Les évêques flamands créent un rite pour bénir les unions homosexuelles

Publié le 21 Septembre 2022

religiondigital.org nous montre que les évêques catholiques flamands ont publié le mardi 20 septembre 2022 un document - intitulé "Proximité pastorale des personnes homosexuelles. Pour une Église accueillante qui n'exclut personne" - qui autorise effectivement la bénédiction des unions homosexuelles, dans une apparente contestation directe d’une décision contre de telles pratiques rendue par le bureau doctrinal du Vatican l'année dernière.

 

Le document propose un rituel qui comprend une prière et une bénédiction pour des unions stables entre personnes du même sexe, tout en soulignant que ce n'est pas "ce que l'Église entend par mariage sacramentel", dans le même sens que le Chemin synodal l’a également proposé il y a quelque temps. Ce rituel commencerait par des prières et inclurait un engagement des deux personnes envers la famille et les amis à être fidèles l'un à l'autre. Le rituel se terminait par plus de prières et ce que le document appelait une "bénédiction".

 

Bien qu'il n'y ait pas encore eu de réponse formelle du Vatican, il y en avait déjà une en mars 2021, en réponse aux questions formelles de plusieurs diocèses catholiques quant à savoir si la pratique de la bénédiction des unions homosexuelles était autorisée. Ainsi, la Congrégation pour la Doctrine de la Foi (CDF), a statué non. À l'époque, la CDF avait déclaré que sa décision "ne se veut pas une forme de discrimination injuste, mais un rappel de la vérité du rite liturgique" du sacrement de mariage et de la bénédiction qui lui est associée.

 

Et comme le montre José Lorenzo dans religiondigital.org (https://www.religiondigital.org/vaticano/bendiciones-homosexuales-obispos-belgica-vaticano-flamencos-cisma_0_2489451046.html), il n'a même pas fallu 24 heures au Vatican pour rencontrer le document des évêques belges dans lequel ils articulent une proposition, rituel inclus, de bénir les unions homosexuelles. "Il n'a pas été présenté au Vatican à l'avance" et s'oppose à une directive du Saint-Siège, selon le journal officiel du Vatican. "Avec cette mesure, les évêques flamands, dont le cardinal Jozef de Kesel, s'opposent à une directive du Saint-Siège", peut-on lire dans l'article qui recueille la liturgie publiée par les évêques catholiques de Flandre pour la bénédiction ecclésiastique des couples homosexuels, selon à Europa Press.

 

Il semble que ce revers n'était pas prévu par les évêques belges, ce qu'ils soulignent dans leur texte, intitulé «Proximité pastorale des personnes homosexuelles. Pour une Église accueillante qui n'exclut personne», ce qui ne peut en aucun cas être assimilé au sacrement de mariage. Willy Bombeek non plus, le tout nouveau coordinateur du nouveau département «Homosexualité et Foi» annoncé par les évêques flamands dans ce même document publié le mardi 20 septembre.

 

S'adressant à Crux, Bombeek, qui a proposé l'idée du ministère aux évêques avec l'aide d'un groupe de travail spécial créé par lui, a déclaré que l'idée venait de la base et avait été développée par des personnes qui "ont confirmé la vision du Pape, et à partir de là, ils ont écrit cette mission et je suis vraiment fier de dire que c'est un très grand pas vers l'acceptation." Selon lui, l'intention des évêques «est vraiment dans l'esprit de notre pape de dire, faites un ministère, faites attention aux gens des périphéries», a-t-il ajouté dans l'entretien avec Cruz, soulignant sa conviction que ce ministère est quelque chose que "je dois faire".

 

Enfin, Jesús Bastante nous montre dans religiondigital.org (https://www.religiondigital.org/diocesis/Jesus-Vidal-obispo-Alcala-Henares_0_2489451039.html) que le pape François s’est débarrassé de Reig Plá, l'évêque controversé d'Alcalá qui s'est imposé comme le champion des déclarations les plus dures contre les derniers gouvernements de gauche, contre l'avortement, l'euthanasie ou le collectif LGTBI, et ne s'est pas caché non plus dans la défense et la promotion des pseudo-thérapies pour guérir l'homosexualité, ni dans la critique de la loi de mémoire démocratique et l'approbation du travail des bénédictins de la vallée des morts, à qui il a même offert une issue, dans le 'cimetière des martyrs', à Santiago Cantera et sa famille, au cas où ils devraient finalement quitter Cuelgamuros, quelques mois après avoir présenté sa démission, a pris sa retraite cet après-midi, selon RD. À sa place, le pape François a choisi Jesús Vidal comme administrateur apostolique, mais sans cesser d'être évêque auxiliaire de Madrid, confirmant que le pape suit de près l'évolution des événements en Espagne. Le cardinal Osoro, ainsi, contrôle les changements dans sa province ecclésiastique, et éloigne de plus en plus les rumeurs, calomnieuses, de manque de poids ou d'être out, envoyant un message au secteur le plus conservateur de l'épiscopat.

 

Merci !

Rédigé par paroissiens-progressistes

Publié dans #Actualités de l'Église

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article