Jésus aurait-il dû avoir un AR-15 ? Lauren Boebert moquée pour le point manquant du sacrifice du Christ

Publié le 16 Juin 2022

independent.co.uk nous montre ce jeudi 16 juin 2022 que la membre du Congrès Lauren Boebert fait face à un contrecoup pour avoir lié la mort de Jésus-Christ aux droits des armes à feu, ce qui implique qu'il aurait pu se défendre de la crucifixion s'il avait un fusil d'assaut.

 

Membre de l’extrême droite du parti républicain, la représentante se définit comme une «amie de Jésus» et elle était contre les restrictions sanitaires aux États-Unis. Elle vient de la ville de Rifle, au Colorado, un nom qui veut dire «fusil». Elle était aussi la copropriétaire du Shooters Grill, à Rifle, un restaurant où les serveuses sont armées. Les serveuses pratiquent «l’open carry». Elles ont donc des armes à la ceinture. Les employés aussi. Un groupe de pression aurait des informations selon lesquelles Lauren Boebert aurait eu un passé d’escorte et aurait eu recours à deux avortements (https://www.985fm.ca/nouvelles/international/491859/une-elue-republicaine-dans-l-eau-chaude).

 

Un porte-parole de Boebert a qualifié toutes les accusations portées contre elle de "totalement fausses" et a déclaré que la membre du Congrès "consultait ses avocats sur les prochaines étapes". Le groupe a également accusé Boebert d'avoir pris au moins 136 250 $ à la sénatrice Cruz pour sa campagne pour le Congrès annoncée en 2019, et de ne pas avoir divulgué un don de 70 500 $ noté dans les documents de la Commission électorale fédérale de Cruz (https://www.newsweek.com/lauren-boebert-abortion-escort-claims-explained-muckrakers-1715956).

 

S'exprimant lors d'un événement organisé par le Charis Christian Center samedi dernier, la représentante du Colorado a déclaré que les "petits trolls de Twitter" la défiaient souvent à propos de sa position pro-armes à feu, demandant si Jésus avait besoin de fusils AR-15. «Ils aiment dire : 'Oh, Jésus n'avait pas besoin d'un AR-15 '. Combien d'AR-15 pensez-vous que Jésus aurait eu ? Eh bien, il n'en avait pas assez pour empêcher son gouvernement de le tuer.»

 

La républicaine suscite des réactions furieuses pour les commentaires, certains la renseignant sur le Nouveau Testament de la Bible. "La mort volontaire de Jésus était assez importante pour toute l'affaire, Lauren", a écrit le rédacteur en chef adjoint du Washington Examiner, Grant Addison. «Lauren Boebert ne comprend pas les évangiles chrétiens. Du tout. Elle prétend, c'est tout», a tweeté le journaliste Ashton Pittman en élaborant sur l'Évangile, selon lequel Jésus s'est laissé arrêter par les autorités juives, demandant à son disciple Simon Pierre de déposer l'épée. "Sur quoi, l'un des compagnons de Jésus tendit la main vers son épée... Mais Jésus lui dit : 'Remets ton épée à sa place, car tous ceux qui prendront l'épée périront par l'épée.'- Matthieu 26,51-52", a-t-il tweeté.

 

"C'est une femme qui n'a pas lu les Écritures", a écrit Claire McCaskill, analyste de NBC News. «Véritable question interrogative de ma part, un non-chrétien : plaisanter ou se moquer de la crucifixion et de la mort de Jésus est-il considéré par le clergé chrétien comme un sacrilège, ou un blasphème, ou simplement un plan offensant ? Ou rien de tout cela ?» a demandé l'animateur de NBC Mehdi Hassan. "Personne ne dit à Lauren Boebert que Jésus ne portait qu'une grande capacité de non-violence", a tweeté le comédien John Fugelsang. "Dites-moi que vous ne comprenez pas le christianisme sans me dire que vous ne comprenez pas le christianisme", a tweeté l'auteur Ed Stetzer.

 

Ce n'est pas la seule remarque controversée que Mme Boebert a faite lors de l'événement. Elle a été largement critiquée après avoir déclaré qu'elle priait pour la disparition du président Joe Biden. «Je veux que vous sachiez que je prie pour notre président. Le Psaume 109,8 dit, 'Que ses jours soient peu nombreux et qu'un autre prenne son office.' Alléluia! Gloire à Dieu." L'ancien candidat démocrate au Congrès Russell Foster l'avait critiquée pour ses remarques. "Alors Lauren Boebert prie pour la mort du président Biden dans un camp d'église devant les campeurs", a-t-il tweeté. “Comme c'est très 'chrétien'. Qu'elle soit courtisée et applaudie pour cela est encore plus ignoble.»

 

Boebert est allé bien plus loin que des prières contre le président. Elle a rencontré au préalable les organisateurs de la tentative de coup d'État du 6 janvier. Elle a tweeté les emplacements des législateurs, y compris la présidente Nancy Pelosi, alors que les insurgés faisaient irruption dans le Capitole. Comme le représentant Thomas Massie du Kentucky, Boebert et sa famille ont posé pour des cartes de Noël avec des armes de style AR-15, avec toutes les  associations problématiques de la naissance de Jésus de Nazareth avec des armes conçues pour le combat. Ces choses – Jésus, des armes à feu et, avec des photos de famille, des bébés – sont en fait des piliers de la branche nationaliste chrétienne du Parti républicain (https://www.salon.com/2022/06/14/jesus-guns-babies-religious-violence-is-now-at-the-core-of-the-party/).

 

La violence religieuse est le fondement du nationalisme chrétien, et le nationalisme chrétien devient le fondement du Parti républicain contemporain comme le montre Kandiss Taylor  en Géorgie qui a affirmé que les pères fondateurs avaient pris des terres amérindiennes et détruit des maisons amérindiennes afin d'accorder aux gens (c'est-à-dire aux chrétiens) le droit «d'adorer Jésus librement», le génocide est présenté ici comme un processus chrétien nécessaire et le «sacrifice» amérindien est une offrande de sang (https://www.newsweek.com/native-americans-made-sacrifice-our-right-worship-jesus-taylor-1708855).

 

La protection des prédateurs sexuels dans les communautés religieuses, les  lois contre l'avortement, les lois sur les naissances forcées, la législation anti-trans, rassemblements et attaques anti-LGBTQ, et la re-criminalisation des minorités sexuelles, et la théorie du «grand remplacement», la notion profondément raciste et xénophobe selon laquelle des personnes non blanches sont amenées dans les pays occidentaux pour "remplacer" les électeurs blancs, sont toutes des formes de violence, et il est certain qu'elles alimenteront la propagation d'une violence plus mortelle avec le stockage d'armes, l'association avec des milices et de l'opposition au gouvernement. "Jesus, Guns and Babies" peut sembler être un slogan risible, dépouillé de son contexte. Mais ce n'est pas drôle du tout (https://www.salon.com/2022/06/14/jesus-guns-babies-religious-violence-is-now-at-the-core-of-the-party/).

 

Le Congrès est au milieu d'un nouveau débat sur le contrôle des armes à feu, à la suite d'un massacre raciste dans un supermarché de Buffalo, New York, et du massacre de plus d'une douzaine d'enfants dans une école primaire à Uvalde, Texas. Alors qu'un accord bipartisan sur la violence armée devrait attirer un soutien important du GOP au Sénat, les républicains de la Chambre, y compris Boebert, se sont largement alignés contre le compromis (https://www.huffpost.com/entry/lauren-boebert-jesus-ar-15s_n_62aa02e3e4b06169ca93a9a4).

 

Merci !

Rédigé par paroissiens-progressistes

Publié dans #Actualités

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article