L’ordinaire militaire condamne les théoriciens du complot de l'église et remet à l’ordre Vigano

Publié le 1 Février 2022

katolisch.de nous montre ce mardi 1er janvier 2022 que l’ordinaire militaire pour l’Italie a vivement critiqué les négationnistes de l'Église sur le Covid-19 et les opposants à la vaccination. Dans une lettre aux policiers et militaires italiens lundi, Santo Marciano (61 ans) a également évoqué une "campagne de diffamation" contre le pape qui irait de pair. Plus précisément, Marciano a fait référence à une lettre de l'ancien nonce à Washington, l’archevêque Carlo Maria Vigano (81 ans), "qui est connu pour ses théories du complot". Dans une lettre vendredi, il a appelé la police et les forces armées italiennes à désobéir à l'État et a exprimé son soutien aux opposants à la vaccination.

 

L'évêque militaire italien a condamné les "positions extrêmes" au sein de l'Église. Celles-ci contredisent non seulement les exigences des autorités sanitaires, mais aussi la position de l'Église. La question de la vaccination contre le Covid-19 est une question de santé et de responsabilité personnelle. Chacun est appelé à prendre soin de sa propre santé tout en protégeant celle des autres, en particulier les plus vulnérables. L’ordinaire militaire a remercié les forces de l'ordre pour "leur rôle crucial dans la lutte contre la pandémie". Il voulait «renforcer leur engagement et calmer leur conscience»; dans le même temps, Marciano l'a appelée "à ne pas être confuse ou découragée dans l'accomplissement de sa mission". Depuis la mi-décembre, les membres de la police et de l'armée en Italie doivent être vaccinés contre le Covid-19. Ceux qui refusent de se faire vacciner s'exposent à une suspension de travail sans maintien du paiement de leur salaire.

 

Il rappelle que le pape a défini, parallèlement à la pandémie, « l'«infodémie», c'est-à-dire la déformation de la réalité fondée sur la peur, qui dans la société mondiale fait résonner des échos et des commentaires sur des informations falsifiées sinon inventées». Mais s'il est vrai que "les fausses nouvelles doivent être contrées" - a expliqué le pape - les gens doivent toujours être respectés, qui y adhèrent souvent sans avertissement ni responsabilité "(Allocution au Consortium catholique international des médias "Catholic Fact-Checking", 28 janvier 2022) (https://www.famigliacristiana.it/articolo/l-ordinario-militare-alle-forze-dell-ordine-non-seguite-l-esortazione-a-disobbedire-di-un-vescovo-no-vax.aspx).

 

"Enfin", conclut l'ordinaire militaire, "une responsabilité que l'on pourrait définir comme de la solidarité et qui nécessite un engagement de la communauté internationale pour assurer les soins nécessaires à tous, même dans les pays où recevoir des soins adéquats reste un luxe. Ceci est attesté par exemple par la rareté de la disponibilité, dans les pays les plus pauvres, des vaccins contre le Covid-19" (pape François, Message pour la Journée mondiale du Malade, 11 février 2022) (https://www.famigliacristiana.it/articolo/l-ordinario-militare-alle-forze-dell-ordine-non-seguite-l-esortazione-a-disobbedire-di-un-vescovo-no-vax.aspx).

 

Vigano a été nonce apostolique à Washington de 2011 à 2016. Il est considéré comme l'un des porte-parole les plus acerbes de la minorité conservatrice radicale dans la hiérarchie catholique et un critique sévère du pape François. En 2020, l'appel "Veritas liberabit vos" ("La vérité vous rendra libre"), qu'il a lancé, a fait sensation, dans lequel des théories du complot liées au Covid-19 se sont propagées.

 

Merci !

Rédigé par paroissiens-progressistes

Publié dans #Actualités

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article