Le pape veut accueillir les réfugiés dans les couvents vides

Publié le 11 Septembre 2013

RTL.fr dans son article du mercredi 11 septembre 2013 nous montre que le pape François a appelé mardi 10 septembre à Rome les ordres religieux à accueillir les réfugiés dans les couvents vides, qui ne doivent pas servir à "gagner de l'argent".

"Les couvents vides ne servent pas à l'Eglise pour qu'elle les transforme en hôtels pour gagner de l'argent. Les couvents vides ne sont pas à nous, ils sont pour la chair du Christ que représentent les réfugiés", a-t-il dit lors d'une visite dans un centre d'accueil de la capitale.

"Certes, ce n'est pas quelque chose de simple, il faut des critères, de la responsabilité mais aussi du courage. Nous faisons tant (en faveur des réfugiés) mais peut-être sommes-nous appelés à faire davantage", a-t-il ajouté.

Poursuivant sur l'aide aux pauvres et aux réfugiés, le pape argentin a affirmé que "la charité qui laisse le pauvre tel qu'il est ne suffit pas" : "il ne suffit pas de donner un sandwich" car "la vraie miséricorde (...) demande justice, veut que le pauvre puisse trouver la voie pour ne plus l'être".

Lors de cette visite au centre d'accueil des réfugiés Astalli, géré par les jésuites dans le centre de Rome, le pape a rencontré de nombreux bénévoles, religieux et réfugiés et a été salué par deux d'entre eux, le Soudanais Adam et la Syrienne Carol.

"Chacun de vous, chers amis, porte une histoire de vie qui nous parle de drames de guerres, de conflits, souvent liés aux politiques internationales", leur a dit le pape.

"Mais chacun de vous porte surtout une richesse humaine et religieuse, une richesse à accueillir, non à craindre. Nombre d'entre vous sont musulmans, d'autres religions. Nous ne devons pas avoir peur des différences. La fraternité nous fait découvrir qu'elles sont une richesse, un don pour tous", a-t-il ajouté.

Fidèle à son style sobre, le pape François s'était rendu dans ce centre à bord d'une voiture ordinaire, sans autre escorte que le chef de la gendarmerie vaticane.

Une belle initiative du pape François qui demande des actes et pas seulement des paroles. Après tout accueillir et aider ceux qui souffrent n'est-il pas le plus beau geste d'amour envers son prochain.

Merci !

Rédigé par paroissiens-progressistes

Publié dans #Actualités de l'Eglise

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article