Une primaire citoyenne bien sélective

Publié le 9 Décembre 2016

La conférence de presse de Jean-Christophe Cambadélis, Premier secrétaire du Parti socialiste, pour la Primaire citoyenne (citoyenne ? Le PS a-t-il honte de dire de gauche) de la Belle Alliance Populaire nous fait découvrir ce jeudi 8 décembre que cette primaire est seulement pour la BAP, et donc ne veut pas accepter Pierre Larrouturou de Nouvelle Donne, Bastien Faudot du MRC et ni Sébastien Nadot du MDP du fait que leur demande d’y participer serait tardive. Personne n’y croit, puisque Emmanuel Macron et Jean Luc Mélenchon ne font pas partie de la BAP.

 

Maintenant, il y a le souhait de Cambadélis de réduire la gauche du PS. Quatre candidats c’est trop lui. Il veut sans doute chasser Gérard Filoche de la primaire, comme Marie-Noëlle Lienemann, qui pense à se retirer pour faire gagner la gauche du PS. A-t-il peur que trop de candidat de gauche pourraient faire perdre le candidat officiel, Manuel Valls.

 

Il veut une primaire lisible, maîtrisée, tout en faisant un rappel à l’ordre à Marie-Noëlle Lienemann qui estime qu’on ne peut pas se rassembler à gauche avec Manuel Valls, ce qui est vrai et en rien insultant. Pour lui, il faut se rassembler avec celui qui gagnera puisque la primaire ferait soit disant l’unité. Quel rassemblement ? Un bal d’hypocrite sans doute.

 

Enfin, Cambadélis nous parle de l’union. Il a envoyé une lettre à Jean-Luc Mélenchon et Emmanuel Macron pour leur demander de rejoindre la primaire de la gauche, puis demandera d’organiser un débat public avec Jean-Luc Mélenchon, Emmanuel Macron et lui-même. C’est très drôle, Pierre Larrouturou, Bastien Faudot et Sébastien Nadot s’y serait pris trop tard, mais Sylvia Pinel, Jean-Luc Mélenchon, et Emmanuel Macron non. C’en est presque risible puisque Emmanuel Macron a clairement rejeté sur Public Sénat l'appel de Jean-Christophe Cambadélis à débattre avec Jean-Luc Mélenchon et lui. "Ridicule" pour l'ex-ministre.

 

Nous sommes face à une primaire qui n’est pas faite pour rassembler la gauche mais pour faire gagner Manuel Valls et la ligne social libérale, de la droite déguisée en gauche. Ce dernier fait toujours des appels du pied à Emmanuel Macron alors que cela ne sert à rien. L’appel de Christian Borgel aux volontaires pour l’organisation des primaires citoyennes risque de ne pas faire le plein.

 

Merci !

Rédigé par paroissiens-progressistes

Publié dans #Actualités

Repost 0
Commenter cet article