Jeudi saint : le pape a lavé les pieds de détenus

Publié le 3 Avril 2015

Jeudi saint : le pape a lavé les pieds de détenus

20min.ch nous montre dans son article du jeudi 2 avril 2014 que le pape François a lavé les pieds de six hommes, six femmes et même d'un bébé dans le centre de détention de Rebibbia, à Rome, lors du lors du Jeudi saint.

«Jésus s'est fait esclave pour nous servir, nous guérir, nous laver», a affirmé le pape, qui a refait le geste d'humilité du Christ envers ses apôtres, lors de la dernière Cène, avant d'être arrêté, condamné à mort et crucifié le lendemain à Jérusalem.

Quelque 150 femmes et autant d'hommes étaient réunis dans la chapelle de Rebibbia. Puis sans calotte blanche sur la tête, Jorge Bergoglio s'est agenouillé devant chacun de douze détenus, femmes et hommes, versant de l'eau avec un broc sur un de leurs pieds, l'essuyant avec une serviette avant de le baiser.

Pour les femmes, deux Nigérianes, une Congolaise, une Equatorienne et deux Italiennes, et pour les hommes, quatre Italiens, un Brésilien et un Nigérian, avaient été choisis. Une des détenues africaines tenait son enfant de deux ans sur les genoux et le pape lui a lavé aussi le pied. «Quand Jésus lave nos pieds, il nous lave tout entier, nous purifie. Moi aussi j'ai besoin d'être lavé par le Seigneur. Priez pour qu'il lave aussi les choses sales qui sont en moi !», avait-il lancé dans son homélie.

Quelques semaines après son élection en 2013, le pape argentin s'était rendu le Jeudi saint dans la périphérie de Rome dans un centre de détention pour mineurs. Il y avait lavé les pieds de détenus des deux sexes, dont une musulmane. Le pape argentin a déjà visité les prisonniers à Buenos Aires. Il s'était interrogé en décembre 2013 : «Pourquoi lui est-il tombé et pas moi ? C'est un mystère qui me fait prier et me rapproche des détenus».

Le pape François montre sa vision de la papauté et de l'Église à travers le lavement des pieds de prisonniers, geste symbolique qui montre que le service est plus important que l'ambition et la puissance, puisque le pape dessine à l'Église sa route, celle d'aller vers les personnes abandonnées et marginalisées.

Merci !

Rédigé par paroissiens-progressistes

Publié dans #Actualités de l'Eglise

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
Bonjour, Paroissien-Progressiste,

Bonjour Gaëtan Ribault

En effet, je suis d'accord avec Paroissien-Progressiste. Dieu ne parle pas, il n'est qu'un masque que les humains inventent pour connaître la Grande Déité. Tous les chemins spirituels appelés religions permettent de connaître cet Etre suprême or une religion n'étant l'Etre suprême elle n'est pas parfaite et doit évoluer. La Divinité et la religion sont deux entités distinct, ne l'oubliez pas.

Cordialement
Répondre
M
Bonjour, Gaëtan Ribault

Excusez-moi mais je ne comprend toujours pas en quoi les catholiques progressistes polluent la religion.

Cordialement
Répondre
P
gaëtan,



La parole de Dieu est vivante, donc elle n'a pas besoin de mur. N'est-ce pas arrogant de vouloir la limiter. On l'enrichit par son étude et son interprétation. A moins que vous ne voulez plus que les théologiens fassent leur travail.



Merci !
G
Enrichir la parole de Dieu, vaste programme comme aurait dit CDG
Un peu arrogant non ?
P
gaëtan,

Dans l’Ancien Testament, Dieu se révèle lui-même comme le libérateur de l’opprimé et le défenseur des pauvres, demandant à son peuple d’avoir foi en lui et de pratiquer la justice envers le prochain. Le Magnificat en donne son essence : Il a déployé la force de son bras, il a dispersé les hommes au cœur superbe. Il a renversé les potentats de leurs trônes et élevé les humbles, il a comblé de biens les affamés et renvoyé les riches les mains vides (Luc 1, 51-53). Souvenez vous qu'il a été amputé pour faire plaisir au régime militaire argentin. Voilà les opprimés. Ne me parlez pas d'oppression à travers la CGT et le mouvement à Radio France, ils ne gouvernent pas un pays, ils résistent à l'oppression économique et dans le cadre de Radio France, ils résistent à un mauvais choix de dirigeant.

La révélation n'empêche pas la parole de Dieu d'être explorée, et de lui apporter des enrichissements. Donc, les progressistes ne sont pas éloignés d'elle, ils en font même partie. Attention, à l'arrogance on ne peut dire sur qui va la révélation, c'est Dieu qui décide.

Merci !
G
Je vous signale que je n 'ai pas parlé de la religion , mais de la Révélation. Ce sont deux choses totalement différentes , d'ailleurs il y a plusieurs Révélations, depuis celle d'Adam puis d'Abraham ,puis de Moïse puis des prophètes, puis du Christ .
Mais dans tous les cas je trouve que les se disant progressistes réinventent souvent l'enclume et le marteau, car beaucoup des textes de l'AT sont bien plus progressistes que ce qu'ils peuvent dire. La caractéristique des prophètes c'est d'annoncer que Dieu est le Dieu des pauvres, attention pas des pauvres au sens où l'entendent trop souvent les progressistes , mais des opprimés face non pas aux riches , mais aux oppresseurs. Lesquels ne sont pas forcément riches , après tout les gens de Radio France oppriment des millions de français, de m^me la CGT quand elle bloque le trafic ferroviaire ou autre
P
gaëtan,

Vous n'avez pas répondu à la question de M.W. Vous savez une réponse est une solution, une explication, un éclaircissement apporté à une question, à un point obscur. Vous avez fait tout le contraire puisque vous donnez une réponse obscure qui n'apporte pas d'éclaircissement à cette question. Faites simple et précis, je sais que vous savez le faire, sans vous cachez derrière des artifices.

Merci !
G
Je vous ait donné ma thèse sur le sujet , le mot pollution n'est pas à prendre dans son sens littéral , mais plutôt déformation de la Révelation
M
Bonjour, Paroissien-Progressiste, bonjour, Gaëtan Ribault

Il est vrai que j'ai souvent tendance à confondre les pharisiens et les saducéens, je vous demande pardon.

Par contre, Gaëtan il faudrait que vous m'expliquiez en quoi les progressistes polluent notre religion, ce serai bien pour débattre que vous puissiez étayer vos propos, ne pensez-vous pas ?

Cordialement
Répondre
G
Bonjour MW

Toute religion est une tentative pour l'Homme de rechercher un sens à l'histoirebdans laquelle il se trouve plongé à son corps défendant. D'aucuns cherchent réponse dans la transcendance ,d'autre dàns une immanence teinté souvent de neo-marxisme. Cela n'est guére compatible si poussé à son extrême.
J'ai la'faiblesse de croire que c'est le'cas des progressistes'qui polluent la Revelation comme les neo-platonicien l'o't polluée jadis.
Maintenant ce n'est'que!ma,these , on peutbne pas être d'accord.
M
Bonjour, Paroissien-Progressiste

Ah, bien le bonjour Gaëtan, je suis ravi de vous revoir, vos débats houleux avec Paroissien-Progressiste me manquait.
En tout cas je pense que vous avez tort de dépeindre les pharisiens du temps de Jésus comme étant des progressistes : c'étaient des opportunistes qui se mettaient à genoux devant les romains pour conserver leurs privilèges tout en espérant hypocritement qu'un guerrier viendrait pour chasser les romains. En effet, Jésus voulait revenir au message de la Révélation... un message porteur d'amour du prochain et Dieu que les pharisiens avaient oublié.

Cordialement
Répondre
P
Gaëtan,

Tout d'abord bonne Pâques,

M.W. peut faire la confusion, car les évangiles dépeignent les pharisiens le plus souvent les adversaires de Jésus, ils s'impliquaient peu dans la politique et ils étaient disposés à accepter une occupation étrangère pour autant que la liberté de culte leur soit garantie. Mais les pharisiens de l'école de Shammaï ont été parmi les résistants à l'Empire romain, ce qui montre que tous ne supportaient pas une occupation étrangère.

Jésus pratiquait aussi la tradition orale, ce que faisait les pharisiens. Les esséniens prétendaient pratiquer ce judaïsme des origines comme vous le prétendait. Jésus ne s'est pas retiré du désert, son ascèse n'est pas non plus fameuse (il est traité d'ivrogne et de glouton) et sa piété était suivie d'acte. La théorie fumeuse est de croire que Jésus voulait revenir à un passé illusoire, comme le montre le sermon de la montagne, il se pose en un nouveau Moïse qui veut réactualiser la loi, et propose un contact direct avec Dieu à travers le Royaume des Cieux. Je ne vois pas Jésus dire à ses disciples de regarder derrière eux et de faire un monde replié sur lui-même. Il apporte un enseignement nouveau et comme il le dit dans Matthieu 9, 17 : "On ne met pas non plus du vin nouveau dans de vieilles outres; autrement, les outres se rompent, le vin se répand, et les outres sont perdues; mais on met le vin nouveau dans des outres neuves, et le vin et les outres se conservent."

Les progressistes ne polluent en rien le christianisme, ils y ont pleinement leur place comme vous, vous ne croyez pas ?

Merci !
G
Bonjour M W
Je crains que vous ne confondiez les pharisiens et les saduceens qui oeuvraient avec les Pouvoirs. Les pharisiens etaient proches du peuple , sur ce point Taï me donne raison. Par contre Jesus cherchait un judaïsme proche des origines au Sinaï, que les pharisiens avaient pollué avec des doctrines fumeuses comme les progressistes aujourd'hui
G
Je suis toujours tres etonne de voir l'oubli dans lequel on tient Hachem , le'Dieu qui se revele tout au long de la Torah comme le'Dieu qui entend les pauvres et agit pour eux . Ne jamais oublier que le NT est un Midrash de l'AT.Jesus loin d'être un progressiste ce qu'etaient les pharisiéns ,voulait revenir à la purete de la Revelation du Sinaï.Il faut bien se rendre compte de ce qu'etait alors la pauvrete,relisez 2Rois 6, 23'ss où les meres se livrentnau cannibalisme de leurs enfants.
Répondre
P
gaëtan,

Jésus s'inspirait de prophètes comme Amos, mais provenait sans doute des hassids galiléens, qui fut un mouvement pharisien très pieux, généreux, proche des pauvres jusqu'au dépouillement, donnant facilement le pardon, et valorisant les femmes. Ils mettaient en avant l'action qui valorisait leurs actes de piété sur l'étude, et se permettaient une révélation avec Dieu qui semblait irrespectueuse pour les Sages.

Jésus ne me semble pas être un traditionaliste, mais plutôt un dissident, comme vous voyez les progressistes.

Merci !
M
Bonjour, cher Paroissien-Progressiste

Encore une fois, le pape François nous impressionne par son humilité et sa piété. Bon, certains pourraient regretter que le pape s'occupe de criminels mais bon, Sa Sainteté doit apporter l'amour du Christ à tout le monde même aux prisonniers qui ont autant le droit à l'amour de Christ. Et puis, s'ils regrettent leurs fautes, ils ont totalement le droit à la miséricorde divine. En tout cas, j'aime notre Saint Pape.

Par contre, je regrette qu'il n'est pas prit la calotte blanche, je pense que le pape doit avoir une certaine symbolique et que la calotte blanche en fait partie. Mais bon, c'est mon avis

Cordialement
Répondre
P
M.W.,

Le fait qu'il n'ait pas pris la calotte a sans doute une symbolique, peut-être qu'il a désiré montrer qu'il est un marginal parmi les marginaux. Et le pape suit parfaitement les évangiles en visitant les prisonniers puisque Jésus n'a-t-il pas dit dans Matthieu 25, 35-36 : "Car j'ai eu faim et vous m'avez donné à manger, j'ai eu soif et vous m'avez donné à boire, j'étais un étranger et vous m'avez accueilli, nu et vous m'avez vêtu, malade et vous m'avez visité, prisonnier et vous êtes venus me voir." C'est par ces actes qu'on nous reconnait en temps que chrétiens.

Merci !