En août, le pape appelle à réformer l’Église pour évangéliser

Publié le 3 Août 2021

«La vocation de l’Église, plus encore son identité, c’est d’évangéliser», déclare le pape François dans sa vidéo de prière (Apostolat de la prière) du mois d’août, publiée le mardi 3 août 2021 comme nous le montre cath.ch. Dans ce message vidéo intitulé «L’Église en marche» et accompagné d’images de chrétiens du monde entier, le pontife souligne qu’il ne s’agit pas pour autant de faire du prosélytisme. Pour répondre à cette vocation, il faut partir d’un «discernement de la volonté de Dieu dans notre vie quotidienne», explique le pontife. Cette réforme, qui vise l’Église universelle, «passe par une réforme personnelle», insiste-t-il.

 

Le pape François demande à chaque chrétien d’avancer «à partir d’une expérience spirituelle, une expérience de prière, de charité, de service». Il plaide pour un «choix encore plus missionnaire, capable d’aller à la rencontre de l’autre», afin de transformer la structure de pour l’évangélisation du monde actuel. L’Église, rappelle encore l’évêque de Rome, a «toujours eu des difficultés, des crises […] parce qu’elle est vivante». «Seuls les morts n’ont pas de crise», a-t-il expliqué, avant de prier pour que l’Église reçoive la grâce du Saint-Esprit «de se réformer à la lumière de l’Évangile».

 

Ces déclarations du pontife interviennent un mois avant le lancement du grand chemin de discernement mondial sur la synodalité, qui débute dans tous les diocèses du monde en septembre. Ce dernier doit notamment se pencher sur la question du mode de gouvernance de l’Église catholique. Et elle peut changer grâce à des initiatives comme le montre cath.ch  (https://www.cath.ch/newsf/irene-gassmann-est-la-premiere-femme-a-precher-a-einsiedeln/) à travers la campagne œcuménique «Helvetia prêche» qui a invité les femmes engagées dans les Églises de Suisse à prêcher, le 1er août 2021. Des catholiques et des protestantes se sont prêtées à l’exercice dans plusieurs endroits du pays. Parmi elles, Irene Gassmann, prieure du couvent de Fahr qui  il y a quelques semaines, a demandé à Mgr Urban Federer, Abbé d’Einsiedeln, la permission de prêcher l’homélie du 1er août dans le monastère schwytzois. Et sa demande a été accueillie positivement et elle a commenté lors de la messe du dimanche 1er août, qui coïncidait, en 2021, avec la Fête nationale suisse.

 

Cette prédication d’une femme dans l’abbaye bénédictine était une première. Le couvent de Fahr forme avec l’abbaye territoriale d’Einsiedeln un monastère double. «Celui qui n’a pas peur de répondre peut demander n’importe quoi», a ainsi rappelé Irene Gassmann dans son homélie. Elle a estimé que sa démarche était «une première et en même temps un signe fort de notre histoire monastique commune de 900 ans». «Les questions peuvent nous faire avancer, grâce aux questions nous pouvons apprendre et grandir», a jugé la religieuse bénédictine. «Les lectures de ce dimanche nous encouragent à être ouverts à des réponses surprenantes». Irene Gassmann est engagée depuis de nombreuses années pour les droits des femmes dans l’Église.

 

Et ce changement peut marcher si beaucoup comme le jésuite Klaus Mertes appellent à plus de subsidiarité au sein de l'Église catholique. Selon lui, la mondialisation a accru la tendance à la centralisation, comme il l’a déclaré dans l'édition actuelle de l'hebdomadaire autrichien "Die Furche". Et "Le seul moyen de sortir de ce piège est de renforcer massivement les pouvoirs de décision subsidiaires pour que le sommet ne s'étouffe pas." Pour lui, ça doit être possible de prendre des décisions dans certains pays sans qu'elles soient adoptées globalement par l'Église. "Si tout n'est décidé que globalement et que toute pluralité culturelle est niée, alors l'Église se réduira à un noyau sectaire qui se considère comme la vraie Église." Certains considèrent qu'il s'agissait d'une réduction des effectifs, lui-même «une trahison de la mission de l'Église» (https://www.katholisch.de/artikel/30773-mertes-fordert-mehr-subsidiaritaet-innerhalb-der-katholischen-kirche).

 

Merci !

Rédigé par paroissiens-progressistes

Publié dans #Réforme de l'Église

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article