Dans sa prière dominicale de l'Angélus, le pape évoque à nouveau les migrants

Publié le 28 Novembre 2021

RFI.fr nous montre ce dimanche 28 novembre 2021 que le pape François exprime sa «douleur» après les récents drames impliquant des migrants dans la Manche, à la frontière biélorusse, ou encore en Méditerranée. À l'issue de la prière dominicale de l'Angélus, le souverain pontife a une nouvelle fois condamné toute «instrumentalisation» des personnes migrantes.

 

Au lendemain d'une rencontre au Vatican avec un groupe de migrants accueillis par un diocèse italien, le pape François a tenu une nouvelle fois à réagir avec force aux drames récents qui ont touché les personnes en quête d'un monde meilleur. Le Saint-Père demande : «Combien de migrants sont exposés, ces jours-ci, à des dangers très graves, et combien perdent la vie à nos frontières ? Je ressens de la tristesse à l'annonce de la situation dans laquelle se trouvent tant d'entre eux : ceux qui sont morts dans la Manche ; ceux qui se trouvent aux frontières de la Biélorussie, dont beaucoup sont des enfants; ceux qui se noient en Méditerranée...»

 

L'évêque de Rome a aussi évoqué ces migrants rapatriés en Afrique du Nord, et qui sont, a-t-il dénoncé, «capturés par des trafiquants qui les transforment en esclaves», où les femmes sont vendues et les hommes torturés. Le pape a aussi voulu rappeler, selon ses mots, ceux qui «ont tenté de traverser la Méditerranée à la recherche d'une terre de bien-être et y ont trouvé, au contraire, une tombe».

 

Le pape François souhaite que des solutions soient trouvées pour qu'en aucun cas ces migrants ne soient l'objet d'instrumentalisation, et que leur humanité soit respectée. Des mots forts prononcés à quelques jours de son voyage en Grèce où il est attendu une nouvelle fois sur l'île de Lesbos.

 

Pendant ce temps, l'agence européenne Frontex va déployer à partir de ce mercredi 1er décembre un avion pour aider à lutter contre le trafic migratoire en Manche, a annoncé Gérald Darmanin à l'issue d'une réunion européenne à Calais convoquée ce dimanche quatre jours après le naufrage meurtrier de 27 migrants. Cet appareil va "survoler jour et nuit" la zone, de la France aux Pays-Bas, a précisé le ministre de l'Intérieur, réaffirmant aussi la volonté de la France de "travailler" avec "ses amis britanniques", pour mieux tarir cette voie migratoire, mais sur "un pied d'égalité".  "La mobilisation européenne est remarquée et remarquable", a souligné Gérald Darmanin, assurant que "cette réunion n'était pas anti-anglaise mais pro-européenne" tout en estimant que "nous ne sommes pas otages de la politique intérieure anglaise" (https://www.lci.fr/societe/en-direct-crise-des-migrants-un-avion-de-frontex-va-surveiller-la-manche-jour-et-nuit-a-compter-de-mercredi-annonce-gerald-darmanin-2202838.html).

 

Merci !

Rédigé par paroissiens-progressistes

Publié dans #Actualités

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article