La prière universelle d'André Vingt-Trois divise l'Eglise

Publié le 15 Août 2012

Pour le curé de la paroisse de Saint-Merri à Paris dans un article du nouvelobs.com, la messe du 15 août n'est pas "le lieu pour faire de la propagande vis-à-vis des hommes politiques".  

 

A l'occasion de la fête de l'Assomption, mercredi 15 août, le cardinal André Vingt-trois propose une prière universelle qui provoque la polémique en raison de sa dimension sociétale et politique. Revenant sur la question du mariage et de l'adoption au sein de couples homosexuels, le cardinal appelle en effet à prier pour "ceux qui ont été récemment élus, pour que leur sens du bien commun de la société l'emporte sur les requêtes particulières".

 

Cette prise de position de l'Eglise catholique n'est pas partagée par tous ses représentants. A l'instar du curé de la paroisse Saint Merri à Paris, certains estiment que la messe du 15 août se trouve détournée de sa véritable fonction. "Pourquoi cette initiative maintenant alors que l'actualité n'est pas là-dessus. Comment voulez-vous que les chrétiens reçoivent ça ? On se sert d'eux pour envoyer un message en dehors de l'Eglise. Est-ce que la messe du 15 août est le lieu pour faire de la propagande vis-à-vis des hommes politiques ?", s'est interrogé mardi Jacques Mérienne, curé de Saint Merri, sur France Inter.

 

André Vingt-trois veut une prière pour "que les familles en attente légitime d'un soutien de la société ne soit pas déçues", et "pour que les enfants "cessent d'être les objets des désirs et des conflits des adultes pour bénéficier pleinement de l'amour d'un père et d'une mère".

 

Un appel que ne soutient pas le curé de Saint Merri : "Cela va exacerber des conflits. Les couples homoparentaux existent. Ce n'est pas cette loi qui va les inventer. Et en même temps, c'est une toute petite minorité, quelques dizaines de milliers de personnes pour soixante millions d'habitants. On en fait un signe de société. Qu'est-ce que ça veut dire ? On est dans un faux débat qui repose sur une homophobie latente qui n'est plus celle de nos contemporains. (…) Il y a dans cette réaction de l'épiscopat un immense déficit en réflexion et en écoute", regrette Jacques Mérienne.

 

Le père Bernard Berger dans leparisien.fr, du diocèse de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), est de ceux que cette prière «fait grincer des dents». L’ancien prêtre de la basilique de Saint-Denis, devenu «le curé des sans-papiers», il y a dix ans, en leur ouvrant les portes de la basilique, trouve que «l’Eglise fait de la politique et ce n’est pas son rôle». Au moment de la lecture, dans sa paroisse Sainte-Cécile d’Epinay, il montrera son désaccord. «Je m’assiérai et j’attendrai que ce soit fini, je suis un homme libre», explique-t-il. Plus sévère encore, l’ancien évêque d’Evreux, Mgr Gaillot, y voit «une croisade anti-mariage homosexuel» qui dénature la fête de la Vierge. «Marie est prise en otage, alors que ce droit est une avancée de la société, pas une menace contre la famille traditionnelle.» Le mouvement SOS Homophobie condamne «l’entretien de la discrimination à l’égard des homosexuels», et le mouvement homosexuel chrétien David et Jonathan craint «que ce texte conforte certains catholiques dans leur homophobie».

 

Quand l'Église prend la mauvaise voie, des hommes de bonne volonté viennent lui dire qu'elle se trompe et qu'elle devrait choisir au mieux ses choix sociétaux, et cela est vraiment une bonne chose.

 

Merci !   

Rédigé par paroissiens-progressistes

Publié dans #Actualités de l'Eglise

Repost 0
Commenter cet article

gaetan ribault 01/09/2012 14:44


attention apocryphe ne signifie pas faux!Toutefois ces versions non canoniques sont souvent posterieures aux canoniques.Elles refletent soit des croyances gnostiques soit des croyances
populaires.Par ailleurs Marie descendrait aussi de David.

paroissiens-progressistes 01/09/2012 17:23



Oui, mais ce n'est pas par la femme que se fait la lignée davidique mais par l'homme dans le judaïsme de l'époque. Les apocryphes sont des sources souvent douteuse et peu sont fiables, et ne
peuvent servir de preuves.


Merci !



gaetan ribault 24/08/2012 22:54


J'aimerai connaitre les réferences de Paul au sujet de Joseph , père de Christ. Le seul Joseph dont parle Paul (et encore est-ce bien Paul ) c'est dans l'epitre aux hébreux et il s'agit du fils
de Jacob.


De plus Paul serait au plus un témoins de seconde main puisqu'il n'a pas connu le Christe de son vivant , et que ses rencontres furent avac Jacques .


Mais de toutes façons personne ne nie que Joseph soit le pére puisque comme dans le mariage , l'enfant né pendant le mariage est reputé fils du mari, sauf à ce que celui-ci engage une procédure
en refus de paternité .Et à l'epoque les tests ADN étaient rien moins que fiables.


Le cardinal Ratzinger à même écrit à ce sujet (il faudrait que je retrouve le texte) que si Jesus avait été conçu narurellement d'un homme et d'une femme cela ne changeait rien à l'incarnation
divine.


D'ailleurs Marc , sans doute l'evangéliste le plus ancien et parole de Pierre ne fait aucune mention de la naissance du Christ.Jean non plus.


Mais si vous lisez le Coran vous y trouverez des passages trés interessants sur la conception virginale de Jèsus.

paroissiens-progressistes 25/08/2012 10:34



Fils de David, on l'est que par le sang, si Paul dit qu'il est le fils de David, il y a peu de doute sur le père. Attention avec Marc, s'il dit qu'il est le fils de Marie, cela veut dire que
Joseph est mort, car on vivait grand maximum à l'époque entre 30 et 40 ans. Le Coran vous savez a utilisé les mêmes apocryphes que les notre pour parler de sa conception virginale, alors je ne
partage pas le peu de fiabilité de cet écrit dans le domaine.


Merci !



Coleano 16/08/2012 23:23


Sur Golias je viens de lire un commentaire ( de éliane) qui transcrit une intervention de Mgr Centène ,évêque de Vannes , reprise par Ouest France :" On ne se marie pas parce qu'on s'aime .Avant
tout , on se marie dans le but de transmettre la vie et de construire une famille .". C'est incroyable , la reproduction d'abord , l'amour ( éventuellement ) ensuite . Dans quel monde vit ce
prélat ?.On retrouve effectivement cet article sur le site d'Ouest France .


Il est vrai que le 15 Août l'église fête une Fille-Mère :Marie, Vestale de son état qui se retrouvant enceinte aurait dû être punie .Mais non, on lui trouve vite fait un homme pour cacher ce qui
aurait dû être un scandale . Le vrai père de l'enfant à naître devait être bien placé ... Il est vrai que la Marie avait des parents stériles, mais par un heureux hasard un " Ange " est passé par
là , il a fait un bisou à la mère et celle ci s'est retrouvée enceinte de Marie . Ceci sans acte sexuel qui aurait entâché la naissance ... Heureusement que l'église a " déifié " sur le tard la
Marie . Ceci a permis de concurrencer quelque peu les croyances païennes en la " Déesse Mère" et de se faire bien voir des femmes qui se sont senties enfin revalorisées .


D'un côté ( Centène ) le mariage c'est la reproduction avant éventuellement  l'amour .De l'autre ( Eglise) l'acte sexuel c'est le péché :la Marie conçue sans péché et bien sûr la chasteté
est la meilleure des solution pour être " près de Dieu " .


Faut il rire ou pleurer de tout celà ? . Ah non, c'est vrai , il suffit de croire ...

paroissiens-progressistes 17/08/2012 09:37



Coleano,


Grâce à Paul, on sait que Jésus est le fils de Joseph, et que plus tard on inventa un récit pour faire croire à la virginité de Marie, car en Galilée les fiancés pouvaient consommer le mariage
avant d'être marié. Ce qui fut peut être le cas de Joseph et de Marie. Donc, Jésus n'était pas un fils adultérin.


Mais pour avoir lu le pros de Mgr Centène, je suis profondément attristé pour cet homme qui doit prôner l'amour et qui ne voit le mariage que comme un vulgaire acte reproductif sans amour. Si
c'est cela je plains d'avance les enfants.


Je vous mets un lien de notre blog sur Marie pour que vous voyez nos propos à ce sujet :


http://paroissiens-progressiste.over-blog.com/article-marie-un-personnage-historique-devenu-une-creation-theologique-91134254.html


Merci !


 


 



gaetan ribault 16/08/2012 18:07


Non LS n'est pas un historien , mais son étude des primitifs nous permet d enous faire une idée de l'apparition de telle ou telle norme. De m^me Malinowski mis en évidence le rôle de l'echange de
biens dans les relations entre tribus et ce sans contrepartie financière.


Enc e qui concerne le mariage , si l'Eglise a renforcé sa législation sur le mariage c'était pour protéger les femmes , la technique du rapt suivi d'un mariage forcé était assez courante. En
exigeant la publicité du mariage et l'accord des deux parties , l'Eglise permettait d'eviter ces coutumes un peu barbares. revisez donc votre histoire de l'eglise mon vieux , car comme dhab vous
raisoonez avec des clichés.

paroissiens-progressistes 16/08/2012 18:44



Ce n'est pas pour protéger les femmes que l'Eglise a rendu le mariage religieux mais pour éviter que des familles nobles se marrient dans leur cercle restreint. L'Eglise s'est aussi servi du
mariage pour contrôler les fidèles. Et dans d'autres cas, on sait aussi que les femmes faisaient des rapts pour enlever des hommes et les épouser. Vous aussi vous maniez les clichés.


Si vous vouliez éviter le "mon vieux", car nous ne nous connaissons pas assez bien pour ce genre d'amabilité.


Merci !



gaetan ribault 16/08/2012 12:26


arretez de me faire rire , y-avait-il une différence du temps de Jesus entre civil et religieux.


et si vous voulez faire de l'anthropologie , telsez levy-stauss sur les liens de parenté, vous verrez que l'institution du mariage (cad un homme et une femme s'unissant selon des rirtes sociaux)
a donné lieu à de nombreuses solutions. l'une des plus amusantes est celle des Indiens Natchez , où l'homme d'une caste supérieure devait épouser une femme d'une caste inférieure , les enfants
étant de la caste de la femme . Ils avaient inventé l'ascenseur social qui marche à tous les coups

paroissiens-progressistes 16/08/2012 12:51



Pourtant, le mariage civil existait déjà et Levy-Strauss n'est pas un historien, et j'ai beau regarder rien ne s'y opposait à l'époque, même la religion l'acceptait, ce n'est qu'au Moyen-Âge que
l'Eglise chercha à s'emparer de la sexualité de ses paroissiens et à instituer un mariage vraiment religieux.


Merci !



Fred 16/08/2012 00:02


cher ami ce verset je ne l’ai pas pris dans la Genèse mais dans l’évangile de St Marc 10, 6-9 .C’est
Jésus lui même en répondant aux pharisiens qui applique ce verset de la Genèse aux époux .Et c’est donc Jésus lui-même qui en donne une interprétation et non moi .Et c’est à  la suite du
Christ que St Paul reprendra à son tour ce même verset dans sa lettre aux éphésiens chap. 5 dans la quelle il nous parle du mystère du mariage et des époux , chapitre que nous entendons
d'ailleurs souvent à la messes lors des mariage .


Alors avant de faire de l’anthropologie je vous conseillerais de lire un peu votre bible
ça vous aidera à construire une anthropologie qui ne déshumanise pas l’Homme. 

paroissiens-progressistes 16/08/2012 08:41



Oui, mais Jésus utilise le passage de la Genése à ce sujet, regardez bien et vous vous en rendrez compte. Il donne l'interprétation au fait que l'homme est avec la femme, pas de comment est né
l'organistion de ce rite. Car à l'époque le rite du mariage était civil et non religieux, vous savez un livre d'histoire du genre vous permettra de le découvrir.


Merci !



Julius 15/08/2012 22:01


Les homos servent de prétexte!


Il s'agit d'un pas vers la dénaturation de l'humanité pour faire de l'Homme une machine bricolable à volonté n'ayant en elle-même aucune transcendance qui nous interdirait les manipulations de
convenances. C'est-à-dire une société genre "Le meilleur des mondes" ou "Matrixx".


Car si l'Etat veut donner aux unions homosexuées les mêmes droits qu'aux couples mariés, pourquoi pas ? Mais ce n'est pas ce qui arrive ici : On change la DEFINITION du mariage (une union
aujourd'hui dont les rôles NE SONT PAS interchangeables). C'est une étape vers la légitimation de la production industrielle des individus (par le "droit à l'enfant"). Nous serons alors sans
défense face à une technostructure financière qui verra les humains comme de simples biens meubles, produisibles, brevetables, à volonté, sans aucun garde-fou transcendant.


La prise en compte des "parentés homosexuelles" peut très bien se faire au cas par cas, en tenant compte de la SITUATION PARTICULIERE de CHAQUE enfant. Là on va vers un droit A L'ENFANT, c'est à
dire régulé par le marché et l'argent.


Honte à ceux qui croient progressiste de soutenir cela! La plupart des homosexuels ne sont d'ailleurs pas dupes d'une manipulation (qui accessoirement va les faire haïr et aggraver les conditions
de vie des plus fragiles parmi eux/elles).

paroissiens-progressistes 15/08/2012 23:31



Rien ne change, c'est toujours un mariage mais c'est l'égalité qui est en jeu ici. j'ai des amis homosexuels et ils ne se sentent pas manipulés. L'Etat lui a fit un geste honorable envers les
homosexuels et ne fait que confirmer un fait, que ces couples aient les mêmes droits. Malheureusement vous êtes paranoïaque sur le mariage civil dont l'Eglise n'a pas son mot à dire, car c'est
une décision de l'Etat. Et oui, la séparation de l'Eglise et de l'Etat existe, même si vous avez l'air de l'oublier.


Merci !



Fred 15/08/2012 16:58


c’est une fabuleuse initiative des évêques de France mais j’espère que la mobilisation ne s’arrêtera pas à
cette prière, j’espère que ce n’est pas un Os que l’épiscopat nous a donner à ronger et qu’après ils vont s’endormir. Il est important que l’Eglise fasse entendre un autre son de cloche et
surtout il est de notre devoir de rappeler pacifiquement et fermement  la parole de Dieu  « Au commencement du monde, quand Dieu créa l'humanité, il les fit homme et femme. À
cause de cela, l'homme quittera son père et sa mère, il s'attachera à sa femme, et tous deux ne feront plus qu'un. Ainsi, ils ne sont plus deux, mais ils ne font qu'un. »


Le mariage est donc une création divine afin qu’un homme et une femme ne fasse qu’UN, comme le Père
et le Fils sont Un et que de cette union d’Amour naisse le fruit de cet Amour comme c'est le cas de l'Esprit saint . 

paroissiens-progressistes 15/08/2012 18:10



Si tu regardes le récit, cela ne parle pas du mariage, mais pouquoi l'homme et la femme sont ensemble. Dans la Bible, on ne donne jamais l'origine du mariage. Et dans les populations où cette
notion n'existe pas, un homme prend une femme ou le contraire et vit avec sans qu'on les juge. Il faut faire un peu d'anthropologie et ne pas citer son catéchisme pour se donner raison.
L'histoire donne tort à ce principe que vous citez, car les récits de création n'ont pas de fondement historique.


Merci !