre autres.

 

Après tout l’Observatoire de LGBTfobie n’a pas tort en disant que «Le Christ est aussi venu nous enseigner à distinguer une pomme de terre d'une rose et un homme d’une femme». Alors pourquoi cet archevêque ne sait pas le faire, car ces hommes et ces femmes ne se réduisent pas à leur sexualité.

 

Merci !

Rédigé par paroissiens-progressistes

Publié dans #Actualités de l'Eglise

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article