Leonardo Boff : "François est l’un de nous"

Publié le 7 Janvier 2017

brasil247.com nous montre dans son article du vendredi 6 janvier 2017 que le théologien brésilien Leonardo Boff a reconnu dans une interview à la presse allemande, où il a parlé de son conflit idéologique avec les papes Jean-Paul II et Benoît XVI, ses liens plus étroits avec le pape François et révèle qu’il est proche d'une rencontre avec ce dernier, qui est également adepte de la théologie de libération, et il analyse la façon de penser du pape argentin.

 

Boff parle aussi de l’approche du pape : "François est l'un d'entre nous. Il se tourne vers théologie de la libération pour le bien commun de l'église. Et il l’élargit. L'intérêt principal n’est même pas l'église, et beaucoup moins ce qui se fait dans l'Église, mais la survie de l'humanité et l'avenir de la Terre". "Qui aujourd'hui parle des pauvres doit parler aussi de la terre, car elle est également vandalisé et brisé."

 

Écouter le cri des pauvres "signifie écouter le cri des animaux, des forêts, de toute la création torturée. Toute la terre pleure. Ainsi, dit le pape, en citant le titre de mon livre, aujourd'hui, nous devons entendre le cri des pauvres et en même temps celui de la terre. Les deux doivent être libérés. J’ai eu affaire intensivement en peu de temps avec cette expansion de la théologie de la libération".

 

Pour Leonardo Boff le pape François met le monde en avant, à travers la protection des terres et l’option préférentielle pour les pauvres, en faisant cesser que l’Église soit une forteresse pour devenir une maison ouverte, à proximité de la population. Une belle image qui espérons le verra le jour, malgré les oppositions au pape.

 

Merci !

Rédigé par paroissiens-progressistes

Publié dans #Réforme de l'Église

Repost 0
Commenter cet article