Cardinal Czerny : La consécration des hommes mariés «pas hors de la table»

Publié le 14 Octobre 2021

katholisch.de nous montre ce jeudi 14 octobre 2021 que le cardinal de curie Michael Czerny croit toujours que les hommes mariés peuvent être ordonnés prêtres. Même si le pape François n'a pas immédiatement mis en œuvre la demande du synode amazonien d'autoriser les "viri probati" à être ordonnés prêtres, il n'a pas exclu l'option, a déclaré jeudi Czerny dans une interview au portail d'information suisse "kath.ch". Il comprend la décision du pape à l'époque "que l'idée de 'viri probati' est toujours sur la table, mais que les choses doivent être faites dans le bon ordre et que d'autres aspects plus urgents doivent d'abord être considérés".

 

De l'avis de Czerny, le Synode amazonien, tenu en 2019, a marqué le début d'un renouveau de l'Église. Bien que la lettre post-synodale «Querida Amazonia» (2020) fasse référence à une situation concrète de l'Église en Amérique du Sud, elle s'adresse à l'ensemble de l'Église mondiale. "Le message de 'Querida Amazonia' est que tous les baptisés sont appelés à participer à ce processus de renouveau", a déclaré le cardinal. La synodalité est déjà expérimentée dans l'Église de la région amazonienne, c'est pourquoi elle est "en fait un modèle pour ce que le Synode de 2023 fera dans l'Église universelle". La recherche de l'unité et le besoin d'inculturation ne doivent pas se jouer les uns contre les autres. "Il y a beaucoup d'expériences de Dieu, mais elles servent toutes en fin de compte à découvrir que Dieu est un et que nous sommes tous unis en lui", a continué Czerny.

 

Et comme le montre Jonathan Luxmoore dans NCRonline.org (https://www.ncronline.org/news/accountability/polish-bishops-vatican-call-punishment-abuse-cover-lopsided) nous montre que le président de la conférence des évêques polonais, l'archevêque Stanislaw Gadecki a déclaré à l'Agence d'information catholique de Pologne, KAI, que lors de réunions avec un responsable du Vatican, le cardinal Marc Ouellet, préfet de la Congrégation pour les évêques, au Vatican le 12 octobre, plusieurs évêques ont critiqué le traitement par le Vatican des cas d'abus sexuels, en particulier des "peines disproportionnées" infligées à dix évêques pour la plupart à la retraite ont été sanctionnés pour avoir ignoré des plaintes pour abus en Pologne, où des allégations de dissimulations passées font surface. Un rapport du 15 septembre sur l'ordre dominicain, le premier commandé à des experts laïcs, a confirmé des dissimulations généralisées et accusé un prêtre principal, en détention depuis mars, d'avoir violé des religieuses.

 

Plus intelligente est l’intervention de l'évêque Paul Dempsey d'Achonry, selon lequel es moyens doivent être trouvés pour donner aux femmes «des rôles de leadership très réels» de toutes sortes «donnés à les femmes autour de la prise de décision et du vote, qui n'ont rien à voir avec l'ordination» et «une voix très réelle» dans la vie de l'Église catholique en s'adressant aux membres du groupe de réforme laïque, We Are Church Ireland, après une conférence en ligne sur l'Assemblée synodale nationale pour l'Église irlandaise, faisant référence à un article paru dans le numéro de septembre du magazine America par Lucetta Scaraffia, Women in the College of Cardinals: A modest proposition for a more equal (and prophetic) church , et a noté que pour être nommé cardinal n'a pas besoin d'ordination. "C'est une question intéressante à laquelle il faut réfléchir", a-t-il déclaré. «Personnellement, je ne comprends pas pourquoi l'Église ne peut pas avancer davantage dans ce domaine». Il a reconnu que c'était un domaine qui devait être examiné (https://www.thetablet.co.uk/news/14615/give-women-real-leadership-in-church-says-bishop).

 

Merci !

Rédigé par paroissiens-progressistes

Publié dans #Actualités de l'Église

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article