Les Légionnaires du Christ, dans les "Paradise Papers"

Publié le 6 Novembre 2017

Periodistadigital.com nous montre ce lundi 6 novembre 2017 que de nombreuses figures importantes du pouvoir au Mexique utilisent ou ont utilisé les paradis fiscaux dans diverses parties du monde comme plate-forme opérationnelle pour augmenter leurs profits, y compris l'homme d'affaires Carlos Slim ou des membres éminents des Légionnaires du Christ, ordre fondé par le pédophile Marcial Maciel.

 

Comme l'a publié lundi l'hebdomadaire mexicain Proceso, les documents divulgués montrent qu'Appleby, le cabinet juridique au des "Paradise Papers", "a deux types de clients : le premier, en général composé d'individus, recherche dans ses services offshores l'opacité et la garantie de l'anonymat des juridictions secrètes, avec l'objectif de cacher une partie de leur argent ou de leurs affaires".

 

«Le deuxième type de clients, intègre en grande partie des entreprises et des sociétés, et n’agit pas dans l'ombre : ils incorporent des entités sur papier dans des paradis fiscaux pour prendre des taux s’imposition proche de zéro, dans des structures d'ingénierie fiscale complexe conçues par les entreprises. C'est le cas, par exemple, de (la société de Slim) América Móvil», indique le magazine. Dans les deux cas, l'incorporation de structures offshore est une pratique légale, à condition que l'argent ait une origine légale et que les bénéficiaires le déclarent devant les autorités fiscales.

 

«Certaines des entreprises et individus les plus riches dans le pays, qu'ils soient financiers, magnats, entrepreneurs de Pemex, et même des membres éminents des Légionnaires du Christ, congrégation catholique fondée par le prêtre controversé Marcial Maciel Degollado, qui ont trouvés dans Appleby un allié pour intégrer des structures offshore et maximiser leurs profits dans les paradis fiscaux», souligne Proceso.

 

Et le magazine souligne en particulier deux destinations : Malte, où les entreprises ont «au moins 62 citoyens mexicains», y compris les magnats, les hommes d'affaires, des personnages liés avec les politiciens et même footballeurs, et la Barbade, un pays avec lequel le Mexique n'a pas avoir un accord d'échange d'information fiscale.

 

Les Légionnaires du Christ ont cette année beaucoup de problème à trouver une crédibilité car certains de ses membres ont une vie cachée comme le montre aussi l’article de Marie Malzac sur la-Croix.com le dimanche 8 octobre 2017 : «Un haut responsable des Légionnaires du Christ reconnaît être père de deux enfants». Dans une lettre diffusée vendredi 6 octobre par les Légionnaires du Christ, le père Oscar Turrión, ancien recteur du séminaire international de cette congrégation à Rome, reconnaît être le père de deux enfants et demande pardon pour le «mauvais exemple» qu’il offre. Il a aussi demandé à quitter le sacerdoce afin de pouvoir vivre avec la mère de ses deux enfants.

 

Merci !

Rédigé par paroissiens-progressistes

Publié dans #Actualités

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
F
La méthode est toujours la même, Taï. C'est tout le problème. Aux Légionnaires, il y a encore eu ces dernières semaines plusieurs suicides et deux déclarations de vie parallèle conjugale et familiale suite à des abus, ainsi que de nouvelles fraudes de responsables...<br /> Et si tu observes aux Béatitudes, qui a connu la commission aussi suite aux affaires pédophiles et abusives des gourous et de Pierre-Etienne Albert, on voit que les mêmes horreurs se perpétuent.<br /> Donc pour ce qui est de la volonté de réellement changer les choses, tu vois bien que ce n'est pas le souci du tout de l'institution. Cette situation de changement dans la continuité s'applique aussi à l'IOR, aux scandales pédophiles, aux violences, ventes et vols de bébés (sauf quand les états obligent l'Eglise avec le concours des associations de victimes, à réparer). <br /> A partir de là, il faudrait pouvoir agir au plan pénal international. C'est la seule chose qui ferait peur au Vatican.
Répondre
P
Françoise,<br /> <br /> Le Tribunal Pénal International ne peut pas traiter de cela, car il s'occupe surtout des crimes de guerre. Il y aura bien la La Cour internationale de Justice (CIJ) à la Haye, mais encore faudrait-il qu'un de ses Etats membres soumette le cas à celle-ci, et il n'y a que 72 membre en faisant partie, et le Vatican sa qualité d'observateur de l'ONU sera difficilement touché, donc il y a peu de chance d'y arriver.<br /> <br /> Le mieux est que le Vatican se réforme complètement tant au niveau judiciaire qu'institutionnel. Un coup de pression de l'Italie pourrait aider.<br /> <br /> Merci !
F
J'ai lu ça aussi sur la presse mexicaine. On savait déjà que Maciel de son vivant misait énormément sur l'argent, mais on voit que comme pour les abus sexuels, les situations douteuses, ses successeurs poursuivent dans la droite ligne du fondateur. Et après, on nous dit que la visite canonique, la réforme, ça sert à quelque chose! Ben oui, à créer le changement dans la continuité criminelle.
Répondre
P
M.W,<br /> <br /> Je ne suis pas fan des Eglises nationales, car elles ne sont pas ainsi indépendantes du pays dans lequel elles vives, ni du régime politique. La neutralité est meilleure.<br /> <br /> Merci !
M
Oui mais l'Eglise anglicane est très autonome. Donc je maintiens ce que je dis : les Eglises doivent être contrôlées par l'Etat au nom du salut social.
P
M.W,<br /> <br /> On a une Eglise dirigé par l'Etat en Europe, c'est l'Eglise anglicane, et elle n'est pas non plus à l'abri des abus que l'on rencontre dans l'Eglise catholique.<br /> <br /> Merci !
M
Yes mais il ne faut pas compter sur l'Eglise. A l'Etat de prendre le contrôle de l'Eglise comme Mustapha Kemal dit Atatürk a fait en Turquie avec l'Islam sunnite pour supprimer ces sectes.
P
Françoise,<br /> <br /> On a réformé la LC sans changer ses charismes, et sa dévotion à Maciel reste. Finalement sa suppression serait une solution envisageable.<br /> <br /> Merci !