Pédocriminalité : La visite de la Commission Sauvé au Vatican «reportée»

Publié le 27 Novembre 2021

20Minutes.fr avec l’AFP nous montrent que la visite de la Commission indépendante sur les abus sexuels dans l’Église catholique au Vatican auprès du pape, prévue le 9 décembre, est «reportée», a annoncé le jeudi 25 novembre 2021 le président de la commission, Jean-Marc Sauvé.

 

Une bonne partie des 22 membres de la Ciase devait être reçue en audience par le pape François le 9 décembre au matin, avec les responsables de la Conférence des évêques de France (CEF) et de la Conférence des religieux et religieuses de France (Corref). «De nouvelles dates sont à l’étude», a indiqué la CEF. Cette rencontre devait intervenir deux mois après les révélations choc de la Ciase, qui a estimé à 330 000 le nombre de personnes de plus de 18 ans ayant fait l’objet de violences sexuelles depuis 1950, quand elles étaient mineures, de la part de clercs, religieux ou personnes en lien avec l’Église.

 

Or la raison de cette modification d’agenda pourrait être plus complexe que celle avancée. D’abord parce que le voyage du pontife a été annoncé officiellement par le Vatican dès le 5 novembre. Ensuite, parce qu’un texte de quinze pages très critique sur le travail de la Ciase a été adressé à Rome par des membres de l’Académie catholique de France, une institution réunissant des intellectuels catholiques, fondée en 2008. Il constitue une démolition en règle du bilan et des recommandations produits par la vingtaine d’experts réunis en février 2019 par Jean-Marc Sauvé. Ils contestent la méthodologie qui a conduit l’Inserm à évaluer, pour la Ciase, à 330 000 le nombre de personnes aujourd’hui majeures qui auraient été agressées sexuellement pendant leur minorité par un prêtre, un religieux ou un laïc en mission ecclésiale. L’évaluation est de 216 000 pour les seuls prêtres et religieux (https://www.lemonde.fr/societe/article/2021/11/26/des-membres-de-l-academie-catholique-de-france-critiquent-le-rapport-de-la-ciase-sur-la-pedocriminalite-dans-l-eglise_6103779_3224.html).

 

De son côté, le souverain pontife, qui aura 85 ans en décembre, a prévu de se rendre sur l’île méditerranéenne de Chypre puis en Grèce du 2 au 6 décembre. Alors qu’il doit se rendre à Chypre, le pape François a prévu de ramener des migrants à Rome, a-t-il été annoncé ce vendredi 26 novembre (https://www.ouest-france.fr/societe/religions/pape-francois/le-pape-francois-ramenera-des-migrants-a-rome-a-l-occasion-de-sa-visite-a-chypre-fdda9fa8-4ec5-11ec-a154-8043ea2ede2d). Enfin, dans un long entretient au Vatican, le vendredi 26 novembre, les sujets internationaux dont la protection de l'environnement à la lumière des résultats de la COP26, les perspectives de la prochaine présidence française de l'Union européenne, ainsi que sur l'engagement de la France au Liban, au Moyen-Orient et en Afrique (https://www.europe1.fr/international/emmanuel-macron-de-nouveau-chez-le-pape-un-geste-envers-les-catholiques-4079258), ont dominé les échanges entre le pape François et Emmanuel Macron, à l’occasion duquel les deux hommes ont affiché leur familiarité (https://www.la-croix.com/Religion/A-Rome-Emmanuel-Macron-pape-Francois-affichent-leur-bonne-entente-2021-11-26-1201187181)

 

Merci !

Rédigé par paroissiens-progressistes

Publié dans #Actualités, #Actualités de l'Église

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article