Agressions sexuelles : l'ex-ambassadeur du Vatican en France sera jugé à Paris le 10 novembre

Publié le 23 Juillet 2020

francetvinfo.fr nous montre que l'ex-ambassadeur du Vatican en France, Luigi Ventura, sera jugé pour des faits d'agression sexuelle par le tribunal correctionnel de Paris le 10 novembre 2020, a appris franceinfo auprès du parquet de Paris jeudi 23 juillet, confirmant une information d'Europe 1. Le nonce apostolique est visé par les plaintes de quatre hommes, dont trois au moins l'accusent d'attouchements sexuels. Son immunité diplomatique a été levée par le Saint-Siège en juillet 2019, rendant possibles des poursuites judiciaires. Luigi Ventura nie les faits.

 

L'affaire avait éclaté en février 2019 avec la révélation de l'ouverture d'une enquête par le parquet de Paris, dans un contexte de multiples scandales sexuels touchant l'Eglise catholique. La mairie de Paris avait signalé au parquet qu'un jeune cadre municipal s'était plaint d'attouchements répétés du nonce apostolique - des "mains aux fesses" - lors d'une cérémonie des vœux aux autorités diplomatiques en janvier à l'Hôtel de Ville. Deux autres plaignants s'étaient ensuite manifestés et avaient relaté des faits similaires survenus en 2018. Ces trois hommes ont été entendus par les enquêteurs. Une quatrième plainte a été déposée par un autre homme.

 

Enfin religiondigital.org (https://www.religiondigital.org/america/Nueva-denuncia-pederastia-cardenal-McCarrick_0_2252174803.html) nous montre qu’une nouvelle plainte pour abus sexuels sur mineurs vise l'ancien cardinal McCarrick. Elle a été déposé sous un pseudonyme par un homme qui allègue qu'entre 1982 et 1983, alors qu'il avait 14 ans, McCarrick l'a emmené avec d'autres mineurs pour passer des week-ends dans une maison de plage de la ville de Sea Girt, où il "a choisi une de ses victimes parmi les garçons, les séminaristes et le clergé présents", mais il va beaucoup plus loin en dénonçant l'archidiocèse de Newark, le diocèse de Metuchen et les écoles, instituts et institutions catholiques, tout en assurant que d'autres prêtres avaient «fourni» des victimes à McCarrick, qui a maintenant 90 ans, dans ce qu'il considère comme un «complot» d'abus sexuels dans lequel au moins sont tombés sept enfants et cela s'est déroulé sur une décennie et avec la connaissance de l'Église. La maison de plage Sea Girt, achetée par McCarrick avec des fonds du diocèse de Metuchen, a été au centre d'autres poursuites pour abus sexuels contre l'ancien cardinal et décrite comme un endroit où il attirait des enfants.

 

Plus on avance, et plus on remarque que les abus ignobles des clercs pédophilies envers leurs victimes ont été étouffés dans le silence et couvert sciemment. Il est grand temps de faire des réformes courageuses pour la sauver du cléricalisme qui l’a enfoncé dans cette tragique spirale.

 

Merci !

Rédigé par paroissiens-progressistes

Publié dans #Actualités

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article