Des rabbins israéliens demandent au pape de clarifier ses propos sur la Torah

Publié le 26 Août 2021

religiondigital.org nous montre ce jeudi 26 août 2021 que les plus hautes autorités religieuses juives d'Israël ont déclaré au Vatican qu'elles étaient préoccupées par les commentaires du pape François à propos de ses livres saints et ont demandé des éclaircissements. Dans une lettre consultée par Reuters, le rabbin Rasson Arousi, président de la Commission du grand rabbinat d'Israël pour le dialogue avec le Saint-Siège, a déclaré que les commentaires semblaient suggérer que la loi juive était dépassée.

 

Le rabbin Arousi a écrit un jour après que le pape eut parlé de la Torah, les cinq premiers livres de la Bible hébraïque, lors d'une audience générale le 11 août. La Torah contient des centaines de commandements, ou mitsvot, que les Juifs doivent suivre dans leur vie quotidienne. Le degré de conformité avec le large éventail de directives diffère entre les Juifs orthodoxes et les Juifs réformateurs. Lors de l'audience, le pape, qui réfléchissait à ce que saint Paul a dit à propos de la Torah dans le Nouveau Testament, a soutenu : «Cependant, la loi (Torah) ne donne pas la vie. Elle n'offre pas l'accomplissement de la promesse parce qu'il n'est pas capable de l'accomplir ... Ceux qui cherchent la vie ont besoin de regarder la promesse et son accomplissement dans le Christ», a déclaré le pontife.

 

Le rabbin Arousi a envoyé la lettre au nom du grand rabbinat, l'autorité rabbinique suprême du judaïsme en Israël, au cardinal Kurt Koch, dont le département du Vatican comprend une commission pour les relations religieuses avec les Juifs. "Dans son homélie, le Pape présente la foi chrétienne non seulement comme une substitution à la Torah, mais affirme que cette dernière ne donne plus vie, ce qui implique que la pratique religieuse juive à l'époque actuelle serait devenue obsolète", a-t-il déclaré. "C'est, en fait, une partie intégrante de "l'enseignement du mépris" à l'égard des Juifs et du judaïsme que nous pensions avoir été totalement répudié par l'Église", a conclu Arousi.

 

Cependant le rabbin a demandé à Koch de «transmettre notre détresse au pape François», et a demandé des éclaircissements au pape pour «s’assurer que toute conclusion désobligeante tirée de cette homélie soit clairement répudiée», a rapporté Reuters. De leur côté, les autorités vaticanes ont indiqué qu'elles étudiaient la lettre et pesaient une réponse puisque le bureau de M. Koch a déclaré aujourd’hui qu’il avait reçu la lettre et qu’il «l’examinait sérieusement et réfléchissait à une réponse» (https://fr.timesofisrael.com/inquiets-apres-une-remarque-du-pape-des-rabbins-israeliens-ecrivent-au-vatican/).

 

Merci !

Rédigé par paroissiens-progressistes

Publié dans #Actualités de l'Église

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article