Face à la polémique, le diocèse de Bayonne repousse ses conférences sur "l'accompagnement" des personnes homosexuelles

Publié le 5 Mars 2018

francetvinfo.fr nous montre dans son article du dimanche 4 mars 2018 que le diocèse de Bayonne voulait organiser les 7 et 8 mars des "réunions d’information sur l’accompagnement pastoral et spirituel des personnes à tendance homosexuelle". Deux rendez-vous critiqués par les associations LGBT.

 

Les "remous médiatiques" ont tout emporté. Dans un communiqué mis en ligne samedi 3 mars, le diocèse de Bayonne (Pyrénées-Atlantiques) annonce avoir décidé de reporter sine die ses "réunions d’information sur l’accompagnement pastoral et spirituel des personnes à tendance homosexuelle".

 

Prévus les 7 et 8 mars, ces rendez-vous avaient été organisés en lien avec un groupe catholique américain ultraconservateur, Courage, qui prône la chasteté pour les gays. Les deux réunions devaient être animées par l'aumônier national de ce groupe en France, l'abbé Louis-Marie Guitton, délégué épiscopal pour la famille du diocèse de Fréjus-Toulon.

 

Des associations LGBT avaient immédiatement réclamé l'annulation de ces rendez-vous. "Ces conférences sont dangereuses. La clef de voûte du discours de l'abbé Guitton est que l'homosexualité est une déviance", avait expliqué à l'AFP Benat Gachen, président de Les Bascos, une association LGBT de Bayonne. "L'association Courage, partenaire de cette réunion, fait l'objet de plusieurs plaintes aux États-Unis où elle organise des 'thérapies de guérison' de l'homosexualité", avait alerté également SOS Homophobie.

 

Des critiques balayées par le diocèse dans son communiqué. "Nous déplorons cependant qu’au nom d’une conception erronée de la laïcité, certains groupes puissent contester à l’Eglise le droit et la liberté de prendre les initiatives qui font partie de sa mission pastorale : aider tous ses fidèles, quels qu’ils soient, à suivre le Christ, dans le plus grand respect de leur liberté", écrit-il. Aucune date n'a été donnée pour l'organisation de ces deux réunions repoussées.

 

C’est une très bonne nouvelle, pour une fois l’Église recule devant une cause bien plus noble que celle des pro-vies et des anti-mariages gay.

 

Merci !

Rédigé par paroissiens-progressistes

Publié dans #Actualités

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
F
Deux manifs étaient prévues en coordination avec différents groupes de paroissiens du diocèse, mais aussi les associations LGBT, des associations contre les discriminations. Aillet n'avait pas envie que ces manifs montrent autant de gens différents y compris pas mal de croyants réclamant son départ, tant à la manif de Bayonne qu'à celle de Pau.
Répondre