FutureChurch honore un archevêque canadien qui veut faire avancer la discussion sur le leadership des femmes

Publié le 21 Septembre 2016

Traci Badalucco nous montre dans son article du mardi 20 septembre 2016 dans NCRonline.org qu’un archevêque canadien sera reconnu à Cleveland jeudi pour ses efforts afin de faire avancer la discussion des femmes diacres et promouvoir le leadership féminin au sein de l'Église catholique.

FutureChurch, une organisation de réforme catholique qui milite pour des structures plus collaboratives et inclusives dans l'Église, sera présente le 22 septembre avec le J. Trivison Award au moment où Mgr Paul-André Durocher du diocèse de Gatineau sera avec le père Louis à sa prestation annuelle d'automne à Cleveland, dans l’Ohio.

FutureChurch honore Mgr Durocher pour ce qu'elle appelle «sa proposition visionnaire au cours du Synode sur la famille de 2015 à Rome appelant les évêques à discuter des femmes diacres et à élargir le leadership des femmes dans l'Église, y compris de plus grandes opportunités pour la prédication».

Interrogé par NCR, Mgr Durocher déclare qu'un certain nombre d'évêques au synode étaient favorables à étudier l'idée des femmes diacres. Mgr Durocher apparaîtra via livestream pour accepter le prix et aborder l'ensemble.

FutureChurch est également satisfaite de la création de la commission des femmes diacres, mais elle espère qu’il y aura un bon résultat à la commission et pas une future déception. Espérons que ce soit le cas.

Merci !

Rédigé par paroissiens-progressistes

Publié dans #Réforme de l'Église

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Françoise 21/09/2016 23:44

Hello Taï

Si je pense nécessaire un leadership féminin au sein de l'institution cléricale et une égalité dans l'accès aux fonctions pastorales, sacerdotales, je ne crois pas que cela sorte l'institution de son côté réactionnaire.
J'en veux pour preuve les femmes qui accèdent à ces postes dans le protestantisme comme dans le judaïsme. Et qui ne soutiennent absolument pas des idées progressistes. Mais au contraire remettent en vigueur des pratiques aliénantes pour les femmes (exemple du mikhvé pour les femmes juives, plébiscité par le rabbin Delphine Horvilleur).
Exactement comme en politique d'ailleurs.
Ah...si l'on pouvait sortir de toute forme de pouvoir...là on pourrait vivre vraiment l'égalité.
Mais ça reste encore une utopie.

paroissiens-progressistes 22/09/2016 18:36

Françoise,

L'égalité entre dans les esprits quand on ouvre les yeux des gens, mais c'est difficile car on reste souvent sur les acquis dans ses domaines sans se rendre compte du parcours à faire. Le combat continue.

Merci !