Le pape François : «L’abus, un acte de trahison qui condamne à mort ceux qui le subissent»

Publié le 4 Novembre 2021

Loup Besmond de Senneville (à Rome), nous montre dans la-Croix.com que dans un message adressé ce mardi 4 novembre à des associations italiennes (la Communauté Jean-XXIII, l’Action Catholique Italienne et le Centre Sportif Italien, en collaboration avec le Centre pour la Victimologie et la Sécurité de l’Université de Bologne) dans lequel il a évoqué toute forme d’abus, le pape souhaite  mettre en avant l’importance «d’éradiquer la culture de mort dont est porteuse toute forme d’abus, sexuel, de conscience, de pouvoir» (https://www.vaticannews.va/fr/pape/news/2021-11/message-pape-francois-congres-protection-des-mineurs.html), et que «la protection des mineurs devienne une priorité de plus en plus grande dans l’action éducative de l’Église» et encourage la mise en place de parcours de formation pour «tous ceux qui ont des responsabilités éducatives et travaillent dans des environnements avec des mineurs», en particulier «dans l’Église».

 

Et «Que la protection des mineurs soit toujours plus concrètement une priorité ordinaire dans l’action éducative de l’Église; qu’elle promeuve un service ouvert, fiable et faisant autorité, en opposition ferme à toutes les formes de domination, de défiguration de l’intimité et de silence complice», demande-t-il. Avant d’assurer les participants de sa prière et de sa bénédiction, Le pape François conclut son message en espérant que ce congrès constituera une «base solide pour poursuivre ensemble le service aux enfants et aux jeunes, aux familles et à l’entière communauté ecclésiale et civile» (https://www.vaticannews.va/fr/pape/news/2021-11/message-pape-francois-congres-protection-des-mineurs.html).  

 

Il a aussi écrit aux évêques de France, les encourageant à «prendre toutes les mesures nécessaires afin que l’Église soit une maison sûre pour tous», et «de prendre soin du saint Peuple de Dieu blessé et scandalisé ; enfin de reprendre avec joie la mission, tournés résolument vers l'avenir». Le pape est également certain que «le peuple de France attend la Bonne Nouvelle du Christ» et qu’«il en a besoin plus que jamais». Il confie ainsi avec «une particulière tendresse» l’immense majorité des prêtres à la sollicitude des évêques. «Ils ont besoin d’être fortifiés et soutenus» alors que leur si belle vocation est salie, ajoute-t-il. Le pape François évoque aussi dans cette lettre les autres sujets traités lors de l’assemblée plénière et qui lui tiennent à cœur comme le soin de la maison commune, avec l’approfondissement de Laudato si’, et l’œcuménisme (https://www.vaticannews.va/fr/pape/news/2021-11/pape-lettre-cef-assemblee-pleniere-eveques-france.html).

 

Merci !

Rédigé par paroissiens-progressistes

Publié dans #Actualités de l'Église

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article