Le pape s'excuse pour le report son voyage en RDC et au Soudan du Sud

Publié le 12 Juin 2022

cath.ch nous montre que Le pape François a demandé pardon aux Congolais et aux Sud-soudanais d’avoir dû reporter son voyage prévu du 2 au 7 juillet dans leurs pays, lors de l’angélus du dimanche 12 juin 2022. Exprimant sa tristesse et son regret, il a espéré que ce déplacement puisse se faire «au plus tôt», grâce aux traitements médicaux reçus pour son genou souffrant.

 

Selon I.MEDIA, des questions liées à la sécurité du déplacement pourraient aussi avoir pesé dans le choix d’ajourner cette visite. Quoiqu’il en soit, de source vaticane, le voyage ne pourra probablement pas se faire avant le printemps 2023 en raison de l’agenda du pontife et des conditions climatiques peu adaptées entre les mois de novembre et mars.

 

Enfin, cath.ch (https://www.cath.ch/newsf/guerre-en-ukraine-ne-nous-habituons-pas-implore-a-nouveau-le-pape/) nous montre que le pape François a une nouvelle fois souhaité que le temps n’émousse pas la préoccupation publique pour l’Ukraine, lors de l’angélus du 12 juin 2022, au 109e jour de guerre, depuis l’invasion russe le 24 février dernier.  

 

«La pensée de la population ukrainienne affligée par la guerre est toujours vive dans mon cœur», a assuré le pape après la prière mariale qu’il présidait depuis sa fenêtre du palais apostolique donnant place Saint-Pierre. Le pontife a souhaité que «le temps qui passe ne refroidisse pas notre douleur et notre préoccupation pour ce peuple martyrisé». Et d’implorer la foule : «S’il vous plaît, ne nous habituons pas à cette réalité tragique! Ayons-la toujours dans le cœur.»

 

Ces derniers jours, les combats s’intensifient dans l’est de l’Ukraine. D’après un conseiller du président Zelensky, l’armée ukrainienne aurait perdu environ 10 000 combattants depuis le début du conflit. Au 109e jour de guerre, les combats sont acharnés autour de la ville de Sievierodonetsk. Une frappe russe sur la ville de Tchortkiv, dans l'ouest de l'Ukraine, a fait samedi soir au moins 22 blessés. Le site abritait des armes. La connexion a été rétablie entre la centrale nucléaire de Zaporijjia et l'AIEA (https://www.rfi.fr/fr/europe/20220612-en-direct-guerre-en-ukraine-la-commission-europ%C3%A9enne-se-laisse-une-semaine-pour-%C3%A9valuer-la-candidature-de-l-ukraine).

 

Le pontife a également exhorté à éradiquer le «fléau» du travail des enfants, «afin qu’aucun garçon et aucune fille ne soit privé de ses droits fondamentaux et contraint à travailler», à la date qui marque la Journée mondiale contre le travail des enfants. D’après les chiffres des Nations unies, un enfant sur 10 âgé de 5 ans était astreint au travail début 2020. Au total, 160 millions d’enfants, dont 63 millions de filles et 97 millions de garçons, en sont victimes.

 

Merci !

Rédigé par paroissiens-progressistes

Publié dans #Actualités

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article